Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Les elfes de maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2608

MessageSujet: Les elfes de maison   Lun 14 Avr - 9:34

Cet article a été rédigé par Hermione J. Granger
Hermione Jean Granger, à votre service ! Ordre de merlin première classe, ancienne préfete de Gryffondor et Directrice du bureau de replacement des elfes de maison. Vous recherchez des informations fiables et des détails croustillants sur le monde des sorciers ? Vous êtes avides d'enquêtes impartiales ? Vous espérez obtenir des détails sur la presse internationale, passer une annonce ou obtenir les derniers résultats de quidditch ? Une presse libre est le meilleur antiseptique de la démocratie  ! N'hésitez plus ! Lisez la Gazette du sorcier !




Les elfes de maison

Les elfes de maison sont des créatures magiques dotées d'intelligence, mais réduites en esclavage il y a des siècles afin de servir aux basses besognes des familles les plus fortunées du monde magique. Conditionnés dès leur plus jeune  âge afin d'obéir, servir et leur vouer un culte, ils ont jurés fidélité à leur propriétaire et ne peuvent être libérés que si on leur offre un vêtement ou si la loi interdit leur esclavage. Pour s'en offrir un, il faut débourser une énorme somme d'argent ou en hériter par voie testamentaire.

Bien que doués d'intelligence, de raison et d'émotions, les elfes ne disposent d'aucun droit, même pas celui de parler d'eux à la première personne du singulier, de porter des vêtements, d'avoir une opinion, de disposer d'une défense équitable et de compter sur un enterrement décent. Utilisés comme objets, comme cobayes pour des expériences et comme serviteurs, ces créatures subissent un harcèlement moral et psychologique, des sévices corporels et des actes dégradants afin de les humilier, les avilir et réduire leur capacité de résistance physique ou morale.

Pourtant, bien qu'ils soient forcés de se punir s'ils désobéissent ou disent du mal de leur Maître, les elfes ne se montrent pas toujours très coopératifs et ils profitent parfois de manière retors de l'imprécision de certains ordres. Ils arrivent qu'ils fassent preuve de réticence, car les elfes ne disposent pas tous du même vécu ni du même caractère bien qu'ils manifestent parfois une capacité de résistance au conditionnement. D'ailleurs, il a été démontré que lorsque ceux-ci étaient traités avec plus de respect et de gentillesse, les elfes se montraient plus disposés à offrir leurs services.

Disposant d'une magie puissante, les elfes ne sont pas autorisés à en faire usage sans l'autorisation de leur Maître ni à porter une baguette magique. La loi leur interdit, sous peine de mort. Ils sont capables de transplaner au travers des bulles de transplanage, possèdent une meilleure  vue que les humains et une plus longue longévité (150 à 200 ans), bien que cette dernière puisse être réduite à cause de mauvais traitements, d'une mauvaise alimentation, de maladie ou d'épuisement. Considérés comme des animaux avec le statut d'objet et de marchandises corvéables à merci, à cause de leur petite taille (environ 1 m) et de leur air inoffensif, les elfes sont capables de s'exprimer dans un langage compréhensible, de faire preuve de caractère, de comprendre les lois et de s'y conformer comme la majeure partie des membres de la communauté magique.

Une fois mort, leur Maître se débarrasse du corps ou le momifie pour en faire un objet sous cloche (comme dans l'escalier, square Grimmaurd) ou bien encore un trophée de chasse (une tête que l'on place sur un cadre en bois, lui-même adossé au mur). Ce geste barbare est considéré par les elfes comme le plus grand "honneur" qui puisse leur être accordé. N'ayant aucune tradition propre et bien qu'ils "s'habillent" avec des torchons, des taies d'oreiller ou des serviettes, les elfes considèrent le fait de porter des vêtements comme une honte et la possibilité d'être libérés comme la pire des calamités, car ils ont peur de la liberté et de perdre "le peu" qu'on leur accorde, parce qu'on les a "éduqué" dans cet état d'esprit.

Si les elfes ne sont pas très bien nourri (à condition qu'on les autorise à manger les restes), ceux-ci se nourrissent de fruits d'été (framboises, prunes, groseilles, baies, etc), de légumes et féculents (pains, pâtes, riz, tomates, carottes, navets, poireaux, endives, etc). En automne, ils mangent des fruits secs (noix, noisettes, amandes, pommes, etc) qu'ils peuvent garder en réserve pour l'hiver. Au printemps, ils mangent des fraises, des poires, des haricots, certaines fleurs et des feuilles. Puisqu'ils sont végétariens, ils leur arrivent de se nourrir d'oeufs, de fromage, de miel, de gâteaux, de pizzas végétariennes et de produits laitiers. Ils boivent de l'eau potable, des jus de fruits et du lait, mais ne supportent pas l'alcool comme les sorciers du fait de leur métabolisme et de leur petite taille. Certains peuvent développer une dépendance.

En règle générale, les elfes de sexe féminin sont plus douces, plus sensibles et plus fragiles. Elles possèdent une peau plus claire, des oreilles plus petites et une voix plus aiguë. Les elfes se reproduisent à la manière des sorciers. La grossesse dure environ trois à quatre mois. Les elfettes peuvent mettre au monde deux à trois enfants par accouchement. Quelques mois après leur naissance, les enfants sont retirés à leur mère afin d'être conditionnés ; une technique consistant à leur apprendre l'obéissance et le service par un dressage mêlé d'humiliations, de sévices corporels et de punitions afin d'annihiler toute résistance. Puis, s'en suit une formation très stricte afin de leur apprendre toutes les tâches de leur esclavage de maison. C'est aussi à cause du taux de mortalité très élevé, à la difficulté de dresser un elfe et d'en obtenir en grand nombre, ainsi qu'à la cupidité, que le prix à payer n'a cessé d'augmenter aux cours des derniers siècles, au détriment de ces pauvres créatures dotées d'intelligence et de raison.

Il fallut attendre mille neuf cent quatre-vingt quatorze et une jeune Gryffondor - Miss Hermione Granger, une pionnière en matière de la défense des droits des elfes de maison -  pour constater l'émergence d'une lutte contre l'esclavagisme, le travail forcé et les mauvais traitements ; une association portant le nom de Société d'Aide à la Libération des Elfes de maison (S.A.L.E.). C'est ainsi que le premier elfe libre -Monsieur Dobby- y adhéra et fut embauché aux cuisines de Poudlard par le professeur Dumbledore qui lui attribua certains droits, y compris celui de percevoir un salaire. D'autres elfes - Miss Winky et Monsieur Kreattur - le rejoignirent par la suite. Puis, en mai 1998, lors de la bataille de Poudlard, les elfes de maison -dirigés par Monsieur Kreattur- prirent les armes pour défendre avec conviction et grand courage leurs anciens Maîtres, au nom de la Liberté.

Depuis septembre 1999, Miss Hermione Granger exerce au Ministère comme Directrice du bureau de replacement des elfes de maison où elle travaille à modifier les conditions de travail et à accorder de nouveaux droits à ces créatures intelligentes. Son but vise à améliorer leur vie, à abolir l'esclavagisme, le travail forcé et la maltraitance, mais aussi à démocratiser leur emploi auprès des familles sorcières, notamment dans les services à la personne et l'artisanat puisqu'il existe depuis longtemps un vin d'elfe de qualité allant du médiocre au grand cru millésimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
 

Les elfes de maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation des elfes de maison
» Les elfes de maison
» Maison Elfe
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Maison de Nara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: La plume de Nox Aeterna :: La réserve-