Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Rigel Andromeda Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1967
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Rigel Andromeda Black   Lun 12 Nov - 21:41

Rigel Andromeda Black


► Âge : 19ans
► Née le : 20 mars 1980
► Née à : Londres
► Maison : Serdaigle
► Métier : [Pour les adultes]
► Particularité : Nécromancienne
► Baguette :  26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
► Avatar : Liv Tyler

Famille et relations
La famille de Rigel, vaste sujet, Rigel étant une Black, elle est donc affilié à un peu toutes les familles de sang pur du monde britannique. Enfin, concentrons-nous sur l’essentiel. Tout d'abord, son père, Regulus Black, disparu avant sa naissance, s'étant sacrifié pour tenter de détruire une part de l'ame de Voldemort. Rigel le retrouva près de 17 ans plus tard, il avait lui-même laisser un horcruxe pour que sa fille puisse le retrouver. Elle en a toujours été proche, déjà parce qu'elle avait passé la moitié de sa vie en contact avec l’âme de son père, mais aussi parce qu'elle avait indiscutablement hérité de lui sur pas mal de traits de caractère. Depuis qu'ils vivent à nouveau ensemble, Rigel est plus attachée à lui que jamais.
Ensuite, sa mère, Evelyne Black, encore récemment Alyse. C'est elle qui a élevé Rigel, en contrepartie, la jeune fille a depuis son plus jeune age été une source de réconfort pour sa mère, rongée par la perte de son fiancé. Rigel aime évidement beaucoup sa mère qui a toujours été très tendre envers elle, bien qu'elle soit également une redoutable mangemort.
Puis il y a son oncle, Sirius, à qui elle est très attachée, il est le côté rebelle de sa famille. Elle ne l'a connu que tardivement mais plus elle le connaît, plus elle l’apprécie. Il n'y a que le fait qu'il n'ait pas spécialement de respect envers les elfes qui l'irrite réelement.
Autre personne très importante dans la vie de Rigel, il y a son cousin, Drago. Ils se connaissent depuis la plus tendre enfance et ont grandi ensemble, se voyant assez souvent, Narcissa étant la cousine de Regulus et Evelyne étant resté en contact avec elle. Enfant, ils passaient déjà le plus clair de leur temps à se défier. Leurs liens se resserrent énormément quand tout deux devinrent mangemort, que Rigel se donna comme rôle de le soutenir, ayant senti que la mission de son cousin n'était qu'un prétexte pour qu'il échoue et ainsi atteindre Lucius. Elle se montra d'un soutiens sans faille bien que certains événements, que ce soit les missions de Rigel ou sa relation avec Dorian, créèrent pas mal de vague dans cette amitié. Sortant de Poudlard et de la guerre, Rigel (une fois sur pieds) continua de rester aux côtés de son cousin, le soutenant dans son projet de rebâtir une organisation mangemort basée sur leurs vrais intérêts.
Parlons justement de Dorian. D'un an son aîné, ex Serpentard, lui et Rigel se sont rencontrés à Poudlard et ont très vite sympathisé, devenant même fort proche, en réalité, Rigel ne fut pas loin de se sentir amoureuse de lui. Il termina ses études et entra au ministère, Rigel continua de correspondre un temps avec lui, mais la guerre, sa convalescence et la reconstruction les éloigna un temps.
Il y a ensuite Luna Lodwick, qui fut sa meilleure amie tout le temps de leurs études, rencontrée dès son arrivée dans l'école, elles partageaient la même chambre. Après la guerre, Rigel appris qu'elle avait disparu, elle n'eut pour seule explication qu'un « Ne t’inquiète pas », signée de la main de son amie. Elle en conclut qu'elle avait sans aucun doute besoin de prendre du recul sur tout ça et espère la revoir un jour, elle ne mentait pas quand elle lui avait dit qu'elle lui manquerait.

Physique
Commençons par le plus évident. Rigel est une jeune fille d'une taille tout à fait convenable pour une jeune femme, aux alentours du mètre soixante-dix. Elle a des longs cheveux sombres, généralement détachés, naturellement ondulés qu'elle essaye parfois de domestiquer un peu plus, selon sa motivation. Sa peau est relativement pâle, bien que depuis la fin de la guerre, elle hante un peu moins les bibliothèques, dors un peu plus et fait un peu plus attention à sa santés, ce qui lui donne un air nettement moins maladif qu'elle n'a pu l'être. Elle a des yeux quelque part entre le gris sombre et le noir, c'est sans doute ce qu'elle a le plus hériter de son père. Pour parler en général, elle a le physique assez typique de la famille Black, avec également la beauté aristocratique qui les caractérise, bien que cela relève plus de la prestance que du physique uniquement.

Elle est également dotés de formes tout à fait appréciables. Là aussi, pendant longtemps elle est restée plutôt frêle, ayant pris la fâcheuse manie d'oublier de manger, restant plus facilement enfermée derrière un livre qu'autre chose. Depuis sa sortie de l'école et surtout la fin de la guerre, elle a repris des habitudes un peu meilleures, son petit séjour à Sainte Mangouste lui ayant un peu obligée à reprendre des repas normaux. N'étant plus contrainte par les cours et ses recherches assidues sur comment casser la tronche à Voldy, elle a également profiter pour découvrir certains sports qui l'avaient toujours attirés, tels que l'escalade ou les arts martiaux, comme quoi, les moldus ont inventés des techniques qui sont très utiles même aux sorciers. Apprendre à canaliser son énergie se montre d'un grand atout en matière de magie.

Dans sa tenue générale, elle favorise les vêtements sombre, élégants mais avant tout pratique, elle a besoin de se sentir libre de ses mouvements comme du reste. Stylistiquement parlant, elle aime les haut de type corsets et, contrairement à bien des sorciers, elle n'aime pas vraiment porter de jupes ou robes. Elle s'arrange souvent aussi pour porter l’emblème de sa famille, ne laissant pas oublier qu'elle est une Black, certes bousculant allègrement les traditions, mais une Black tout de même, fière de son sang et de la noblesse de sa famille. Cela se voit aussi dans son maintiens général, sachant allier une attitude naturelle et une tenue issue de son éducation.
Caractère
La jeune fille discrète et calme est désormais bien loin. Désormais libre et n'ayant plus à se cacher pour assurer son efficacité, Rigel s'est enfin révélée telle qu'elle est réellement : une jeune femme forte, obstinée et terriblement indépendante. Oui, libre est sans doute ce qui la qualifie le mieux. Elle a renoncé à son projet de travailler à Sainte Mangouste, l'idée d’être sous les autres d'un supérieur le reste de sa vie lui étant insupportable. À la place elle a préféré se lancer dans des études indépendante.

Mais elle n'en a pas perdu pour autant ses principes. Son caractère principal est toujours bien présent, il s'agit bien évidement de son attachement à sa famille, toujours fière d’être une Black, une loyauté sans faille qui fait qu'elle continue de soutenir son cousin dans ses projets. Elle fait toujours plus ou moins partie des mangemorts, mais pour dire simplement, si Drago s'avisait de lui donner un ordre, elle lui rirait au nez. Elle est toujours volontaire à aider, pas à obéir. C'est pour elle une nuance extrêmement importante, elle aide, parce qu'elle le veut bien. Mais pour le vouloir, elle le veut, surtout quand il s'agit de Drago ou ses parents, elle soulèverait le monde pour eux. D'ailleurs, Drago est bien le seul homme qu'elle supporte à long terme, son désir d'indépendance étant trop fort pour qu'elle accepte l'idée d’être avec une seule et même personne, de lui devoir des comptes, de ne pas pouvoir aller où elle veut. Inutile de le dire, mais le mariage n'est en aucun cas dans ses projets.

Un autre point qui s'est réellement développé après la guerre, c'est un côté exubérant et assez hors norme qu'elle n'avait jamais pu exprimer auparavant, c'était pourtant ce qui l'avait destinée à Serdaigle. Autrefois, cela ne se caractérisait que par quelques remarques, lâchés d'un ton naturel, souvent complètement inattendue. Sa manie de s’asseoir des façons les plus improbables, ses cheveux attachés par des pinceaux ou sa plume (qu'elle ne retrouvait plus ensuite). À présent, elle ne cherche plus à cacher cette facette d'elle-même, elle n'a plus à se cacher du monde. On la voit désormais bien plus souvent rire, se détendre, passer du temps avec les gens. Elle a toujours une part de retenue, une attitude noble qui rappelle que c'est une Black, mais elle est nettement plus ouverte, socialement parlant, que quand elle était élève.

Une chose, en revanche, qui n'a absolument pas changer depuis son adolescence, c'est bien sa curiosité. On aurait pu penser qu'après tout ce qu'elle a connu, elle aurait cessé de se frotter à un peu tous les domaines, oooh que non, loin de là. Elle étudie d'elle-même la nécromancie, les arts sombres en général, mais aussi la medicomagie, les runes, les mythologies, les légendes diverses, les romans (avec une attirance principale pour la fantasy et ce que les moldu nomment la science fiction). Elle s’intéresse aussi de près aux technologies moldues, de façon intéressée mais tout sauf fanatique. Elle a toujours cette manie de s’intéresser à tout et n'importe quoi, se décidant un jour qu'elle voudrait savoir jouer de l'ocarina, le jour suivant qu'elle veut savoir faire de la peinture sur toile, puis passer à l'étude du comportement sociologique des dragons. Le grand changement est qu'à présent, quand un sujet qui l’intéresse s’avère être en lien avec les moldu, elle ne s'en cache plus, il n'y a plus personne pour aller fouiller dans son esprit à la recherche d’intérêts compromettants.

Notes

Astronomie : P
Botanique : E /aspic : A
DCFM : E /aspic : E
Histoire de la Magie : A
Métamorphose : E
Potions : O /aspic : O
Sortilèges : O /aspic : E
Runes : E /aspic : O
Soins aux créatures magiques : A
Histoire
L'histoire commence dans les années 70 alors que ses parents sont à Poudlard. Regulus Black et Evelyne Alyse sont de la même année, élèves à Serpentard, futurs mangemorts, ils se côtoient depuis leur première année. Ils commencent à sortir ensemble vers leurs 15 ans, profitant d'une chose rare dans leurs type de famille : être avec quelqu'un qu'on aime. Regulus devins mangemort assez tôt, il n'était pas encore majeur et il recevait déjà la marque. Un honneur pour sa famille, un simple choix logique pour lui. 

Très vite et ne pouvant en parler à personne, Regulus se mit à éprouver de sérieuses resserves à l'égard de Voldemort, cela se transforma même en vive méfiance au plus il le côtoyait. Il ne tarda pas à sentir quelque chose d'extrêmement malsain et contre nature, pire encore que la magie noire qu'il connaissait. Cependant, ses recherches pour percer ce secret piétinaient. Lui et Evelyne obtinrent leurs diplômes et tout allait pour le mieux : deux mangemorts, un couple qui s'aime, ils envisageaient d'ailleurs de se marier. C'était d'ailleurs en préparatif quand deux événements virent simultanément bouleverser tout ça. Premièrement, Evelyne tomba enceinte, ça c'était la bonne nouvelle de l'histoire. Mais la deuxième, ce fut le jour ou Voldemort demanda un elfe de maison a un des mangemorts. Regulus proposa Kreattur tout en ordonnant à celui ci de revenir à la maison sitôt sa mission achevée. Des heures plus tard alors qu'il commençait à sérieusement s'inquiéter, l'elfe réapparu, lui apportant enfin la dernière pièce au puzzle que constituait le mystère de Lord Voldemort. 

Il en pouvait plus fermer les yeux, il devait agir, se montrer réellement courageux au moins une fois dans sa vie. Il avait désormais la preuve que son maître utilisait des horcruxes, lui seul le savait et il connaissait l'emplacement de l'un d'eux. La décision fut atroce à prendre : abandonner sa fiancée, leurs enfant et la vie tout ça pour tenter de détruire une parcelle de l'âme du monstre qu'il servait. Il se réserva tout de même quelques semaines pour tout mettre en place : trouver un médaillon de rechange, écrire le mot destiné à Voldemort, il écrivit même une lettre adressée à son frère mais il ne sut jamais si celui ci la reçu ou pas. Sa dernière lettre fut plus longue et sans doute la plus dure à écrire. Celle qu'il adressait à son enfant, sa fille qui allait naitre sans père. Avant de partir, il la déposa chez Evelyne, lui joignant la demande de ne la donner à leur enfant que le jour ou elle recevrait sa lettre de Poudlard. Il laissa sa baguette et un petit paquet chez lui puis il partit avec Kreattur, la suite, on la connaît : il but lu-même la potion qui retenait l'horcruxe après avoir ordonné à l'elfe de l'abandonner à son sort. Il préférait mourir ainsi que de la main du seigneur des ténèbres. Entraîné par les inferi après les souffrances que lui causèrent la potion, il mourut noyé dans les eaux sombres d'un lac souterrain, mais il partait en privant Voldemort d'une part de son âme. Ses dernières pensées furent pour son frère, sa fiancé et son enfant.

Evelyne de son coté ne put jamais se remettre de cette perte. Elle refusa toujours de croire que Regulus était mort en trahissant leur maître. Elle donna quelques mois plus tard naissance à leur enfant, une petite fille. Le nom avait déjà été décidé des mois avant ensemble. Elle avait été étonnée sur le coup que Reg se soit montré si pressé de choisir un nom. Evelyne nomma donc son enfant comme son père l'avait voulu : Rigel Andromeda Black. Elle porterait les mêmes initiales que son père, elle portait elle aussi le nom d'une étoile ainsi que le prénom de la cousine de son père, choix étrange, une des rares Black à s'être dressée contre leur famille. 

Un an plus tard, le seigneur des ténèbres disparu. Evelyne échappa à Azkaban en jurant avoir été manipulée et jouant sur le fait qu'elle avait un enfant à s'occuper. Elle s'installa donc seule et éleva elle-même la petite Rigel. C'était une fillette adorable, bien élevée et officiellement sage. Disons qu'elle avait hérité de son père le don de faire ses mauvais coups sans se faire prendre et de cacher soigneusement ses pensées. 

Rigel avait quatre ans quand elle commença à démontrer une sensibilité particulière. Elle percevait la présence des esprits. Cette découverte lui fut d'autant plus pénible que cela se manifestait souvent sous forme de cauchemars terrifiants ou les âmes défuntes lui racontaient leurs morts. Des mois, elle cacha ce fait à sa mère, inquiète de voir sa fille se réveiller chaque nuit en hurlant de terreur. Ce fut ses angoisses qui la motivèrent à apprendre à lire au plus vite et à aller fouiller dans les livres de sa mère. Elle finit par découvrir un livre sur la nécromancie et compris que c'était ce qu'elle faisait sans le vouloir : contacter les âmes des morts. Ce fut seulement quand elle fut sûre qu'elle n'était pas folle qu'elle en parla à sa mère. Evelyne acheva de la rassurer en lui disant que c'était une capacité qu'elle avait sans doute hériter de son père, que lui-même en avait pas mal pratiquer autrefois. Elle accepta donc ces pouvoirs avec soulagement, heureuse d'avoir un tel point avec son mystérieux père dont elle voulait tout savoir. 

Comme tout enfant, Rigel attendait avec impatience le jour ou elle irait à son tour à Poudlard. Pour Evelyne, c'était clair et net, la petite irait à Serpentard. Pour Rigel c'était donc aussi naturel, si sa maman lui disait qu'elle serait une bonne serpentard, alors elle le serait. Et puis ses deux parents y avaient été. Le jour de ses 11 ans, elle reçu enfin le hibou tant attendu. Mais pas que ça. Fidèle à son fiancé, Evelyne donna à sa fille la fameuse lettre, celle que Regulus avait écrite 11 ans avant. Cette lettre allait bouleverser tout ce qu'elle avait cru avant.
Rigel Andromeda Black, ma fille, ma chère fille,

Tout d'abord, je te souhaite un bon anniversaire, car à moins que ta mère n'ait craqué avant et ait triché, c'est aujourd'hui le jour de tes 11 ans. J'aurais aimé être là physiquement à tes cotés pour ce grand jour. Sache que quoi qu'il arrive je serais toujours à tes cotés, je ne sais pas bien sous quelle forme, mais c'est sur, j'y serais ! 

Tu dois tellement m'en vouloir, en tout cas, si j'étais à ta place, je m'en voudrais. Je me déteste d'avoir dû faire ce que j'ai fait. Rien ne devrait être plus important que la famille, même le destin du monde sorcier. Je t'implore de me pardonner de vous avoir laissé, toi et Evelyne. Mais je dois le faire, je ne peux plus rester ainsi à faire comme si je ne savais rien, pas alors que je sais comment le détruire. 

Dans quelques heures, quand j'aurais fini les derniers préparatifs, j'irais avec Kreattur supprimer une part de l'âme de Voldemort. Cela me tuera, dans quelques heures, je ne serais plus... J'ai peur Rigel... J'ai peur de mourir, j'ai peur d'échouer, j'espère de tout cœur survivre, récupérer cette lettre avant qu'Evelyne ne la voie, j'espère que je pourrais t'élever moi-même... Mais si tu lis ces lignes, c'est que je n'ai pas survécu, que je n'ai pas pu revenir m'occuper de toi... Pardon... Encore une fois, pardon...

Je t'ai parler d'une part de l'âme de Voldemort, c'est important. Ce doit être un concept bien difficile à comprendre pour toi qui es si jeune, mais tu dois savoir. Peut-être que je serais le seul à avoir percé son secret, il faut qu'au moins une personne en ce monde soit en mesure de transmettre ce que j'ai découvert. Encore une fois, pardonnes-moi de te léguer un tel fardeau, si seulement j'avais le choix ! Sache tout de même que je ne t'oblige en rien, d'ailleurs je souhaite que tu restera prudente, cette information, n'hésite pas à la transmettre à ceux qui te paraîtrons susceptible de bien l'utiliser. J'ai confiance en ton discernement, tu sauras bien choisir. Tu es encore une enfant, ton âme est pure, toi on te croira, toi on t'écoutera et on pourra te faire confiance. Mais par Merlin, tache de rester prudente ! 

Car voilà, Lord Voldemort a divisé son âme, ce par un procédé des plus ignobles, et les a fixé dans un ou plusieurs objets. Je préfère imaginer qu'il en à qu'un, mais je ne sous-estime pas cet homme. L'un de ces objet, c'est le médaillon de Salazar Serpentard, c'est ce que je m'en vais chercher dès ce soir. D'après Kreattur, il se trouverait au centre d'un lac infesté d'inferi, dans une grotte. 

Voilà, ça c'est pour ce lourd secret que je dois à mon grand regret te confier. J'ai quelques conseils à te donner : tout d'abord, une fois de plus, s'il te plaît, reste toujours prudente. Le seigneur des ténèbres n'a aucune pitié, il n'hésitera pas à s'en prendre à une enfant s'il découvrait que tu savais tout ça, ne laisse jamais même entendre à lui ou l'un des mangemorts, même ta mère, que tu as même une vague idée de tout ça ! Ensuite, ne fait pas les mêmes erreurs que moi. Ne passe pas ta vie à suivre aveuglement tout ce qu'on te dira. J'ose espérer que tu ne deviendras pas mangemort, crois-moi, ce n'est vraiment pas un bon plan. Fait tes propres choix, réfléchit par toi-même, ne laisse personne diriger ta vie à ta place. J'ai insisté pour que tu portes le nom de ma cousine Andromeda comme deuxième nom, ce n'est pas anodin. Andromeda est l'une des rares de la famille à avoir osé affirmer son désaccord avec la famille. Si tu avais été un garçon, tu aurais alors été appelé Sirius, en l'honneur de mon frère, ma foi, encore plus tète de mule qu'elle. J'espère que tu auras la chance de connaître ton oncle, j'espère qu'il ne reportera pas sur toi les fautes que moi j'ai fait. 

Bon, pour finir sur une note plus joyeuse, chez mes parents, dans ma chambre, dans le tiroir du haut à droite de mon bureau, il y a une baguette, c'est la mienne, je voudrais que tu l'ait à ton tour. De même sous mon matelas, en espérant que personne n'aura été y fouiner depuis, j'ai laissé un petit cadeau pour toi, j'espère que ça te plaira. Je te souhaite une fois de plus un bon anniversaire et une bonne rentrée à Poudlard. D'ailleurs, ne te sent pas forcée d'aller à Serpentard, écoute ton cœur et rien d'autre. Si celui ci te porte vers un autre choix, tant pis pour les traditions ! 

Je t'aime de tout mon cœur, de toute mon âme, encore une fois, pardonne-moi.

Regulus Arcturus Black


Cette lettre, elle ne la fit pas lire à sa mère, la gardant pour elle comme le plus précieux des trésors. Elle ne cita à Evelyne que quelques passages, ceux ou il s'excusait, ou encore celui de sa baguette et le cadeau. Elles se rendirent à la maison des Black à Londres et en effet, Rigel trouva dans le tiroir la baguette de son père, et sous le matelas un magnifique pendentif en argent, gravé, elle l'apprit plus tard, de runes de protection. Et pour cause.

Elle entra ensuite à Poudlard, elle ne chercha même pas à imposer Serpentard, voulant respecter aux mieux les conseils de son père. Elle espérait malgré tout se frayer une place parmi les plus intelligents, ceux qui brillent par leurs capacités de réflexions. Elle accepta donc la décision du choixpeau sans chercher à interférer, se disant que lui saurait mieux que personne ou elle aurait sa place. 

Elle y fut d'ailleurs parfaitement à son aise et bien que discrète, elle se fit tout de mêmes quelques amis. Cependant, elle se rendait compte déjà à 11 ans que pour ce qu'elle aurait à accomplir dans le futur, il était important qu'elle se fasse remarquer le moins possible. Sa première année se déroula sans heurts, elle était passionnée par les cours, montrant des capacités particulières pour les potions et les enchantements. En revanche elle démontra pas mal de difficultés pour la métamorphose, elle devait faire bien plus d'efforts pour obtenir des résultats corrects. Quoi qu'il en soit et particulièrement dans les cours en communs avec les Gryffondors, elle ne montrait que peu ses capacités. Heureusement, un nom était bien plus repérable dans son année, désormais plus connu encore que le nom des Blacks : celui de Harry Potter. Grâce à lui, elle put garder sa tranquillité. 

C'est pendant la deuxième année et l'affaire de la chambre des secrets que rester discrète devins plus dur. Certains élèves firent la liaison entre elle et la réputation de la famille Black de détester les « sang de bourbe ». La fillette du plus que jamais faire profil bas pour ne pas attirer l'attention. Cette année eut pour résultat aussi de la faire s'intéresser de plus près à Harry. Elle savait, comme tout le monde, qu'il avait défait Voldemort dès années auparavant, de même, qu'il avait été impliqué dans des histoires assez spectaculaire l'année d'avant. Elle se mit de son coté à réfléchir au lien entre Harry Potter, la chambre des secrets et les horcruxes. Cette année fut par conséquent très riche en cauchemars et crises d'angoisse diverses, pour une enfant de 12 ans, s'intéresser à des branches aussi noire de la magie était terrifiantes. Elle ne regretta pas tout cela pour autant, ses propres recherches lui constituaient un dossier de plus en plus solide pour étayer la théorie de son père. Elle avait la sensation de poursuivre ce qu'il avait lancer.

Un espoir plus personnel apparu quelques semaines avant le début de sa troisième année, quand Sirius Black s'évada de prison. La nouvelle, loin de la terrifier, lui donna envie de le rencontrer. Après tout, c'était son oncle ! Après avoir demandé à sa mère, ou plutôt après l'avoir harcelé de question, elle apprit que son père et son oncle avaient été en froid depuis dès années mais que Regulus avait jusqu'à la fin espérer se réconcilier un jour avec son aîné. Elle interpréta ça comme une mission supplémentaire : faire comprendre à Sirius qui était vraiment son petit frère. Ayant été élevée par une mangemort, ce n'était pas un oncle potentiellement psychopathe qui allait lui faire peur. Elle chercha donc à plusieurs reprises à le contacter par hiboux, elle n'eut cependant pas de réponse, ce qui était prévisible, en cavale la correspondance ne dois pas être très aisée. 

Durant l'année scolaire, elle le rencontra enfin. Certes très furtivement, à vrai dire elle retomba sur lui la nuit ou il entra dans Poudlard. La rencontre ne dura que quelques secondes, elle se rendait à son dortoir quand elle se trouva nez à nez avec lui. Elle croisa son regard et compris en voyant son visage qu'il avait fait le lien avec son frère. Elle n'aurait pu le jurer, mais elle resta persuadée qu'avant de disparaître par un passage secret il lui avait furtivement sourit. 

Pour le reste, c'est également cette année qu'elle intégra l'équipe de Quidditch en tant que poursuiveuse, elle aurait bien convoiter le poste d'attrapeuse mais une fois de plus, il lui semblait important de ne pas encore se faire remarquer. Elle savait que tôt ou tard, elle devrait agir dans l'ombre. Elle choisit aussi pour matières optionnelles les soins aux créatures magiques et l'étude des runes. Dans cette dernière matière, elle eut l'occasion de voir que Granger, une amie de Harry, était effectivement très brillante malgré ses origines moldue. Elle apprit également, une fois de plus en insistant auprès de sa mère, que Harry était le filleul de Sirius. À partir de la, Rigel se mis à considérer Harry comme son cousin, bien qu'elle en restait toujours soigneusement éloignée.

Un autre grand tournant de sa vie, et non des moindres, arriva l'année suivante, quand, au terme du tournoi des trois sorciers, le seigneur des ténèbres revins à la vie. Elle s'y attendait, après tout, elle, elle savait qu'il avait préservé sa vie en morcelant son âme. Elle qui avait espéré qu'il ne reviendrait jamais tout de même, c'était loupé. Son premier réflexe fut de vouloir aller trouver Dumbledore et lui révéler ce qu'elle savait, cependant, à cause de la mort de Diggory, elle ne put l'approcher, il avait trop à faire. En attendant, il lui fallait désormais faire face à un été sans doute très spécial.

Ces vacances tinrent leurs promesses en matière d'étrangetés. Sa mère était une mangemort et bénéficiant d'un grand cottage bien protégé, à l’écart de tout dans un petit village ou les moldu étaient plus préoccupés par leurs moissons que par les phénomènes tordus venant de la maison Alyse, c'était un endroit de choix pour organiser des rencontres entre mangemorts. C'est ainsi que la jeune fille fut pour la première fois amenée à côtoyer le seigneur des ténèbres. Première grande épreuve pour son esprit, elle qui connaissait la source de son immortalité. Elle du, à sa grande honte, jouer souvent sur la réputation de lâche de son père pour justifier sa manie de se tenir éloignée de Voldemort. Cet été, elle fut plus que jamais livrée à elle-même mais eu également l'assurance d'avoir une place parmi les mangemorts dans le futur. 

La rentrée fut donc un réel soulagement, elle n'avait plus à être constamment sur ses gardes sans en avoir l'air et, surtout, plus à protéger en permanence son esprit, s'acharner à tenir ses pensées aussi éloignées que possible le sujet « horcruxe ». Quoi qu'il en soit, à son arrivée, elle renonça à aller voir Dumbledore, elle ne saurait expliquer pourquoi mais quand elle vit le vieil homme lors du banquet, elle eut le sentiment que ce n'était pas à lui qu'elle devait accorder sa confiance. C'était une décision plus prudente, après tout il n'avait jamais été question de rejoindre le camp adverse. 

L'année fila particulièrement vite, ambiance BUSEs oblige, elle passa le plus clair de son temps à étudier. Ses seules activités en dehors de ses études furent le quidditch, où elle essaya bien de piquer sa place d'attrapeuse à cette pleurnicheuse de Cho, sans succès, et se contenta donc de sa place de poursuiveuse, et la brigade inquisitoriale. Cette dernière était finalement un prétexte, à la fois pour se faire bien voire, mais elle s'amusait régulièrement à transmettre un petit parchemin indiquant les plans de la brigade à Granger. Il fallait bien donner un petit coup de pouce à ceux qui se battaient contre Ombrage, bien qu'elle soit de la brigade, Rigel ne pouvait pas supporter cette chose rose. Et puis c'était tellement amusant de voir son cousin foncer la tête la première dans un placard à balais avec Rusard ! Ce fut lors d'une rencontre inopinée avec Harry qu'un fait la frappa, une chose dans son aura qu'elle n'avait jamais remarquer avant, mais à présent qu'elle avait rencontré Voldemort, elle ne pouvait l'ignorer. Il y avait quelque chose de commun entre eux. Elle se promit d'approfondir ses recherches la dessus après les BUSEs. La fin de l'année fut marquée par une attaque sur le ministère entre les mangemorts et l'AD, ce qui amena enfin une annonce officielle du retour de Voldemort.

L'été qui suivit fut celui du choix. Suite à l’échec du ministère de la part de Lucius, son cousin Drago fut amené à devenir mangemort. Ce fut l'un des plus grands choix que Rigel eut à faire dans sa vie. Elle profita de l'occasion pour rencontrer Lord Voldemort, plaidant sa cause pour le convaincre de faire d'elle une mangemort, en même temps que Drago. Il sembla qu'elle sut bien cacher ses réelles intentions car en fin Août, elle reçut la marque avec son cousin ainsi que sa première mission : intégrer le groupe d’élève appelés « armée de Dumbledore »/ Cela servait également ses intérêts, elle prit contact avec Ginny Weasley dès la rentrée, jouant sur le fait que cette dernière était une Gryffondor prête à accepter l'idée d'une autre Black rebelle. Mais sa mission, officieuse mais la plus importante, ce fut de soutenir moralement son cousin. Elle avait vite compris qu'il n'avait pas été aussi volontaire qu'il voulait bien le montrer et que la mission dont elle ignorait la nature le tourmentais. Elle se montra un soutiens sans faille, bien que sa seconde mission, donnée lors des vacances d'hivers, faillit briser cette confiance qui régnait entre les deux adolescents, quand elle reçut pour rôle de conduire un groupe de mangemort lors d'une arnaque d'un important match de quidditch. Mission qu'elle remplie avec succès en s'assurant qu'il n'arrive rien au ministre, comme il lui avait été ordonner. Après cela, Voldemort lui laissa un temps en paix, elle avait atteint son premier but : se montrer une jeune mangemort efficace et volontaire. De son côté, elle prit contact avec son oncle, apprenant que Dumbledore n'en avait plus que pour quelque mois, qu'elle-même n'avait un champ d'action que limité, elle alla confier à Sirius tout ce qu'elle savait au sujet de Voldemort, et également au sujet de son père, dont son oncle ne se rappelait que l'enfant naïf et aveugle qu'il avait pu être.

Mais cette année apporta également son lot de surprises bien plus personnelles. La première se caractérisa par un élève de Serpentard répondant au nom de Dorian, d'un an son aîné. Une forte proximité ne tarda pas à se lier entre eux, bien qu'elle ne s'autorisa pas à développer des réels sentiments pour lui, elle n'était pas insensible à ses charmes, de même, elle voyait bien qu'il s’intéressait de près à elle. Ce ne fut pourtant pas à Poudlard qu'ils virent cette relation évoluer, il termina ses études à la fin de cette année et pendant longtemps, ils se contentèrent de correspondre par hiboux.

Mais le plus grand bouleversement, sans doute de toute sa vie, ce fut quand elle réalisa, à l'aide de Dumbledore, Luna et Sirius, que le pendentif offert par son père était en réalité son propre horcruxe, crée pour ne pas l’abandonner, elle et sa mère. Regulus avait laissé une piste permettant à sa fille de le retrouver. Après dès mois de préparatifs acharnés, elle fut enfin prête à exécuter le rituel qui relierait l'âme de son père à son corps, transformé en inferi. Son plus grand rêve fut enfin réalisé, elle put enfin connaître son père, une situation qui se révéla être encore plus extraordinaire que ce qu'elle avait pu connaître.

Cette année se termina donc de façon très positive pour Rigel, du moins sur le plan exclusivement personnel. Dumbledore était à présent mort, après la perte de deux élèves dans l'année, la situation de l'école était pire que jamais et ce fut Snape qui fut nommé directeur. Ça, c'était du point de vue de Rigel très positif, elle était quasi certaine que, comme elle, sa loyauté n'allait pas autant qu'elle le devrait au Seigneur des ténèbres. En revanche, le duo Carrow en professeur fut une nouvelle nettement moins agréable. Le ministère tomba à son tour et Rigel retourna à Poudlard dans les conditions les plus sombres possibles. Les élèves de naissance moldue n'étaient plus les bienvenus dans l'école et Rigel ne put plus garder longtemps secret le fait qu'elle soit elle-même mangemort. Le pire pour elle fut le regard des membres de l'AD qu'elle avait côtoyé l'année précédente, ils se sentaient trahis et elle ne pouvait même pas leurs donner tord. Mais elle ne chercha pas à les démentir non plus, elle fit comme elle l'avait toujours fait, elle resta prudente, agissant en parfaite mangemort, dévouée et volontaire, mais derrière, elle aidait l'AD à sa façon. Elle avait repéré une brique bancale dans un couloir du troisième étage, elle se mit à y glisser des parchemins chaque fois qu'elle recevait des informations pouvant intéresser l'organisation rebelle, le contact au début ne fut pas facile, quand on reçoit un hibou anonyme annonçant qu'il y a des choses qui pourraient les intéresser, sous une brique dans l'école, il y aurait fort à parier qu'il s’agirait d'un piège. Mais les infos se révélèrent bien utiles et l'AD mena la vie dure aux mangemorts, y compris à Rigel elle-mêmes qui ne s’épargna pas histoire de ne pas attirer les soupçons.  

Tout cela s'acheva lors d'une bataille quand Harry revint à Poudlard pour trouver les derniers horcruxes, naturellement ça ne pouvait pas se faire discrètement et bientôt les sorts fusèrent sur l'école. En quelques instants, Rigel du prendre une ultime décision : continuer à se montrer du côté des mangemorts et essayer de les attaquer en faisait passer ça pour de la maladresse, pas très crédible venant d'elle, ou alors montrer une bonne fois pour toute de quel côté elle était réellement, même si cela se terminerait sans doute par sa propre mort. Dans un premier temps, elle combattit, discrète dans l'ombre, attaquant les mangemorts qu'elle croisait, ne leurs laissant pas le temps de voir qu'il s'agissait d'une des leurs. La fameuse décision fut prise au moment où elle se trouva face à Luna Lodwick, sa meilleure amie, cachée derrière son masque, Rigel baissa tout de même sa baguette. Voldemort, croyant à une simple faiblesse, lui ordonna de la tuer, c'est alors que la jeune fille décida que non, définitivement non, elle en avait plus qu'assez de recevoir des ordres et que de toute façon, il était très probable qu'elle soit morte avant que le jour ne se lève. Elle enleva alors son masque, dévoilant à son amie qui était censée l'attaquer, avant de jeter ledit masque à la figure de son « maître » et de se sauver aussi vite que possible avec Luna, pour la mettre elle en sécurité, vu que Rigel était à présent certaine que son espérance de vie venait de se réduire à cinq minutes, dix tout au plus si elle courait vite.

Ce fut Bellatrix qui se chargea d'elle, effectivement environs cinq minutes plus tard, Voldemort avait manifestement mieux à faire, du genre empêcher Harry d'aller tuer son serpent-horcruxe. Rigel se défendit du mieux qu'elle put contre sa tante, mais entre une sorcière expérimentée et furieuse contre une adolescente qui était de toute façon certaine qu'elle serait bientôt morte et qui essayait juste de retenir sa furie de tante pour ne pas qu'elle aille attaquer quelqu'un d'autre, le combat tourna très vite en la faveur de Bellatrix. Le sort de Rigel aurait pu être scellé sur sa tante n'avait pas été une grande sadique et qu'elle se serait contentée de la tuer d'un simple sort, mais celle-ci préféra s'amuser avant, au grand déplaisir de Rigel qui vivait sa première séance de torture, lui faisant sérieusement regretter de ne pas avoir sauté d'une tour tant qu'elle le pouvait encore. Alors que la jeune fille commençait à perdre complètement le contrôle d'elle-même et ne désirait plus que mourir, ce fut Regulus qui intervint et qui bloqua les sorts de sa cousine. Celle ci croyant à une apparition, son cousin étant censé être mort depuis bien longtemps, préféra laisser Rigel pour morte et alla se battre plus loin, c'est d'ailleurs là qu'elle tenta d'attaquer Ginny et fit face à une Mme Weasley qui fut d'ailleurs son dernier affrontement. Voldemort et Harry se firent également face et y succombèrent l'un comme l'autre, mais ça, Rigel n'en vit rien, elle avait perdu connaissance depuis un moment déjà.

Après tous ces événements, le monde sorcier retrouva peu à peu son calme et après deux mois pour se remettre de la bataille, Rigel passa ses ASPICs à la rentrée. Elle obtint les résultats qui l'auraient permis de se lancer dans les études de medicomagie, ce qu'elle avait toujours viser. Mais elle avait pris du recul sur ce qu'elle voulait et une chose était sure, elle ne voulait plus suivre des ordres, plus jamais. Elle renonça donc à se présenter à Sainte Mangouste, consciente que si elle commençait là-dedans, elle resterait ensuite bloquée la bas, quitter un tel travail ne se faisait pas vraiment facilement. Si la medicomagie l’intéressait toujours, elle pouvait toujours continuer à apprendre par elle-même sans être obligée d'entrer dans une structure aussi rigide. Par ailleurs, il y eut toute une série de procès ou elle fut elle-même convoquée, pour la première fois elle put expliquer clairement pourquoi elle avait agit ainsi, les faits confirmaient son histoire, après avoir combattu contre les mangemorts dans la bataille, de même, son rôle en tant qu'informatrice pour les rebelles fut dévoilé.

Elle fut libérée, de même, son père fut également acquitté, le fait qu'il ait tenté de détruire Voldemort était plus qu'évidente. Pour sa mère, ce fut plus délicat, elle, elle avait été une mangemort des plus sincère et la jeune fille défendit sa mère de toutes ses forces. Toute cette agitation passée, elle se concentra ensuite à aider Drago à se relever, son cousin avait bien plus mal vécu la guerre qu'elle, lui, il l'avait pour ainsi dire subie. Quand il fut question de réunir les mangemorts qui restaient et de les orienter dans le sens qui aurait du être présent depuis le début, elle le soutint une fois de plus, si elle ne se considérait plus comme mangemort, elle serait toujours prête à aider son cousin.

Test RP
Le dortoir des Serdaigles étaient en effervescence, la nouvelle se rependait comme une traînée de poudre, Harry Potter se trouverait dans l'école. Le mot se passait, d'élèves en élèves, mais personne ne sembla prendre la peine d'avertir la jeune fille qui se tenait en retrait, près du feu, comme toujours, un livre à la main. Il faut dire que depuis le début de l'année, plus grand monde ne lui adressait la parole, plus depuis qu'ils avaient découvert qu'il s'agissait d'une ennemie, d'une mangemort. Rigel qui avait toujours été une personne d'agréable compagnie, toujours prête à donner un coup de main aux autres, avait perdu presque tous ses amis le jour même ou son appartenance aux mangemorts avait été dévoilé.

Elle n'avait pas chercher à démentir, pas même à se justifier, qu'y aurait-elle gagné de toute façon ? Ils ne l'auraient pas cru et elle, ça l'aurait mis inutilement en danger, alors elle restait dans son coin, elle lisait, elle étudiait, elle écrivait, elle dessinait, et surtout, elle cachait à quel point elle soufrait de la rapidité avec laquelle tout le monde s'était détourné d'elle, sans même chercher à comprendre. C'était des Serdaigle pourtant, ils auraient pu se montrer plus intelligent que ça. Mais soit, dans son coin, elle releva la tête, captant par bribe les événements. Son visage resta calme alors qu'une vive boule d'angoisse la traversa, c'était ce soir.

Elle avait toujours su que cela finirait ainsi, elle savait que des horcruxes étaient dans l'école, elle avait même des idées assez claires sur leur nature, aussi elle savait que tôt ou tard, Harry reviendrait, et que ce jour-là marquerait une grande bataille. Une bataille ou elle ne pourrait plus cacher pour qui elle se battait réellement, une bataille où, du coup, elle n'avait que de faibles chances de survivre. Elle regarda par la fenêtre, le soleil se couchait, elle frémit en prenant conscience qu'elle venait de le voir pour la dernière fois. Ses yeux se fermèrent un instant, elle avait très peur en réalité, même si elle connaissait « l'Autre Côté » , qu'elle y avait guidé plus d'une âme défunte, dans quelques heures, ce serait à elle de s'y rendre, pas pour y guider quelqu'un, mais bien pour elle. Ses longs cheveux sombres cachèrent l'angoisse de son regard quand, d'un pas naturel, elle monta à son dortoir.

Dans sa chambre, fouillant sa valise, une violente douleur traversa son bras, une brûlure le long de son avant-bras gauche, si intense qu'elle pouvait visualiser la forme de la marque des ténèbres uniquement grâce à la douleur qu'elle émettait. Il avait dû apprendre que Harry se trouvait aussi près. Elle prit son masque de mangemort qu'elle cacha sous sa cape, puis alla se mêler à l'agitation des couloirs pour sortir. Les élèves étaient réunis dans la grande salle, elle resta en retrait. Elle vit Harry sortir du rang, elle vit Snape et McGonagall s'affronter et le directeur fuir. L'école se prépara à l'attaque, Voldemort ainsi que le reste des mangemorts se trouvaient la bas, dehors.

Sortant de l'ombre, Rigel tenta de se joindre à l'AD, elle fut naturellement très mal accueillie, même quand, sans plus essayer de se justifier, elle se joint à eux pour les sorts de protection. Elle était consciente qu'il suffisait d'un seul faux pas pour que la tension qu'elle sentait sur elle ne se transforme en hostilité franche, aussi, elle se contenta d'une phrase, avec un léger sourire : « Désolée, je n'ai pas eu le temps de laisser un message à la brique, mais je crois que tout le monde a l'info de toute façon. ». Cette phrase prenait tout son sens quand on savait que depuis dès mois, elle laissait des informations importante pour l'AD sous une brique d'un couloir du deuxième étage, n'ayant jamais révéler, ni même laisser à deviner que c'était elle, leur informateur. Seul l'AD et l'informateur ne pouvait savoir pour cette fameuse brique. De toute façon, elle allait bientôt mourir, alors autant qu'ils sachent. Alors qu'un voile blanc tombait sur l'école, Rigel fit ses adieux silencieux au monde qu'elle devait accepter de quitter.

Les protections finirent par être balayés et l'attaque commença, son masque sur le visage, Rigel se lança dans la bataille. Certes, tout le monde ici savait que Rigel Black était une mangemort, elle ne gardait ce masque que pour une raison : quand elle lançait des sorts contre « son camp », comme elle était masquée, ils ne pouvaient pas identifier qui était le traître. La bataille se perdit dans un flou indescriptible, les sorts de partout, la poussière, la fumée, les cris, des gens qui s'effondraient devant elle, Rigel se défendant presque avec désespoirs, cachée dans la mêlée, visant ceux qu'elle reconnaissait comme était mangemort, évitant les sorts de ceux qu'elle essayait de défendre. L'école s’effondrait par endroit et les murs eux-même devenaient une menace, si les fondateurs voyaient ce que leur école devenait, juste parce qu'un jour, un sorcier avait décidé de défier la mort, plus que jamais, Rigel se sentit brûlante de haine pour cette chose.

Puis, les combats cessèrent, interrompu par une annonce de la part de Voldemort, qui donna à Harry une chance de « sauver tout le monde » en se rendant. C'était un piège des plus évident mais le meilleur moyen de piéger un abrutit de Gryffondor, Rigel serra les poings, Harry allait sans aucun doute se rendre et donner ainsi la victoire à son ennemi, comme si cela allait sauver tous ceux qui se battaient depuis la tombée du jour. Les mangemorts se retirèrent du château et un grand silence tomba sur l'école, enlevant son masque, Rigel se joignit aux autres, tachant de soigner les blessés, que toutes ses études sur la medicomagie servent enfin à quelque chose. Le combat avait été terrible, voir les visages de gens qu'elle avait connu et côtoyer, figés dans leur dernières expressions, inertes à tout jamais, achevèrent de convaincre Rigel, elle préférait mourir que de participer à la victoire de Voldemort. En larmes, elle tenta de réanimer Nymphadora, sa cousine qu'elle n'avait jamais connu, mais il était trop tard et le sort qu'elle avait pris était fatal, elle du la laisser là, sa main encore jointe à celle du professeur Lupin, pour aller s'occuper de ceux qui avaient encore une chance.

Puis Voldemort ainsi que les autres revirent dans la cour de l'école, Hagrid tenant, Rigel eut la sensation de tomber dans un gouffre, le corps de Harry. Elle savait qu'il se rendrait, mais cela ne rendait pas l’événement plus simple à accepter. Plus encore, de voir Drago se joindre à nouveau à Voldemort, pourtant elle ne pouvait pas l'en blâmer, elle préférait qu'il tente de survivre, lui avait une chance, lui n'avait pas pris la décision de mourir. Rigel, elle, ne bougea pas, malgré le regard angoissé de sa mère. Une immense surprise fut de voir Neville s'avancer vers Voldemort, mais non, il ne se rendait pas, et son discours réussit à ranimer l'espoir chez ses amis... mais d'où diable sortait-il cette épée ? Soudain, Harry fut à nouveau debout et le combat repris en l'espace d'un instant. Le combat repris, Rigel replaça son masque, voyant Drago filer avec ses parents au loin.

Au détour d'un couloir, ce fut sur Luna, sa meilleure amie, qu'elle retomba. La baguette pointé l'une sur l'autre, Rigel s’immobilisa, avant de baisser son bras. Voldemort qui se démenait un peu plus loin lui aboya un « Tues la ! Qu'est ce que tu attends ? ». Rigel se tourna vers lui et constata que le soleil se levait, sous son masque, elle eut un sourire amusé, elle s'était trompée, le jour se levait et elle était encore vivante. D'une main, elle prit son masque qu'elle ôta, elle leva les yeux vers son « maître » qui devait commencer à comprendre, en se démasquant, elle cessa également de cacher ses réelles intentions, ce qu'elle lui avait toujours cacher, enfin, dans un geste décidé, elle lança son masque. L’ancienne poursuiveuse de Serdaigle savait lancer et le masque atteins sa cible, laissant à Rigel une seconde pour filer, embarquant Luna avec elle. Elle ne vit pas Voldemort transplaner, tout ce qui lui importait, c'était d’éloigner son amie de là.

-Tu vas beaucoup me manquer, tu sais.

Ce fut la dernière chose qu'elle dit à son amie avant de partir en courant dans une autre direction, elle payerait bientôt sa trahison et elle ne voulait pas que Luna soit prise dedans. Des pas furent bientôt derrière elle, des bruits de talon sur la pierre du sol, un bref regard derrière elle et Rigel vit ses craintes se concrétisés, Bellatrix. Un sort cuisant lui atteint la jambe et elle trébucha, lui faisant du même coup comprendre que sa vie s’arrêterait probablement ici, en bas de la tour de Serdaigle. Elle n'eut même pas le temps de se relever, juste le temps d'entendre « Endoloris » avant de retomber sur le sol, aux prises d'une douleur plus grande que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Elle ne parvint à retenir ses cris que quelques secondes avant de cesser de résister, elle en était incapable de toute façon. Le sort cessa, laissant Rigel recroquevillée et tremblante, réprimant à grand-peine ses larmes de douleur. Elle savait maintenant qu'elle n'aurait pas le droit à une mort rapide, non, sa tante allait la briser avant, elle ne se contenterait pas d'un Avada, cette perspective était nettement plus terrifiante que l'idée de mourir. Un sanglot échappa d'ailleurs à l'adolescente, elle s'était toujours crue assez forte pour résister à la douleur, mais ce simple sort venait de lui prouver qu'elle l'avait clairement sous-estimé, la simple idée de souffrir à nouveau faisait monter en elle une panique qu'elle ne parvenait plus à réprimer. Satisfaite de voir la peur dans les yeux de sa nièce, Bellatrix lança le sort à nouveau. Comment la douleur pouvait-elle être encore pire ? Rigel hurla à pleine voix, se tordant violemment de douleur, ses larmes coulant à présent sans retenue, mélangés au sang de ses blessures. Plusieurs fois ainsi, la mangemort tortura sa propre nièce, variant les sorts, lui brisant les membres, revenant au doloris. Combien de temps cela dura ? Une éternité aux yeux de Rigel, quelques minutes à peine pourtant. Enfin, la démente cessa ses sorts et releva la tête de la jeune fille meurtrie.

-Demande-moi de te tuer, et je le ferais, ma puce. Dit elle d'une voix venimeuse qui discréditait complètement le qualificatif qui aurait pu être affectueux.

Mourir, oui, elle voulait juste que tout cela celle, elle était prête, elle en avait assez de tout ça, autant que cela finisse enfin. Faiblement, la gorge brûlante, Rigel ouvrir la bouche, s’apprêtant à demander la mort. C'est, heureusement, à ce moment-là qu'un sort atteint Bellatrix, la projetant deux mètres en arrière. Rigel retomba sur le sol et tourna difficilement la tête vers l'origine du sort. Regulus se tenait à l'entrée, baguette pointée vers sa cousine, son visage exprimant une fureur et une haine que Rigel n'avait jamais imaginer voir de sa part. Bellatrix dévisagea son cousin, il était censé être mort ! Hagarde mais ne cherchant pas plus d'explication, elle prit la fuite, elle avait repéré la gamine Weasley au loin, elle pouvait bien aller s'amuser avec elle à présent.

Dans un état second, Rigel sentit des bras la soulever et la serrer, son père l’appelant, lui disant de tenir. La jeune fille s'accrocha à lui, son esprit brumeux parvenant à peine à comprendre ce point plutôt intéressant : elle était encore en vie, peut-être qu'elle le resterait, en fin de compte.

Et vous ?
► Où avez-vous connu le forum ?   Alors on remonte à il y a près de deux ans sur Felix, puis Nox, et puis ici à présent.
► Âge : 23 ans
► Niveau RP : Globalement correct

_________________
 


Dernière édition par Rigel A. Black le Dim 23 Nov - 10:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1967
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 11:54

Hey, les amis, j'ai enfin fini ma fiche ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/

avatar
"La Ruse de la Mort nous sied si bien."
Feat : Ben Barnes
Messages : 955
Points rp : 1627

Identité du Sorcier
Age: 21 ans
Affiliation: Renard Blanc
Métier: Chef des Renards Blancs - Membre du Ministère

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 21:55

Bon ben je te valide.

Et je te mets en "Autres Sorciers", du coup, vu que tu n'intègres pas réellement les Mangemorts. Si je me goure, tu peux toujours rectifier mon tir /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1967
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 21:58

Je crois que je préférerais être mangemort, autre sorcier ça fait genre j'suis une sorcière lambda Sad Puis il semble que ce soit mon activité principale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/

avatar
"La Ruse de la Mort nous sied si bien."
Feat : Ben Barnes
Messages : 955
Points rp : 1627

Identité du Sorcier
Age: 21 ans
Affiliation: Renard Blanc
Métier: Chef des Renards Blancs - Membre du Ministère

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 22:00

Bon, très bien XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1967
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 22:04

Merci mon bel ami :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
avatar
Feat : Tom Felton
Messages : 470
Points rp : 1576

Identité du Sorcier
Age: 20
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Chef du Puritatem Idealis ~ Ministère de la magie, Bureau international des lois magiques

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 22:29

Enfin validée, ma chère cousine. Et bienvenue dans mon groupe. Tiens-toi sage, je connais le chef et il paraît qu'il n'est pas commode... Parfait, certes, mais pas souple ! Enfin, avec toi il fera bien une exception Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1967
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 22:30

Oh je sais comment l'assouplir le chef Razz D'ailleurs j'aimerais bien un rp avec lui à l'occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
avatar
Feat : Tom Felton
Messages : 470
Points rp : 1576

Identité du Sorcier
Age: 20
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Chef du Puritatem Idealis ~ Ministère de la magie, Bureau international des lois magiques

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Lun 19 Nov - 22:54

Il accepte avec grande joie, naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rigel Andromeda Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rigel Andromeda Black
» Andromeda Black
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Avant tout :: Présentations des Personnages :: Présentations validées-