Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 [Event] Toujours fidèle !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Mar 2 Sep - 11:57

Le membre 'William McGeary' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Mar 2 Sep - 14:11

Les vieux sont des miroirs que l'on fuit pour ne pas avoir à penser à demain et éviter encore un peu le chaos irréfutable qui nous tend les bras.

Citations de Xavier de Moulins


Le professeur Stigandr Birgerjarl... Il ne lui avait jamais vraiment parlé, c'était peut-être à cause du fait qu'il n'avait jamais lui-même aimé son professeur de sortilège. Pour Jordan c'était des personnes hautaines, toujours ''Je-sais-tout-plus-que-toi-!'' mais celui-ci ? Il semblait plutôt sympathique même si Jordan ne se fiait jamais totalement à n'importe qui. Mais après tout, c'était un collègue et à ce moment-là, la camaraderie allait être indispensable pour pouvoir sortir de cette situation. Il salua le professeur d'un simple :'' Vous avez parfaitement raison Birgerjarl.'' tout en retirant son chapeau pour essuyer les quelques gouttes de sueurs qui perlaient doucement sur son front. Il était affreusement essoufflé et avait vraiment besoin de boire un grand verre d'eau fraiche !
Néanmoins, son temps de repos fut de courte durée, car les deux hommes furent attaqué par un autre groupe de Mangemorts se trouvant à quelques mètres d'eux. Jordan empoigna sa baguette et lança comme son collègue qui comme qui dirait, avait lu dans ses pensées, un Protego qui le protégea de deux sortilèges de désarmement fonçant droit sur lui. Le Garde-chasse courut ainsi dans l'autre sens pour les distancer le plus rapidement possible. Mais avant qu'il puisse s'élancer, il s’aperçut que Stingandr était tombé à terre avant de se rattraper de justesse pour ne pas se prendre le trottoir en pleine figure. Il avait retenu les ennemis pendant quelques secondes et Jordan les utilisa ainsi pour aider son collègue à se relever et à courir s'abriter dans la maison d'édition Obscurus Books. Pour pouvoir mieux s'échapper de leurs adversaires, Jordan utilisa le sortilège de Bloque-jambe sur l'un des Mages noirs qui surpris par l'attaque, tomba la tête la première sur une plaque d’égout qui retentit d'un grand '' Bong '' lorsque le visage de l’ennemie la percuta de plein fouet.
Ils rentrèrent ainsi dans le magasin, défonçant une légère barricade qui protégeait la porte. Le dirigeant de la maison d'édition les mit en joue de sa longue baguette, criant d'une voie apeuré :'' Partez de mon magasin, j'ai rien pour vous ! ''. Jordan répliqua à cette menace, d'un acide :'' Crétin, on est pas des Mangemorts ! ''. Voyant que la situation c'était légèrement calmé, il s'assit sur un des fauteuils de l'entrée du magasin. Il était affreusement fatigué, voilà pourquoi il avait eu tôt ce matin, un pressentiment sur cette journée. Et Mavis ? Mon dieu Mavis ! Il l'avait complètement oublié ! Où était-elle maintenant ? Comment allait-elle ? Il se tenait la tête entre les mains et soufflait de rage :'' Je savais que cela allait mal tourner ! Je devais rentrer pénard chez moi pour écouter un peu de musique et me détendre et il fallait que ses salopards viennent pour tout foutre en l'air !''. Il se ressaisissa et ce leva en poussant un long soupir. Jordan devait faire quelque chose pour stopper tout ça ! Cela avait assez duré et même s'il devait se tuer qu'importe. Pourvut que ces connards apprennent qu'on ne déconne pas avec Jordan Stewart ! Il avait un plan en tête, un plan fou qui pourrait faire beaucoup de dégâts, mais en même temps calmer les choses dans tout ce merdier. Depuis qu'ils étaient arrivés, Jordan avait manifestement ignoré Stigandr. À cause de sa rage ? À cause de son envie de calme ? Il ne le savait pas lui-même, il l'avait tout simplement ignoré.
Le gardien des clés de Poudlard ouvrit ce qui restait de la porte pour débouler dans la rue, baguette à la main. Le chaos, l'anarchie et la confusion régnaient dans les rues. Des sortilèges de toutes sortes fusaient d'un point à  un autre, touchant ou tout simplement détruisant leurs cibles de leurs puissances incomparable. Il repéra le Mangemort qu'il avait fait tomber il y a cela quelques minutes et qui gisait toujours sur le sol, visiblement assommé. Jordan le ou plutôt la souleva pour l'écarter du chemin. Après lui avoir enlevé son masque en forme de crâne, il put enfin voir son vrai visage : c'était une femme d'environ 20 ans, les cheveux blonds platine et couverte de sang provenant de son entaille qui lui avait défiguré le front. Il allait devoir faire avec...
Jordan Stewart sortit ainsi son revolver vide et le pointa sur la tempe de la jeune sorcière et de son autre main prononça :'' Sonorus ''. Quelques Mangemorts s’arrêtèrent de tirer et le regardèrent. Il tenait fermement une jeune femme entre ses bras et menaça ses ennemis avec ces paroles :'' Vous allez tous lâcher vos baguettes où je vous jure qu'il  ne restera plus rien de sa jolie petite tête ! ''.
Avait-il perdu la raison ? La folie avait-elle atteint son esprit ? Personne ne le savait. Ce que savait Jordan par contre c'est que son arme était vide et qu'au moindre faux pas, il allait finir stupefixé ou pire tuer par un sortilège impardonnable.


Dernière édition par Jordan Stewart le Mar 2 Sep - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Mar 2 Sep - 14:11

Le membre 'Jordan Stewart' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1965
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Ven 5 Sep - 21:09

[Event] Toujours fidèle !
Le Samedi 26 février 2000

Fort heureusement, je ne restais pas bien longtemps seule face à eux. Si mon sort avait atteint son but et de manière magistrale, leur réplique ne tarderait pas et c'est avec soulagement que je vis William me rejoindre ainsi que Mavis Pie, que je ne connaissais que de par sa carrière en quidditch. Le vieil homme à l'arme moldue avait raté son tir, mais eu pour effet de semer la confusion parmi nos ennemis et, enfin, un autre sort vint frapper l'un des mangemorts, je tournais la tête pour sentir comme un coup de poing dans le ventre. Je ne risquais pas d'oublier ce visage et je sentis ma mâchoire se crisper aussi violemment qu'involontairement. De toutes les personnes sur lesquelles je voulais tomber sur un champ de bataille, il figurait en bonne place parmi les derniers. Étant donné mes antécédents, me retrouver face à un auror qui m'était tombé dessus lorsque j'étais auror n'était pas précisément pour me mettre en confiance.

Mon analyse de la situation due s'arrêter là : arrivés au mur du Chaudron Baveur, les Sempers découvrirent que l’accès était bloqué, leurs attaques redoublèrent et je plongeais me mettre à couvert derrière une cabine téléphonique. Je fermais un instant les yeux dans le fracas des sorts, la main serrée sur ma baguette, puis le calme se fit à nouveau. Je risquais un coup d’œil et étouffais un grognement, l'un des Semper avait pris Mavis en otage et, forts de cette protection, le groupe reculait lentement dans le but évident d'aller se réfugier chez Fleury et Bott. Je pensais un instant attaquer mais la baguette pointée sur la joueuse de quidditch ne me laissait aucune alternative. Nous choisîmes d'un accord tacite de nous replier dans la boutique en vis-à-vis. C'est là que nous fumes rejoint par le chef des aurors, devant qui j'avais comparu il y avait trop peu de temps, ainsi qu'un homme qui était, de vue et de souvenir, un professeur de Poudlard. J'en profitais pour observer mes compagnons d'infortune, peu semblaient en bon état et même Birgerjarl était salement touché, peut être le plus grièvement d'ailleurs. J'avais toujours eu beaucoup de chance... Kyran pris la situation en main en décidant de mener un groupe s'occuper des otages par les souterrains. Sans grande surprise, il ne me nomma pas dans le lot, mais si, de visu, je pus penser qu'il s'agissait là d'une méfiance envers mon passé de mangemort, légitime en somme, je réalisais très vite qu'il me laissait ici avec les personnes les plus blessés et le confirma par la suite. Cette preuve de confiance me troubla, dire que quelques semaines avant, on m’interrogeait sur mon lien avec l'attaque que nous avions subit au bar. La situation pressait, les cris qui provenaient de l'autre côté de la rue indiquaient clairement que le ministre de la magie passait un sale moment. Un frisson glacé me parcouru, je savais précisément ce qu'il vivait et pour rien au monde je ne le revivrais.

Le chef des aurors partit avec son équipe et l'homme aux revolvers semblait en proie à une certaine détresse. Quant à moi, je sortais mon petit matériel de soin. Même au quotidien, sans forcement être appelée pour une mission de medicomage, j'avais toujours cette base sur moi. Je m'approchais de Bigerjarl, désespérée à l'idée de ce que je devais faire. Malheureusement, malgré nos différents, j'étais aujourd'hui avant tout une apprentie guérisseuse devant un blessé. « Ne faites pas cette tête là, ça ne m'enchante pas non plus » Déclarais-je sans lui laisser le temps pour la protestation, je précisais : « Je suis medicomage à présent, je me suis rangée, alors laissez-moi faire » Histoire d'éviter une réaction de défense mal venue au moment où je sortirais ma baguette. Il avait été salement touché mais heureusement le sang n'avait pas pénétré ses poumons, c'était pleinement dans mes compétences de refermer ça en quelques coups de baguettes. Ce ne fut l'affaire que de quelques instants et une nouvelle explosion me fit sursauter (et faillis me faire planter ma baguette dans l’œil de mon patient). « Merde ! » Jurais-je en voyant le mur du Chaudron Baveur voler en éclat. « Monsieur ce n'est pas pru... Oh faites ce que vous voulez ! » Je renonçais à retenir le vieil homme qui s'était aussitôt élancé à l’extérieur combattre les renforts des Sempers qui déboulaient dans la rue. C'est pas croyable de prendre des risques pareils ! Avec un soupire emprunt de fatalité, je haussais les épaules et sortis à sa suite.

Ça suffit les conneries maintenant:
 

Le chaos était revenu dans la rue, entre les Semper qui cherchaient où se cachaient leurs copains et les invectives du sorcier à l'arme moldue, les sorts qui partaient en tous sens sur fond de hurlements ministériels. Je plongeais dans la bataille, esquivais habilement quelques sorts avant de me planter devant le groupe des assaillants, l'air bien plus assurée que je ne l'étais. J'avais eu de la chance, beaucoup de chance jusque-là. Ma baguette levée, je me concentrais et leurs décochais un de mes plus beaux maléfice d'entrave. Comme figés par le flash d'une photographie, les mangemorts les plus proches se retrouvèrent brutalement stoppés dans leur élan. Un sourire féroce sur le visage, je me tournais vers les autres. Quel plaisir de pouvoir jouer de la baguette avec la bénédiction des autorités, agir enfin contre ceux dont la rencontre m'emplissait de terreur depuis des mois. Quel plaisir, simplement, de sentir le pouvoir fuser dans tous mon corps au travers de ma baguette et ressentir un minimum de contrôle sur ma propre existence. J'en oubliais presque pourquoi cette confrontation m'avait tant hantée. Fort heureusement, je parvins à prendre le dessus sur mon arrogance familiale naturelle et me rappeler que, si j'avais eu de la chance, ça pouvait tourner et que dans les sorts que j'évitais avec agilité, si l'un d'eux me touchait, cela pouvait très mal finir pour moi. Je retrouvais un peu de bon sens et filais me remettre un peu plus à l’abri, utilisant les débris qui jonchaient la rue pour former une barricade entre le groupe et la librairie. Les diviser semblait la seule chose à faire pour avoir une chance de résister. Mais que foutaient les aurors ?!

_________________
 


Dernière édition par Rigel A. Black le Mar 2 Déc - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Ven 5 Sep - 21:09

Le membre 'Rigel A. Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Admin
avatar
Admin
Feat : -
Messages : 474
Points rp : 1623

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Mar 9 Sep - 19:20



[Event] Toujours fidèle !
Tour 3
Quelques minutes à peine après avoir explosé, le mur du Chaudron Baveur, qui était tout de même magique, se reconstitua. Les briques au sol s’élevèrent pour retrouver sagement leur place initiale. Les mangemorts dans la rue se retrouvèrent pris au piège et l'un d'eux tenta de le faire exploser à nouveau. L'enchantement avait été bien fait, comme une peau humaine, en se reconstituant il s'en trouvait renforcé. Alors que les mangemorts avaient cru pouvoir sortir comme ils étaient entrés, il semblait à présent évident qu'ils étaient pris au piège.

Alors que Ephrem se débattait avec la rune sur la porte du ministère, bien plus loin, chez Fleury et Bott, l'un des mangemort semblait au même instant absent, concentré. Au moment où la rune explosa en projetant le professeur et lui infligeant des lourdes brûlures, le mangemort en question fronça les sourcils, contrarié, comme s'il avait senti quelque chose. Il s'éloigna des otages pour s'approcher de celui qui les menaient, le mangemort en question avait ôté son masque pour découvrir un visage âgé aux cheveux blancs et aux yeux glacés reflétant le sadisme. « Jugson, la porte des aurors ne tiendra plus très longtemps, quelqu'un a contré la rune... Il faut se dépêcher ». Jugson abaissa sa baguette, levant le sort et leva également l'enchantement qui faisait léviter le ministre. Celui-ci s'écroula au sol dans un faible grognement de douleur et se recroquevilla en haletant. « Je vois... Monsieur le Ministre, je propose de passer à la vitesse supérieure. Qu'en sera-il de vos principes si ce n'est plus votre vie qui est en jeu ? » Dit-il d'un ton mondain, tout en s'approchant des otages. Son choix se porta sur la jeune femme qu'il avait ramassée dans la rue, attachée. Sans ménagement, il saisit Mavis qu'il jeta devant le regard de Kingsley. L'ex auror écarquilla les yeux, une part de lui voulait croire que le mangemort n'irait pas mettre ses menaces à exécutions. « Le reste de l'équipe arrive » précisa l'autre mangemort « Allez-y.» Déclara simplement Jugson. Le mangemort tourna les talons alors que Jugson pointait sa baguette sur la professeur de vol.

Le mangemort se dirigea, non pas vers la porte d'entrée, mais vers l'arrière de la boutique, vers les prisonniers et le souterrain. C'est là qu'il nota un lien défait et jura à mi-voix, l'un des sorciers s'était libéré, ou on l'avait aidé. Dans le doute, il se plaça devant l'entrée du souterrain, baguette devant lui et en fit sortir une puissance gerbe de flammes. La vague enflammée balaya tout le couloir, elle n'était pas mortelle, mais son souffle était suffisant puissant pour expulser au dehors tous ceux qui se trouveraient sur sa route. Jon fut le premier à voir la flamme arrivée, poussa un cri d'avertissement et s'interposa entre la flamme et le reste du groupe. Tous volèrent sans ménagement en dehors du boyau non, sans quelques brûlures assez importantes. L'impact éventra la devanture de la boutique dans un envol de bois et de verre, laissant nos compères sur le sol du Chemin de Traverse. Jon roula sur les pavés, à demi inconscient et grièvement blessé.

Sortant des décombres et des flammes, le mangemort s’avança, suivi des autres mangemorts. Levant sa baguette, la flamme devint plus brûlante, plus impressionnante, plus compacte, vivante. Le feu pris la forme d'un serpent géant, sous le contrôle total de son invocateur. Un Feudeymon.


Situation :

Le mangemort pyromane est très bien protégé, en plus du feudeymon, il porte des runes de protection. Le seul moyen de révoquer son feu démoniaque est de le mettre lui hors d'état de nuire. Cela permettra également de lever le blocage sur la porte des aurors. Ne vous souciez pas des autres mangemorts pour le moment, ils laissent faire le pyromane.

Mavis : tu es en tête à tête avec Jugson qui fait preuve d'une très grande créativité pour se servir de ta douleur pour faire céder le ministre. La bonne nouvelle, c'est qu'il est seul, un bon effet de surprise et une preuve de résistance imprévue de ta part pourrait le décontenancer et te permettre de fuir. Ta priorité est de sauver ta peau.

Jordan : la boutique d'à côté possède en vitrine quelques « curiosités moldues » dont deux balles qui correspondent à ton revolver, c'est ta chance ! Tu as le droit à deux dés oui/non (un par balle) pour savoir si tes tirs ferons mouche.

Damon et William : vous avez subi d'importantes brûlures mais rien qui ne vous mette hors d'état de combattre.

Stigandr : ayant, comme Mavis, sauté ton tour, le Feudeymon te choisira comme première cible. Bon courage.

Tous (y compris Mavis si elle parvient à se sauver) : deux dés oui/non pour vos attaques magiques.

Vous avez jusqu’à mardi prochain, le 16 à 18h pour répondre à ce tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Ven 12 Sep - 17:14


William venait de libérer l’un des otages, alors qu’il le guidait vers le souterrain où il pourrait alors s’enfuir, il entendit l’un des mangemorts annoncer que les aurors seraient bientôt là. Il précipita l’otage jusqu’au sous-sol, de ce fait il n’entendit pas le chef des mangemorts menacer le ministre et ne vit pas Mavis être attrapé sans ménagement.
Puis soudain, alors qu'ils arrivèrent dans la boutique de Quidditch, un hurlement alerta William d’un proche danger. Il vit Jon se mettre sur la trajectoire d’un sort de feu. L’explosion projeta William et ses acolytes en dehors du souterrain. Le procureur traversa la devanture de la librairie et alla s’écraser lourdement sur le pavé du Chemin de Traverse.

La douleur était difficilement supportable, ses vêtements étaient en feu, et il dut se rouler par terre pour les éteindre. Mais ce fut trop tard, les flammes avaient commencé à attaquer la chair, c’est donc avec d’importantes brûlures sur les bras, les jambes et le torse, que William se releva. Chaque mouvement était un véritable calvaire.
Il réussit néanmoins à se mettre à l’abri dans le magasin de Quidditch de l’autre côté de la rue. Si les brûlures étaient douloureuses, elle ne l’était pas au point de le rendre inapte. Il allait devoir se battre, et si plus tôt il avait souhaité sauver Mavis et le ministre, à présent sa propre vie était également en jeu.

Cacher dans l’embrasure de la porte du magasin. Son regard se posa sur le groupe de mangemorts, qui avait grossi en effectif. Les renforts n’étaient pas ceux attendus. Mais quelque chose d’encore plus dangereux avait lieu sur le Chemin de Traverse. Un Feudeymon ayant pris la forme d’un serpent géant. Le feu était contrôlé par l’un des mangemorts celui qui avait enflammé la librairie.

William n’était certes pas calé en sort de magie noire, mais le Feudeymon, il connaissait. Si le sort pouvait vite devenir incontrôlable, une variante persistait, si le sorcier était vaincu, le sortilège cessait, du moins en théorie.
Sa cible n’était donc pas le serpent de feu, mais bel et bien le sorcier qui semblait le contrôler. William prit le temps de l’observer avant de passer à l’action. L’homme semblait avoir une totale emprise sur le Feudeymon, autrement dit il était puissant et savait ce qu’il faisait. Il aurait mis sa main à parier que ce n’était pas la première fois que le mangemort usait de ce sortilège.

William sortit de sa cachette, tout en se demandant où se trouvait Rigel. Le danger omniprésent lui faisait prendre conscience des risques que prenait sa filleule à rester au cœur de la bataille. Mais il ne la vit pas, avait-elle été touchée par le Feudeymon ? S’était-elle cachée ? Avait-elle fui ? Il espérait au fond de lui qu’elle est fuie cet enfer, mais la connaissait trop bien, jamais elle n’aurait fait ce choix, elle devait attendre quelque part le bon moment pour attaquer.
William expulsa toutes ces mauvaises pensées et se concentra sur le mangemort responsable de cet enfer.

Attaque en perspective:
 

Un sortilège écarlate parti de la baguette de William. Lorsqu'il entra en contact avec les défenses du sorcier, une légère onde de choc se fit sentir ; preuve de l'excellente protection du mangemort. Mais l'attaque de William fut plus puissante et finit par percer les défenses. Le mangemort fut touché à la poitrine et chancela quelque peu et recula de quelques pas. La douleur due au choc devait être acérée. Mais la puissance du sortilège avait en grande partie été absorbée par les protections, c'était un miracle qu'il est réussi à toucher le mangemort.





Dernière édition par William McGeary le Ven 12 Sep - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Ven 12 Sep - 17:14

Le membre 'William McGeary' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Professeur & Joueuse de Quidditch
avatar
Professeur & Joueuse de Quidditch
Feat : Hayley Williams
Messages : 200
Points rp : 1662
Localisation : La tête en l'air

Identité du Sorcier
Age: 23 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Vol . Joueuse de Quidditch

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Sam 13 Sep - 15:44










Toujours Fidèle !
[Event]








De la poussière et du sang dans la bouche


Après ma chute, tout s'était précipité. Jordan puis Stigandr étaient passés devant mes yeux sans que je ne comprenne vraiment la raison de leur présence au beau milieu de cette dévastation. Sans doute s'étaient-ils trouvés au mauvais endroit au mauvais moment, comme nous tous.
Alors que je me relevais tant bien que mal et que je tanguais difficilement en direction du Chaudron Baveur dans une vaine tentative de fuite, je fus dépassée par un groupe de Mangemorts qui s'élançaient vers le portail invisible. Ils se heurtèrent au mur de plein fouet et, c'est à travers ma vue brouillée par la poussière et un filet de sang, que je les vis se retourner vers moi. Avant que je puisse réaliser que j'étais à découvert, face à une demi-douzaine de meurtriers, l'un d'eux m'avait déjà empoignée fermement par les cheveux. Je pouvais sentir sa baguette pointée sur ma gorge et son odeur rance de sueur sur ma nuque. Tétanisée, je n'eus même pas la présence d'esprit de crier ou de bouger. J'étais purement et simplement prise au piège. Une poule devant une baguette magique.

Une minute plus tard, j'étais ligotée et jetée sur le sol de la librairie Fleury et Bott au milieu d'une dizaine d'autres personnes. Le petit groupe d'otages que nous formions ainsi était présidé par le Ministre lui-même qui persistait à tenir tête à nos charmants hôtes.
Le sang battait à mes tempes et j'étais incapable de réfléchir, de formuler une quelconque pensée dans ma cervelle brouillée. Les voix et les explosions continuaient de tonner autour de moi, plus fortes encore que mes appels au secours mentaux. A travers la brume de ma propre détresse et la panique ambiante, je cru apercevoir le visage de Will. Cette hallucination, puisque cette vision devait certainement être le fruit de mon imagination, m'intima le silence avant de disparaître aussi mystérieusement qu'elle était apparue devant mon regard troublé.

Les paroles échangées au-dessus de moi montaient d'un cran et se faisaient bien plus pressantes. Soudain, un corps s'affala juste devant moi. Celui qui devait être le leader de nos oppresseur et qui avait dévoilé son visage, venait de lever le sort qui maintenait le Ministre suspendu au-dessus du sol. Une voix qui me glaçait les sangs s'éleva, toute proche, avant qu'une fois encore une main se pose sur moi.
« Je vois... Monsieur le Ministre, je propose de passer à la vitesse supérieure. Qu'en sera-il de vos principes si ce n'est plus votre vie qui est en jeu ? »
Je sentis mon bras se tordre dans un angle impossible alors que j'étais projetée face au visage noir déformé par la colère du Ministre de la Magie. Un hurlement s'échappa de ma gorge avant d'être étouffé par la terreur.

La haute silhouette de l'homme aux cheveux blancs se dressait face à mon frêle visage baigné de larmes. Sa baguette était pointée sur mon front, juste entre mes deux yeux et me faisait légèrement loucher. Je m’efforçais de ravaler mes sanglots pour ne plus bouger et surtout pour ne pas lui donner la satisfaction de me voir me décomposer.
La pièce s'était vidée de tous Mangemorts, il ne restait que lui parmi les otages. Les lèvres tremblantes, je murmurai, dans une vaine et stupide tentative : « Ne m'faîtes pas de mal... J'vous en prie. »
Un sourire s'étira sur son visage buriné par la vieillesse et un choc monstrueux qui me balaya comme un fétus de paille résonna dans ma tête.
Un cri surhumain me tira de ma torpeur et avant que je ne réalise que c’est de ma bouche qu’il s’échappait. La poussière et les graviers s’infiltraient entre mes lèvres tordues de douleur. Je sentais mes entrailles céder sous la pression, je tendais les bras vers un secours invisible alors que les larmes ruisselaient sans barrière sur mes joues. J’avais envie de lacérer moi-même mon corps de mes ongles pour que la douleur soit brève. Je devenais folle, entraînée dans un tourbillon de sensations plus insoutenables les unes que les autres… Je hurlais, pleurais, je ne sais plus.

Mes paupières se serraient à m’enfoncer les yeux dans les orbites, ma gorge s’asséchait. Ce ne pouvait être moi, je ne pouvais pas être cette petite chose agonisante qui priait le ciel et implorait la clémence d’une entité supérieure quelconque. Je ne savais plus ce qu’il se passait, ni comment ni pourquoi. Tout était flou, bruyant et écrasant de silence à la fois.
Mais la douleur était toujours là, à chaque instant plus réelle et ne me laissant aucun répit. J’avais comme l’impression qu’elle jouait avec mes nerfs encore plus qu’avec mon corps endoloris : un instant elle me tiraillait de toute sa puissance sans la moindre pitié et l’instant d’après elle laissait mon esprit s’évader, se détacher l’espace de quelques secondes de mon enveloppe corporelle. Peut être est-ce cela que se rapprocher de la mort...
Mes membres s’agitaient en tout sens dans une lutte perdue d’avance puis revenaient se lover contre ma poitrine qui se soulevait brusquement. En position fœtale je tentais de reprendre ma respiration, entre deux sanglots je gémissais faiblement. Puis la torture revenait plus forte encore. J’arrachais ma cape, labourais ma tunique de coups de griffes, éraflais ma peau. J’étouffais en moi.

Puis mon corps retomba, inerte. Ou presque. Ma respiration saccadée faisait se soulever ma poitrine à moitié nue. J’avais touché du doigt la folie. Je ne saurais dire si des jours, des heures ou seulement quelques secondes s'étaient écoulés. Des larmes ruisselaient sur mon visage, brouillant ma vue qui revenait petit à petit, floue mais baignée de la lumière de la vie.
Je pu me redresser sur mes coudes avant de retomber sur le côté. Un goût de bile remonta dans ma gorge, mon œsophage me brûlait et mon estomac se tordait. J’entrouvris la bouche et vomis.

Le Mangemort s'était détourné de moi, reportant son attention sur le Ministre, fier de sa petite démonstration de torture. Ce dernier avait la tête basse, les yeux rougis mais ne semblait néanmoins toujours pas prêt à faire des confidences à l'ennemi.
Alors que ma seule envie était de me rouler en boule pour me laisser dépérir, une bouffée d'envie de vivre me secoua. Les sens décuplés par l'adrénaline, et ce malgré la douleur qui demeurait dans chaque parcelle de ma chair, je sus en un éclair ce qu'il me restait à faire.
Traitant par le mépris les vagues de souffrance qui se répandaient dans mes muscles, je parvins à me traîner au sol jusqu'à mon sac qui avait été abandonné quelques mètres plus loin. La forme rassurante de la bouteille de Whisky déformait toujours le tissu de ma sacoche. Je l'empoignai fermement entre mes doigts mal-assurés tout en prenant appui sur le mur pour me relever.

Sauve ta vie petite poule !:
 
Debout et les jambes tremblantes, je parvins à esquisser quelques pas vers mon agresseur. Alors que j'étais sur le point de lui asséner le coup de bouteille de sa vie en plein sur le crâne, mon épaule affaiblie par le Quidditch et achevée par le sortilège Doloris en décida autrement. La bouteille manqua de m'échapper des mains et je parvins à la ratrapper de justesse uniquement. Je voyais alors toutes mes chances de m'échapper dispraître...
Puis sans réfléchir et laissant toute ma haine prendre le dessus, je pris mon élan pour balancer avec toute la force dont j'étais encore capable mon pied dans les valseuses du vieux tyran.
made by Poulpette

_________________

    « COMMENT CA C'EST MA TÊTE QUI ATTIRE LES COGNARDS ?»
    JE PARLE EN #DC143C ET J'AIME CA
    Now touch the Rainbow  :Mavis:


Dernière édition par Mavis J. Pye le Sam 13 Sep - 21:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Sam 13 Sep - 15:44

Le membre 'Mavis J. Pye' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Sam 13 Sep - 18:55

Spoiler:
 

Enfin il avait leurs attentions ! Maintenant Jordan pouvait enfin changer la situation ! Mais bien sûr, cette journée était définitivement une journée de malchance lorsqu'il vit une gigantesque muraille de flammes fonçait droit sur lui. Celle-ci avait la forme d'un énorme serpent s'élançant en avant comme pour dévorant tout ce qui lui barrait la route. Jordan devait réfléchir rapidement ou il allait bientôt finir par être cramer comme un vulgaire morceau de viande sur une plaque de cuisson ! Portant toujours la femme Mangemort dans ses bras, il courut avec difficulté vers le magasin le plus proche pour se protéger de la chaleur. Il défonça la porte d'une autre boutique en sautant dessus grâce à un coup d'épaule bien placé et dans la précipitation referma la porte en bois à l'aspect fragile en la verrouillant. Le feu ensorcelé envahissait la rue de sa chaleur étouffante et la boutique commençait à chauffer dangereusement. La température devenait insupportable au fur et à mesure des secondes qui passaient et son otage allait sûrement mourir s'il ne faisait pas quelque chose ! '' Il faut un sortilège ! Pour éteindre le feu ? Il en existe un ? Un sortilège qui lance de l'eau ! C'est quoi le geste déjà ? Et la formule ? Aqua... Aguapenti ? Menti ? Autre chose... '' Il resta ainsi pendant plus de 20 secondes, réfléchissant sur que faire dans de telle situation ! Et pendant ce temps-là, la température montait et montait !
Les sorciers et les flammes. Flammes, feu. Feu, bûcher. Bûcher, Moyen-âge... Mais oui ! L'histoire de Gwendoline la Majestueuse ! Ou la Magnifique. Ou la... Peut importe. Le sortilège de Gèle-flamme ! Jordan brandit sa baguette et cria un fort :'' Gèle-Flamme '' et la cuisante chaleur se transforma en un agréable chatouillait sous les bras. Enfin agréable était un grand mot. C'était toutefois mieux que de brûler vif ! Il s’empressa de faire de même pour son otage qui s’arrêta ainsi de ce tortiller dans tous les sens sous l'effet de la chaleur ambiante. Les flammes attaquaient le magasin, rongeant rapidement tous les livres et articles en tout genre de sorcellerie se trouvant sur les comptoirs. Ils devaient absolument sortir de cet enfer ! Jordan attrapa la jeune femme et inspecta le magasin pour trouver une sorte de sortie de secours. Il passa derrière le comptoir pour trouver une sorte de trappe malheureusement cadenassé qu'il s'empressa de détruire par un puissant :'' Portaberto ''. La trappe fut pratiquement défoncé par la sort et laissa passer le garde-chasse portant avec douleur son otage sur le dos. Il rata une des marches et s'écroula avec lourdeur sur le sol froid des soubassements du bâtiment. Des étoiles apparurent sous les yeux de Jordan qui se releva avec peine pour se remettre sur sur pied, la Mage noire commençait alors à doucement reprendre vie. Ne réfléchissant même pas de la marche à suivre, il attrapa une planche et la fracassa sur la tête de la femme qui encore une fois s'effondra sur le sol. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour la garder endormie ! Le feu avaient complètement envahit le magasin et commençait doucement à se faufiler dans le sous-sol, mais avec chance, Jordan avait repéré un escalier menant sûrement à une rue adjacente ! Mais avant de bouger, il avait aperçu un tas d'objet sur une table poussiéreuse à porter de main qui semblait prometteur et surtout moldus ! Il farfouilla parmi-eux, oubliant même qu'un incendie était en cour, mais il était comme un gosse. Sa curiosité lui faisait vraiment défaut ! En fouillant il trouva un coffret, des billets de Livres Sterling d'un montant de plus de 10 plaques qu'il mit dans sa poche pour plus tard, une vieille bible crasseuse, un horrible tee-shirt Moldus, mais surtout parmi tout ce fouillis : deux balles de Magnum ! Dame Fortune lui souriait enfin ! Bien que vieilles et un peu rouillée, elles feraient sûrement l'affaire, mais le temps jouait contre lui et le temps de sortir de cet endroit maudit était arrivé ! Il attrapa en vole son otage et sortit dans la rue se trouvant juste derrière. De l'air frais emplit les poumons du vieil homme, ce qui lui permit de faire une légère pause d'environ 2 minutes où il ne fit que respirer avec avidité l'air qui était bien trop absent lors de son arrêt dans la boutique. Des nuages noirs envahissaient le ciel avec leurs lenteurs habituelles alors qu'il se dirigeait une nouvelle fois vers celui qui avait été l'origine du Feudeymon mais le poids de la jeune femmes devenait préoccupant. Il décida de l'abandonner près des poubelles et pour éviter quelconque problèmes lui effectua un sortilège d’amnésie d'un geste ample.
La rue principale était à la proie des flemmes lorsqu'il arriva enfin à sa destination, la destruction régnait dans les rues et même le mot enfer était trop faible pour qualifier cet endroit ! Il devait arrêter l'homme responsable de ce sortilège qu'il aperçut dans la librairie Fleury & Bot, tenant fermement sa baguette tout en dirigeant le gigantesque monstre de feu. La crosse métallique de son revolver dépassait de son manteau :  il était temps. Jordan l'attrapa, le sortant doucement de son holster de cuir noir, il inséra les deux balles avec délicatesse dans les deux premiers emplacement du barillet. C'était comme la première fois avec une femme, il faut y aller lentement pour ne pas brusquer les choses et  pour ainsi avoir un souvenir mémorable de ce moment. Il arma le chien dont le '' clic '' caractéristique aurait effrayé n'importe quel sorcier et il pointa finalement son arme sur le Mage noir. Il allait enfin régler son compte avec ce... Un sortilège de couleur rouge écarlate coupa la fin de phrase de Jordan pour percuter sa cible en pleine poitrine ! Magnifique tir... Mais ce tir lui appartenait de droit ! Plein de rage et de déception, il tira quand même vers le groupe de Mangemorts qui allaient s’apprêter à contre-attaquer le sort qui avait bousculé ce qui semblait être le Big-boss de l'opération.

Résultat du tir:
 


Et au final, la balle ne fit que l'atteindre au mollet gauche qui explosa en plusieurs morceaux sanguinolents ! Mais cette fois on pouvait expliquer ce mauvais tir qui avait sans doute été dévié par une sorte de champ de protection qui entourait la troupe de Mages noirs. Il allait devoir attendre avant de tirer une seconde fois. Il avait peu de chance de s'en tirer s'il restait là de toute façon. La situation était on ne peut plus critique et un petit replis tactique était le bienvenue !


Dernière édition par Jordan Stewart le Dim 14 Sep - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Sam 13 Sep - 18:55

Le membre 'Jordan Stewart' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'dé oui/non' :


--------------------------------

#2 'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Matt Smith
Messages : 64
Points rp : 1584
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 29
Affiliation: Bien
Métier: Professeur d'étude des runes

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Mar 16 Sep - 21:51


J'étais paré pour un deuxième round... Malgré les brûlures qui me lacéraient de douleur, je ne pouvais pas lâcher maintenant. Tiwaz avait un bon effet sur moi, je me sentais plus combatif que jamais et j'étais prêt à gagner... Mais lorsque ma rune avait explosé, j'avais eu une drôle de sensation... Cette rune n'était pas indépendante, elle était liée à son créateur. C'était une chose rare et seul les meilleurs en était capable... Celui qui avait fait cette rune n'était pas n'importe qui, peut-être même que je le connaissais. C'était un petit monde, celui des maîtres des runes... Normalement, quand on grave une rune, celle-ci peut se débrouiller toute seule et on peut aller à l'autre bout du monde qu'elle marchera quand même. C'est le plus prudent, ainsi on est sûr de pouvoir s'éloigner sans que la rune ne baisse en puissance. Mais dans certains cas, on peut se lier à la rune... Tant qu'elle est active, elle puise notre énergie. Cela les rend bien plus puissante !! Je comprenais mieux pourquoi cette rune était si puissante, dès que quelqu'un tentait quelque chose, elle puisait dans l'énergie de son propriétaire pour résister et contre-attaquer. Certes, s'il le désirait, nous allions jouer à ça. Je n'allais pas laisser un terroriste être meilleur que moi dans mon domaine. Moi aussi je savais mettre toute mon énergie dans mes runes, et j'étais sûrement moins fatigué que mon adversaire. Je levai ma baguette et concentra toute mon énergie dans la rune qui allait entrer dans le ring : Isa !!

Rune de glace... elle sert à bloquer ses adversaires ou les autres runes. C'est une rune extrêmement puissante car même si comme la glace elle est statique, elle peut aussi se mouvoir comme un glacier. Lent, rien ne peut l'arrêter et sa force ne connait aucune limite. Isa est un peu comme un iceberg, les débutants ne voient que ce qu'il y a à la surface. C'était une rune parfaite pour combattre le feu et stopper cette rune, l'annuler tout bonnement. Une fois la rune gravée, je la gardais sous mon contrôle pour lui donner mon énergie. Nous allions nous battre en duo, en harmonie parfaite et j'allais lui donner toute ma magie pour arriver à libérer les Aurors. En quoi d'autre pourrais-je être utile ? Si je n'arrivai pas à ça, je n'aurais jamais été digne de faire partie de l'ordre du Phoenix à l'époque. Ma rune s'avança et entra dans la sphère de défense de l'autre... Le combat commençait, un duel de volonté entre moi et le mangemort qui était sûrement pas très loin. Je serrais les dents, j'avais l'impression de soulever des tonnes tant mes muscles se contractaient, Comme-ci je retenais un mur qui s'apprêtait à me tomber dessus... Je ne pouvais pas lâcher, je ne devais pas lâcher. Des gouttes coulaient sur mon front, me passant devant les yeux, s'arrêtant une seconde le long de ma mâchoire pour terminer leur course sur le sol, explosant alors en des milliers de particules. Ma main me faisait souffrir tant je serrais ma baguette, mais Tiwaz m'aidait à tenir, se refusant à me laisser baisser le bras...

Au bout d'une minute pour le moins interminable, une explosion survint, me projetant encore plus loin que la précédente... Aucun doute que j'avais une côte cassée. Avais-je échoué ? Je me relevai avec difficulté, me tenant douloureusement les côtes. Tandis que la fumée disparaissait, autre chose avait disparu, la rune qui retenait les Aurors n'était plus. J'avais réussi !! Je savais bien que j'étais le meilleur. Ma prétention n'était pas là pour rien et j'aimais m'en vanter. Je suis LE génie des runes, et il est hors de question que je laisse qui que ce soit me piquer la place. Mais sur le coup, j'avais eu un adversaire à la hauteur... Rectification, à ma hauteur. Si j'avais réussi, c'était parce que d'autres avaient essayé et que cela avait fatigué le mangemort. De plus, il n'était pas à côté de sa rune et son pouvoir était donc amoindri tandis que moi j'étais à côté de la mienne. Peut-être même qu'il était en train de se battre contre d'autres personnes en parallèle et si c'était le cas alors je ne pouvais que m'incliner devant son pouvoir... En boitant légèrement je me dirigeai vers la porte et l'ouvrit. Les auror à l'intérieur semblait étonné de voir quelqu'un entrer quelqu'un... Apparemment ils avaient tout tenté pour défaire cette rune et aucun n'avait réussi... J'étais dans un piteux état en apparence, mes vêtements étaient noirs et j'avais de la suit sur mon visage. Et ne parlons pas de mes cheveux, totalement ébouriffés...


- Messieur... Je me présente, je me nomme Ephrem Ellinger, professeur de runes à Poudlard et j'ai l'immense plaisir de vous annoncer que... vous êtes libres !!


Je finissais ma phrase en levant les deux pouces avant de m'affaler sur une chaise... Tout ceci avait été épuisant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Feat : Danila Kozlovsky
Messages : 111
Points rp : 1198
Localisation : Dans la Tour de Serdaigle, dans mon bureau, dans mes appartements, dans ma salle de classe, ou dans d'autres parties communes du château.

Identité du Sorcier
Age: 29 ans
Affiliation: Ordre du Phenix
Métier: Directeur de Serdaigle - Professeur d'Histoire de la Magie

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Jeu 18 Sep - 20:17


La nouvelle bataille
26 février | Avec Mavis, Rigel, Stigandr, William, Jordan et Ephrem

Ephrem levait les yeux vers l'ascenseur, qui semblait être dans un sale état, tandis qu'un individu se dirigea vers eux. Damon se rappelait vaguement de lui : Jon Kyran, directeur du Bureau des Aurors, le patron de son frère. Ce dernier leur expliqua que les Aurors étaient bloqués par une rune dans le bureau. Damon écouta de loin, sentant ses blessures avoir un impact de plus en plus grand sur ses facultés cognitives. Il s'appuya sur un tas volumineux de gravats avant de se remettre en marche derrière son ancien camarade et l'Auror.

Passant à travers les différentes issues de secours, ils se retrouvèrent dans le couloir du Département de la Justice Magique. Damon s'adossa au mur, posant le plus délicatement possible sa tête dans ses mains. Etre en même temps si proche et si loin de son frère le rendait malheureux, surtout dans une situation telle que celle-ci, à l'issue de laquelle il n'était pas sûr de pouvoir à nouveau le voir. Au bout de quelques minutes, Jon emmena Damon à travers les mêmes passages, laissant Ephrem s'occuper de libérer les combattants aguerris qui seraient sûrement les plus utiles. Ils se retrouvèrent à nouveau dans l'atrium puis, rapidement, passèrent l'entrée magique pour se retrouver sur le Chemin de Traverse. A la vue de la rue normalement si animée et joyeuse dévastée, Damon se sentit ramené deux ans plus tôt, alors qu'il observait le parc depuis la grande porte défoncée de l'école Poudlard.

Deux ans plus tôt

Damon était assis sur les plus hautes marches du petit escalier de l'entrée du château. Ses coudes reposaient sur ses genoux, sa main droite bandée pendant mollement au-dessus d'un gobelet remplit de whisky, sa main gauche arborant une cigarette. Ses yeux noisette parcouraient de long en large le paysage qui s'étendait devant lui. La lueur qui les animait en général s'était beaucoup atténuée.

Le soleil avait percé depuis une heure derrière le château, répandant une lumière blanche anormalement froide sur le parc. Ce dernier était encore jonché de masses sombres, des cadavres, ou de traces de brûlure ou de terre battue. Des volontaires s'affairaient à ramener les corps sans vie à l'intérieur du château, qui lui-même portait encore des cicatrices de la bataille qui s'était terminée quelques instants plus tôt. Le lac lui-même semblait sans vie, comme si les êtres qui l'habitaient l'avaient déserté. Cette pensée acheva d'écraser le moral du jeune vendeur.

Il tenta de se lever, grimaçant à chaque mouvement esquissé, puis, un instant plus tard, il s'en retournait dans la Grande Salle. Il vit son frère s'entretenir avec une grande femme noire, que Damon assimila directement à la figure de l'ange de la mort, après avoir détaillé son étrange regard et sa manière de porter l'habit des Médicomages, en même temps pragmatique et solennelle. Se demandant comment Piotr et cette femme se connaissaient, il s'approcha d'eux et s'assit à côté de Piotr, écoutant leur conversation tout en observant une nouvelle fois les conséquences du combat, se forçant d'empêcher les larmes chaudes de monter à ses yeux.


Présent

Les deux sorciers descendirent la rue selon les indications des quelques passants paniqués qui n'avaient daigné s'arrêter que pour les prévenir du danger qui se trouvait chez Fleury & Bott, puis étaient repartis s'abriter le plus loin possible. Des débris jonchaient également la rue, tandis que quelques blessés étaient emmenés par des civils voulant aider dans une boutique en face de la librairie. Là, des réfugiés décidés à aider du mieux qu'ils pouvaient s'étaient réunis, et Jon commença à faire les cent-pas en commençant à donner ses instructions, tandis que Damon écoutait d'une oreille de plus en plus attentive à mesure que la Médicomage guérissait ses blessures. Une fois que ses instructions lui furent données, Damon remercia la jeune Médicomage et s'engagea avec Jon et le procureur William McGeary, que Damon avait déjà croisé lorsqu'il rendait visite à son frère, dans le souterrain qui reliait la cave de l'échoppe et celle de la librairie. Will se chargea rapidement de libérer l'otage, puis ils se chargèrent de retourner dans le souterrain. Une gerbe de flammes envahit cependant le couloir et projeta tout le monde sur le pavage de la rue. Quelques cheveux roussis, de nouvelles brûlures sur son corps et d'autres petits dégâts furent infligés à Damon, mais ce dernier parvint cependant à se relever et à conseiller à l'otage de s'enfuir. Il se releva, la baguette à la main, et vit les Mangemorts sortir de la librairie. L'un d'eux agita sa baguette et laissa échapper un serpent de feu. Un Feudeymon. Damon n'était pas spécialiste en magie noire, mais il avait tout de même retenu certaines infos de ses dernières années au château : pour stopper le feu, il faut neutraliser le lanceur. Apparemment, tous les autres combattants l'avaient compris, et William ouvrit le feu, suivit de Jordan (Damon laissa échapper une exclamation en le voyant, puis une deuxième une fois qu'il eut défoncé le mollet gauche du Mangemort à l'aide d'un revolver). A son tour, il se résolu à attaquer.

Dices of Doom !:
 

Damon agita sa baguette puis pointa sa baguette au-dessus de la tête du Mangemort, murmurant une formule. Il ne voulait pas tuer, ni blesser gravement, mais il jugeait son sort assez utile dans la situation actuelle. En quelques secondes, une nuage noir se forma au-dessus de la tête du pyromane, et déversa une tempête de grêlons de la taille de balles de golf. Le Mangemort pouvait à présent s'occuper de la glace. Peut-être des observateurs pouvaient trouver son utilisation de la magie légèrement ridicule, mais cela s'avérait tout de même grandement utile et effectif.

_________________
I follow the white rabbit.:
 


Dernière édition par Damon M. Jenkins le Mar 28 Oct - 18:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Jeu 18 Sep - 20:17

Le membre 'Damon M. Jenkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Mads Mikkelsen
Messages : 97
Points rp : 1696
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 48
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Sortilèges et Directeur de Serpentard

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Dim 21 Sep - 19:54



Tour 3
Event : Toujours fidèles

La douleur ne s’estompa pas mais lorsque Mavis tomba entre les mains du belligérant, la culpabilité décida de s’en mêler. Il était en colère et étrangement, pas contre ceux qui portaient les masques, mais contre lui-même. Ne plus être sur le terrain depuis quelques années n’est en rien une excuse et il ne chercherait pas à s’en trouver. Maintenant, il devait assumer et faire face.

Stewart, malgré sa blessure, semblait tout à fait prompt au combat, ce que Stigandr trouva admirable  pour ce garde-chasse qu’il connaissait si peu. Il ne cautionna pas forcément la prise en otage de la femme mangemort blessée –pas par scrupule, loin de là- se demandant si c’était une bonne stratégie à adopter en un tel instant, cela dit, sa blessure déchirait sa poitrine en deux et coupait par instant sa respiration déjà difficile. Dans leur progression, ils rencontrèrent une poignée de personnes dont Stig parvint à reconnaître les visages ou du moins, pour la plus part d’entre eux. Pour se protéger, ils se réfugièrent dans la boutique faisant face à Fleury et Bott et par chance, parmi eux se trouvait une apprentie médicomage. Et pas des moindre. Lorsqu’il leva son regard sur elle, il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour se souvenir d’elle. Leur première rencontre datait de quelques années mais il n’avait pas le moindre doute sur son identité. « Mademoiselle Black… » murmura-t-il tandis que les Aurors s’engouffraient dans les souterrains pour prendre l’ennemi à revers. Il aurait voulu les suivre pour les aider à mener l’assaut mais il était réaliste, dans son état, il était plus un poids qu’autre chose.

Lorsque la jeune femme croisa son regard, il devina qu’elle l’avait reconnu elle aussi. Se laisser soigner par une ancienne ennemie n’avait rien de réjouissant. Cela dit, bien qu’il la dévisageait il se laissa prodiguer les soins nécessaires à son bon rétablissement, dans un parfait silence. Nul besoin de palabrer et Stigandr n’était pas un homme de discours. En un coup de baguette elle fit disparaitre la douleur. Il fallait se l’avouer, elle était douée. « Merci. » dit-il simplement en réajustant ce qui restait de son veston. Simple réflexe.

Soudain, une explosion retentit et un bref mouvement de tête lui évita de prendre la baguette magique de Miss Black en plein dans l’œil. C’était moins une ! Le mur du Chaudron Baveur vola en éclat, dévoilant un nouveau groupe d’ennemis à combattre. Maintenant qu’il était à nouveau en forme, il était hors de question de rester à l’arrière. Stewart fonça tête baissée et Birgerjarl se demanda finalement s’il n’était pas juste fou. La médicomage s’illustra en levant une barricade entre eux et le groupe d’assaillants qui se trouva pris au piège car le mur se reforma derrière eux. Sacré manque de chance ou preuve de pur amateurisme… Les sorts fusèrent entre les deux groupes et Stig ne pouvait s’empêcher de garder un œil sur la jeune Black. C’était plus par curiosité que par pure méfiance…

La violence du combat était indéniable et le professeur demeura près de la Black dans la boutique, tentant d’entrevoir des solutions. « Il faut en finir avec eux et dégager la rue. » Lui dit-il avant qu’une flamme gigantesque ne s’extirpe de la boutique en face. « Stewart ne restez pas là ! » Cria-t-il à son collègue. Il reconnut le feudeymon dès que le sort prit forme.

Il savait qu’il n’était pas de taille. La seule façon de survivre à cela c’était de fuir, mais où ? Rigel et lui étaient littéralement pris au piège dans la boutique car le dragon de feu allait tout embraser. Il lui fallut quelques secondes pour se remémorer une parade. C’était un sort dangereux car aléatoire s’il était utilisé à la légère. Rien ne saurait être plus dangereux que ce qu’ils affrontaient là de toute façon. Il attrapa la jeune Black par le bras et la tira sans ménagement jusque vers la façade ouest de la boutique. D’un mouvement bref du poignet il lança un sort dont les étincelles claquèrent dans un bruit sourd étouffé par la gueule béante et rugissante enflammée qui se ruait sur eux. « Dimensiva ! » Eut-il à peine le temps d’articuler tandis qu’une sorte de fenêtre s’ouvrait contre le mur sur une autre pièce, un peu comme si un bombarda maxima avait défoncé la paroi. Tirant sans ménagement la sang-pur contre lui, il se jeta dans la brèche avec cette dernière et une seconde plus tard, ils rencontrèrent le sol grinçant d’un parquet centenaire mais parfaitement entretenu. Stigandr se redressa, sans grimacer. Il avait atterrit sur l’épaule. Un moindre mal comparé à ce qui l’attendait s’il était resté dans cette boutique ! Le feudeymon avait foncé sur lui, mais il eut une pensée pour Jordan, espérant que ce vieux fou se serait abrité à temps. Une sensation de brûlé l’alerta alors. La flamme avait-elle pu passer avec eux ? Ce n’était malheureusement pas impossible. C’est la jeune femme qui élucida d’une exclamation cette étrange sensation. « Votre veste ! » Lui cria-t-elle tandis qu’il s’en débarrassait en toute hâte, le tissu se laissant dévorer par la flamme qui, sans plus de maître, perdit toute substance pour disparaître dans un sifflement sinistre. Un regard entendu à la Black pour la remercier… étaient-ils quittes à présent ? Ils feraient les comptes plus tard. « Pardonnez-moi de vous avoir bousculé, j'espère que vous n'êtes pas blessée. » S’excusa-t-il en remontant les manches de sa chemise blanche rougie par les cinabres auréoles de son propre sang perdu peu de temps plus tôt. Il accompagna sa question d'une œillade qui se voulu attentive mais toujours respectueuse.

Ils n’avaient pas de temps à perdre et il examina le décor d’un coup d’œil rapide. Ils étaient dans une boutique de prêt-à-porter pour sorciers. Au moins ils n’avaient pas quitté le Chemin de Traverse… « Je crois que nous sommes dans l’arrière-boutique de chez Madame Guipure. » L’ancien Auror avait utilisé un sort qui ouvrait une porte dimensionnelle de faible portée et les deux sorciers se retrouvaient donc de l’autre côté de la rue, juste à côté du magasin de fournitures de Quidditch, là où les ennemis se trouvaient. En s’avançant vers la devanture, il constata que le verre de la façade avait été soufflé lui aussi et aperçu dans la rue les silhouettes qui combattaient. Le Mangemort pyromane était attaqué de toute part et se défendait particulièrement bien. Il reconnut notamment Damon, son collègue et compagnon de Poudlard qui le défiait courageusement. Assurément, il ne serait pas seul face à l’adversité. S’extirpant de l’ombre, le professeur de Sortilèges se jeta dans la bataille.



Les dés qui n’savent pas ce qu’ils veulent ::
 


code by Silver Lungs


Dernière édition par Stigandr Birgerjarl le Dim 21 Sep - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Dim 21 Sep - 19:54

Le membre 'Stigandr Birgerjarl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Admin
avatar
Admin
Feat : -
Messages : 474
Points rp : 1623

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Jeu 25 Sep - 21:43



[Event] Toujours fidèle !
Tour 4
Après l'agitation, un calme surnaturel était tombé dans le bureau des aurors. La plupart avaient testés toutes les techniques qui leurs venaient à l'esprit pour déverrouiller la porte, en vain. Un bruit d'explosion, quelques minutes avant, leur avait laissé espérer que de l'autre côté de la porte quelqu'un avait des moyens plus musclés. Quelques instants s'écoulèrent et l'abattement pris possession du groupe, rien ne se passaient et ils avaient fait le tour de toutes leurs options. S'il y avait bien des runistes doués dans les rangs, aucun ne pouvaient voir la rune et donc agir dessus. Bien entendu, par mesure de sécurité, le bureau des aurors n'était pas raccordé par réseau de cheminée sinon quoi n'importe qui aurait pu y rentrer. La fuite par la fenêtre n'était pas non plus possible pour la simple et bonne raison que les fenêtres n'avaient rien de réelles fenêtres, le paysage affiché n'était qu'une projection magique et, s'ils avaient brisé la vitre, ils auraient juste fait face à une paroi de brique. Aussi, les aurors attendaient, la mort dans l'âme, appréhendant ce qui se passait à l'extérieur sans savoir combien de temps encore ils resteraient captifs de leurs propres locaux.

De son côté, Jugson commençait à sentir la fine barrière de sa patience voler en éclat. Malgré tout l'éventail de ses sorts de torture raffinées et la coopération vocale de sa proie, le ministre restait inflexible. Certes, il en souffrait, à en voir ses yeux lançant des éclairs et ses dents serrées, mais il refusait de leur permettre de fuir. Le mangemort en avait marre et ce fut Mavis qui en fit les frais, il songeait de plus en plus à exécuter les otages qu'il avait sous la main pour donner à réfléchir au ministre.

Le mangemort pyromane s'amusait comme un enfant, incendiant tout ce qui passait à sa portée dans un rire dément. Il adorait le feu, c'était indéniable. Voir les choses s'enflammer, se consumer, disparaître dans un crépitement incandescent, tout le ravisait jusqu'à l'odeur de la fumée. Rien ne semblait pouvoir l'arrêter, un sort parvint bien à le faire valser, mais pas de quoi lui faire perdre le fil de sa baguette... Jusqu'à ce qu'un feu d'un autre type vienne le perturber. Ce feu venait d'un barillet de poudre logé dans un revolver, le tout dans la main de Jordan. Le feu expulsa un projectile de métal qui fila à une allure folle, droit dans la jambe de notre ami crameur. La douleur et la surprise lui firent pousser un cri alors qu'il perdait un instant sa maîtrise sur le démon de feu. Celui-ci en profita pour prendre plus d'envergure avant qu'il n'en reprenne le dessus, la main plaquée sur sa blessure. Quel sort avait bien pu lui faire ça ? Il voulut envoyer ses flammes en furie sur le fautif, mais ses cheveux se dressèrent sur sa tête. Au sens propre. Un nuage sombre se formait au-dessus de sa tête et l'électricité statique faisait place à quelques bizarreries capillaires. Pourtant, l'attaque ne fut pas électrique et quelle ne fut pas sa surprise quand, voulant chasser le nuage de la main (pas forcément la réaction la plus brillante, on en conviendra) ce fut une averse de grêle qui s'abattit avec violence sur sa personne. Lançant un chapelet de juron, le pyromane délaissa son sort pour essayer d'échapper au nuage et ses projectiles glacés, le tout avec sa jambe qui le faisait souffrir et boiter.

Jugson quitta le ministre des yeux pour les tourner vers la fenêtre et jura à son tour de manière bien peu convenable pour un gentleman. Il avait pourtant bien mis en garde Rodolphus sur le fait que ses recrues, bien que plein de bonne volonté, étaient encore de la bleusaille inapte au combat. Il fallait donc tout faire soi-même ? Il se tourna à nouveau vers Mavis sans le but de l'achever, histoire de briser une bonne fois pour toute le ministre et d'en finir au plus vite. C'est donc avec un intense déplaisir qu'il constata que le professeur de vol ne se trouvait pas sur le bout de plancher où il l'avait laissée... Il se tourna pour se trouver face à elle, tremblante une bouteille à la main dans l'intention de le frapper. Un sourire sinistre étira ses lippes, elle avait réellement pensé que... /PAF/ Le fil de ses pensées s’interrompirent net alors qu'il se plia en deux, le bas du corps déchiré par une douleur digne d'un doloris localisé, ses jambes l’abandonnèrent et il se vit chuter sur le sol alors que l'effrontée prenait la fuite.  

Un auror venait de proposer de sortir un jeu de carte pour patienter quand une explosion bien plus puissante que la première fit trembler le sol. Tous les regards se tournèrent vers la porte avec un espoir non dissimulé. La porte s'ouvrit et c'est avec stupeur qu'ils virent un sorcier pas bien épais et dans un état pour le moins piteux leur annoncer leurs remise en liberté. Le flottement allait s'achever par un cri général de joie pour ovationner le professeur de rune, mais celui-ci s'effondra sur une chaise. L'auror le plus près se précipita pour aller l'examiner, bien que ses connaissances en la matière étaient basiques. Les autres aurors s'empressèrent de quitter les lieux et regarder l'atrium à la hâte. Ils avaient du pain sur la planche.  

Un nouveau sort frappa le pyromane qui perdait tout self-control, ne parvenant pas à se débarrasser des grêles. Tombant pour la troisième fois à cause de sa jambe, il se releva, furieux et déchaîna son Feudeymon de toute sa puissance. Une explosion juste devant son visage fut la goutte de trop pour ses nerfs. Le Feudeymon, livré à lui-même, alla ronger la poutre qui retenait l'enseigne du magasin de quidditch, juste au-dessus du mangemort qui se débâtait contre la grêle. Fragilisé par des sorts perdus et consumée, la planche céda sous le poids de la lourde enseigne qui chuta droit sur le crane. Le pyromane s’effondra, assommé, sur les pavés. Le Feudeymon gagna encore en intensité quelques instants dans un grondement terrifiant avant qu'il ne commence à se disperser tel une brume matinale.

Jugson se releva avec peine pour considérer avec rage que son pion principal était hors combat. La situation pressait, il ne fallait surtout pas compromettre la mission. « On dirait que ça ne se déroule pas si bien », le mangemort tourna un regard meurtrier vers la voix faible, mais narquoise du ministre. À bout de patience, Jugson lui lança un dernier sort qui alla le plonger dans les limbes de l'inconscience. Il avait besoin de clarifier ses idées, la douleur de son entrejambe n'aidait déjà pas, inutile de subir les commentaires exaspérants du ministre. De plus, les mangemort se repliaient dans la boutique. L'un d'eux annonça la raison : « Jugson, les aurors arrivent ». Un autre tenait un homme qui se débattait malgré ses blessures. « Jon Kyran, quelle bonne surprise. Très bonne initiative de l'avoir amené... Alors, monsieur Kyran, je vais être bref ». Ne voulant plus faire dans la diplomatie, le mangemort pointa sa baguette sur l'un des otages, un éclair vert et il tomba inerte sur le sol dans les hurlements de terreur des autres prisonniers et une exclamation horrifiée du chef des aurors. « Compris ? Maintenant, libérez le passage du Chaudron Baveur ou les autres suivront. » Le ton était sans appel, Jon n'avait plus d'autre choix. « Le déverrouillage ne peut être fait que par celui qui l'a verrouillé... moi » avoua-il. Jugson passa par la porte de derrière en empoignant l'auror, évitant les combats et profitant du tumulte pour le plaquer contre le mur de brique, l'obligeant à lever le blocage. Jon n'avait plus d'autre alternative et prononça à contrecœur la formule d'annulation. Le pan de mur frémit, assurant au mangemort qu'ils pourraient bien sortir. N'ayant plus besoin du chef des aurors et profondément vexé par la résistance qu'avait apposée le ministre, il laissa libre cours à son sens du spectacle, cela tombait bien, les regards venaient de se poser sur eux, il tourna d'une poigne ferme le chef vers ses hommes alors que sa main saisissait un long poignard dissimulé jusque-là dans sa cape et, d'un mouvement précis, le lui planta profondément dans le dos, perçant le cœur. Jon Kyran mourut sur le coup.

Jugson le laissa là pour retourner dans la boutique pour chercher ses équipes. Il emmena le ministre dans l'arrière boutique alors que, à l'extérieur, les aurors parlaient de donner l'assaut. Il ne faisait plus bon de rester là...


Situation :
On peut difficilement imaginer plus dramatique, le chef des aurors est mort et un assaut est lancé dans la plus grande pagaille. Les mangemorts sont délogés et fuient vers le Chaudron Baveur, le chemin étant débloqué.

Votre objectif à tous est assez simple : en neutraliser le plus possible pendant la fuite. Comme les autres tours, deux dés oui/non déciderons de la réussite de l'attaque.

Comme il s'agit du dernier tour, vous pouvez désormais reposer dès qu'un joueur à poster après vous (et non plus attendre que deux aient postés). Profitez-en pour faire le plus de dégâts possible !

Ephrem, à toi de voir si tu te sens de rejoindre le combat pour la dernière vague.

Etant donnée la situation et la baisse d'activité de rentrée, il n'y a pas de temps défini pour le tour pour laisser à chacun l'opportunité de participer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Jeu 2 Oct - 9:54


L’attaque conjointe des sorciers avait fonctionné, le mangemort responsable du Feudeymon fut assailli de sortilège et son sort de feu vint causer la chute de l’enseigne du magasin de Quidditch qui s’effondra sur le mangemort. Quelques secondes plus tard, alors que le Feudeymon semblait prendre de l’ampleur, ce dernier finit miraculeusement par s’évaporer.
William dont les brûlures le faisaient toujours souffrir s’accorda un petit moment pour souffler. La défaite du sorcier pyromane avait ébranlé la confiance de ses camarades et ils commencèrent à se replier dans la boutique qu’ils avaient investie plus tôt.
Ce repli stratégique ne pouvait vouloir dire qu’une seule chose, William tourna son regard vers le Ministère et vit plusieurs sorciers arriver dans leur direction. Les aurors étaient enfin là, un peu tard certes, mais ils allaient pouvoir se rendre utiles.

Les aurors semblaient prendre les choses en main, ils parlaient déjà de prendre d’assaut le magasin, alors que des otages étaient encore à l’intérieur. Mais William était bien trop fatigué et trop occupé à chercher sa filleule pour leur faire part de leur incompétence.
Il ne trouva pas Rigel, mais ses yeux se posèrent sur une autre personne. Il fut ravi de voir que la rouquine avait réussi à se sortir de l’impasse dans laquelle elle était prisonnière. Mais dans son observation il s’aperçut de l’absence d’une autre personne. John avait disparu, le chef des aurors avait-ils été capturé ?

Comme pour répondre à son interrogation, un éclair vert put visible à l’intérieur du magasin. Un des otages venait de recevoir le sortilège de la mort. S’ils commençaient à éliminer les otages, cela voulait dire que les mangemorts étaient acculés et qu’ils jouaient leur dernière carte.
Mais à peine quelques secondes plus tard, l’un des mangemorts sortit du magasin se servant de John comme d’un bouclier humain. Il força le chef des aurors à rompre le blocage et à ouvrir le passage vers le Chaudron Baveur.
Puis ce qui suivit fut horrible. William vit son ami se faire exécuter sous ses yeux. Sous le choc il n’eut pas le réflexe d’attaquer le mangemort quand ce dernier se repliait vers la librairie.

Il chancela en arrière, titubant à reculons. Voir ainsi le corps inerte de son ami sur le sol, une flaque de sang qui commençait  à s’étendre. Il avait vu beaucoup de choses dans sa vie, beaucoup d’horreurs, surtout pendant les mois où il avait espionné le seigneur des ténèbres. Mais jamais il n’avait vu un sorcier mourir de la sorte.
Lorsqu‘ enfin les aurors décidèrent de donner l’assaut, sans doute poussé par le sentiment de vengeance qu’ils éprouvaient, William décida de se joindre à eux. La vengeance était un plat qui se mange froid, mais dans le cas présent elle serait délicieuse brûlante. C’est déterminé et ses yeux emplissent de colère que William suivit les aurors.

Mais ils n’eurent pas à aller débusquer les mangemorts dans leur repaire. En effet, le passage vers le Chaudron Baveur étant débloqué, les mangemorts avaient préféré la fuite à l’affrontement. À peine, le premier mangemort sortit du magasin qu’il reçut un sort particulièrement précis de la part d’un des aurors. La bataille qui allait suivre s’annonçait violente et personne ne s’en sortirait indemne.
William leva sa baguette et incanta un sort.

Flamme d’Udûn:
 


Une boule de feu sortit de la baguette de William et fila à toute allure vers l'un des mangemorts. Le feu toucha de plein fouet le fuyard et ce fut le choc dû au sortilège qui eut raison de lui plutôt que les flammes. À peine, le mangemort perdit connaissance que les flammes s'évaporèrent leur cible étant hors jeu. Un sortilège dangereux à utiliser, mais bien pratique dans de telles situations.





Dernière édition par William McGeary le Jeu 2 Oct - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Jeu 2 Oct - 9:54

Le membre 'William McGeary' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1965
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Lun 13 Oct - 16:21

[Event] Toujours fidèle !
Le Samedi 26 février 2000

Je me retrouvais coincée dans la boutique avec Birgerjarl, quelle joie, vraiment ! Quelques instants de répit nous furent offert par ma maigre barricade mais c'était sans compter l'explosion terrifiante dont la chaleur parvint jusque dans notre abri. Quelques instants, mes yeux restèrent aveuglés par l’intensité de la lumière avant que ma rétine ne s'adapte et parvienne à identifier l'origine de cette nouvelle tuile. Je fermais les yeux en m'en détournant, je n'avais jamais aimé le feu ou ce qui s'en rapprochait, tout ce qui brûlait éveillait en moi de vieux souvenirs très désagréable et, depuis, j'avais toujours préféré le froid à une chaleur trop intense. Je voulus faire un pas pour filer le plus loin possible de la fenêtre mais un bras me faucha dans mon élan, je n'aurais pas pu résister si je l'avais voulu. Dans son élan, le professeur ouvrit un passage dans le mur en m'y entraînant contre sans plus de cérémonies, nous chutâmes de concert sur le sol dans le fracas assourdissant du feudeymon ravageant la boutique où nous étions une seconde avant. Il me fallut encore quelques instants, étourdie, avant que je ne réalise que mon ancien ennemi venait de me sauver la vie. J'ouvris la bouche pour le remercier mais dit toute autre chose. « Votre veste ! » m'écriais-je en constatant que celle-ci avait pris feu. Il s'en débarrassa avec rapidité, je reprenais mon souffle en lançant un regard vers l’extérieur... Pourvu que les autres allaient bien. J'échangeais ensuite un coup d’œil reconnaissant avec Birgerjarl qui s'excusa de ses gestes. « Je dois plutôt vous en remercier. » Dis-je en repoussant une mèche de cheveux crasseuse qui me tombait devant le visage, j'étais couverte de sang et de suie « Aucune blessure qui ne soit utile de mentionner, et vous, pas brûlé ? »

Dans le même geste que lui, j'examinais les environs. D'après le contenu de la salle, nous étions manifestement dans la réserve du magasin de vêtement. Le Professeur confirma mes soupçons auquel je répondis d'un signe de tête affirmatif. Pourtant cette boutique et celle dans laquelle nous nous trouvions n'étaient absolument pas mitoyennes, j'ignorais quel type de passage il avait ouvert mais il ne s'était pas contenté de détruire un mur. Le moment n'était pas venu de satisfaire ma curiosité. Mon allié d'infortune pris les devants en allant voir la situation et sortit se mêlé à la bataille. Je restais encore quelques instants sur le sol, éloignée de l'action, je retrouvais mes craintes. Jusque-là, les Semper Fidelis ne s'étaient pas attardés plus sur moi que sur n'importe qui d'autre, ce qui, d'une certaine façon, me rassurait. Je me relevais avec raideur et me glissais à mon tour au dehors, juste à temps pour voir le pyromane s’effondrer sous l'impact d'une enseigne. Avec un soulagement sans nom, je pus constater que sa création brûlante s'évaporait, par acquit de conscience, je vérifiais qu'il était bien assommé et ajoutais un lien magique pour être certaine qu'il ne puisse rien faire si l'envie lui prenait de se réveiller. Enfin, je pris soin d'éloigner sa baguette avant de me tourner vers la rue, l'oreille attirée par des bruits de pas en grand nombre. Un sourire vint se peindre sur mes lèvres quand je compris que c'était les aurors, enfin ! Je laissais le pyromane aux bons soins d'un professionnel et rejoignit les autres. William, mon parrain, se trouvait parmi eux et dans un état convenable, mon regard suivi sa progression jusqu'au mur où je reconnus Jugson avec Kyran, sous la menace, qui visiblement était en train de lever le blocage du passage. Pas le temps de jurer sur cette dernière information, une exclamation bien plus spontanée et choquée me parvint quand je vis une lame sortir de sa poitrine et son regard se perdre, assassiné sous nos yeux.

Un bref silence suivi l'ultime cri de Jon Kyran pendant lequel nous restâmes sous le choc de l’événement, laissant à Jugson le loisir de disparaître. Je repris mes esprits et couru jusqu'au mur de brique dans l'espoir de pouvoir encore faire quelque chose pour lui. La précision de Jugson était légendaire, il ne lui avait laissé aucune chance, le chef des aurors était mort bien avant de s’effondrer sur le sol. Je serrais les dents, essayant de contenir ma colère. Une personne de plus que je voyais mourir devant moi sans rien avoir pu faire pour le sauver, il fallait l'accepter, laisser mon esprit s'apaiser, mais je ne le pouvais pas, pas encore. Je me relevais, dos au mur du Chaudron Baveur avec la ferme intention de bloquer tout salop de Semper qui s'en approcherait. Rejointe bientôt par Birgerjarl pendant que William fauchait des fuyards à renfort de boule de feu. D'autres arrivaient.

Le dernier rempart:
 

Je tentais un sort de front mais mon éclair de stupefixion fendit l'air et le groupe sans en toucher aucun. Optant pour une stratégie toute autre et jouant sur la surprise, j'avisais le premier et lui décochait un coup de poing bien placé dans les côtes, dans son élan, il se plia en deux et s'écroula au sol, souffle coupé. Un Incarcrem informulé acheva de l’immobiliser et je profitais de mon mouvement pour envoyer mon genou dans le bas-ventre d'un autre. J'avais gagné un peu de temps mais, peu expérimentée à ce genre de combat, j'avais surtout réussi à me faire mal au poignet et notre groupe d'adversaires s'ouvrit pour laisser passer Jugson, transportant un mangemort inconscient et nous toisa, le professeur et moi avant de s'attarder sur ma personne. « Personne n'avais jugé bon de me dire que tu étais là, Black... On les embarque. » Pétrifiée, je fis un geste pour lever ma baguette.

Deux éclairs percutèrent Rigel et Stigandr isolés contre le mur du Chaudron Baveur. La jeune sorcière fut récupérée par l'un des mangemorts tandis que Jugson jubilait, les choses ne s'étaient pas bien passés et beaucoup de son équipe resterait sur place, c'était contrariant, mais ils avaient ce qu'ils voulaient et ramenaient en plus la gamine que Rodolphus recherchait. Ce n'était pas ce qu'on pouvait appeler une journée perdue. Le mur s'ouvrit et le premier groupe de mangemorts mené par Jugson sortit en embarquant leurs captifs. Le reste des mangemorts allait devoir encore batailler contre les aurors et leurs soutiens pour les rejoindre.  

_________________
 


Dernière édition par Rigel A. Black le Mar 2 Déc - 10:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Lun 13 Oct - 16:21

Le membre 'Rigel A. Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Mads Mikkelsen
Messages : 97
Points rp : 1696
Localisation : Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 48
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Sortilèges et Directeur de Serpentard

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Sam 18 Oct - 17:00



Tour 4
Event : Toujours fidèles

Le combat ne dura pas très longtemps. Le pyromane fut bientôt mis hors d’état de nuire et son dragon de feu mortel s’éteignit à la suite, enfin. Il semblait que tout était terminé. Il ne baissa pourtant pas sa garde, l’expérience lui avait appris qu’il ne fallait jamais se réjouir trop vite d’un événement et qu’un brusque renversement de situation pouvait toujours survenir.

L’ancien Auror jeta une œillade à la jeune Black. Elle avait de bons réflexes : s’assurer que l’ennemi ne jouait pas la comédie et lui retirer son arme au cas où. Étonnant de se dire qu’elle n’était qu’une médicomage. Il ne put retenir un léger soupire tandis que ses doigts tâtonnaient l’endroit précis où il avait été blessé peu de temps auparavant. Plus rien ne subsistait de cette entaille et pourtant une part de lui en ressentait toujours un pincement. L’injure psychologique est toujours plus longue à guérir après tout.

Balayant du regard la zone désolée, il observa ses collègues. A croire que tout Poudlard s’était donné rendez-vous dans cette aventure improvisée. Voilà qui allait très certainement changer le motif des discutions dans la salle des professeurs pendant un bout de temps… et ne parlons pas des élèves. Lui se demanda s’il n’allait pas finir par fréquenter une autre rue parce que ses balades innocentes dans celles-ci lui rapportaient un peu trop de contusions.

L’approche d’un groupe le tira de ses pensées. Les Aurors. Enfin la cavalerie pointait le bout de son nez. Dommage que cela fut après la guerre, néanmoins mieux valait tard que jamais. Il rejoignit le groupe, l’œil alerte. Les Mangemorts étaient retors et beaucoup pouvaient se révéler particulièrement tenaces, il ne fallait pas les sous-estimer, surtout qu’ils n’étaient qu’à quelques pas. Jugson allait le prouver au monde magique une fois de plus. Des cris, un corps qui s’effondre et le Mangemort qui disparait en laissant l’assemblée démunie. Stig n’eut aucune réaction sinon d’observer la scène d’un œil grave. C’était le prix de la guerre, il y a avait des pertes, certaines étaient plus précieuses que d’autres. Jon Kyran était un homme de valeur. Il ne l’avait jamais côtoyé mais la perte d’un tel homme était bien regrettable. Les Mangemorts n’en avaient pas terminé avec leurs belligérants et lui non plus d’ailleurs.

Maintenant qu’ils étaient à découvert, les sorts fusaient. L’un d’eux passa près de sa tête mais il se jeta dans la bataille sans y penser. Dans ce genre de situation, il valait mieux passer à l’offensive qu’espérer trouver une solution. La seule chose qu’il espérait, c’était que Mavis s’était mise à l’abri. Il venait juste de l’apercevoir lorsque les sorts se mirent à pleuvoir et un seul coup d’œil lui avait suffi pour constater qu’elle avait vécu l’enfer.

Sa main se crispa sur sa baguette et sa mâchoire se serra. A l’instar de ses alliés il usa des sortilèges les plus dévastateurs pour blesser un maximum d’ennemis. Un Confringo s’extirpa de son arme pour projeter deux ennemis contre l’un des murs de briques de la ruelle. Une action qui attira l’attention de plusieurs sorciers qui se mirent en tête d’arrêter le professeur de la façon la plus radicale qui soit. Stig esquiva la plupart des sorts mais l’un d’eux percuta son bras droit de plein fouet. Une douleur quasi insoutenable lui monta au cœur. Par chance, il ne s’agissait pas de sa main directrice.

Rigel, au même moment, véritablement enragée, tentait de mettre à bas à elle seule tout le groupe armé. Il pesta et tenta de la retenir. Tout ce qu’elle allait gagner, c’était de se faire tuer dans le meilleur des cas. A peine l’eut-il rejoint que Jugson leur fit face, un air mauvais déformant son visage. Quoi qu’il eut l’intention de faire, c’était trop tard. Il n’eut pas le temps d’achever un mouvement de son poignet encore valide qu’un voile noir tomba devant ses yeux. Voyons le bon côté des choses, au moins, il n'avait plus mal.  


Les dés de la loose:
 


code by Silver Lungs


Dernière édition par Stigandr Birgerjarl le Sam 18 Oct - 17:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Sam 18 Oct - 17:00

Le membre 'Stigandr Birgerjarl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé oui/non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Professeur & Joueuse de Quidditch
avatar
Professeur & Joueuse de Quidditch
Feat : Hayley Williams
Messages : 200
Points rp : 1662
Localisation : La tête en l'air

Identité du Sorcier
Age: 23 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Vol . Joueuse de Quidditch

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   Dim 19 Oct - 15:59










Toujours Fidèle !
[Event]








De la poussière et du sang dans la bouche


Mon attaque surprise avait portée ses fruits. Le visage du Mangemort s'était figé dans un ignoble rictus mêlant douleur et soif de vengeance. Alors qu'il tombait à genoux dans un soupir étouffé, je pris mes jambes à mon cou sans même daigner lancer un regard aux autres otages. Je savais le Ministre toujours ligoté derrière moi, cependant je n'avais aucune envie de lire sur son visage la moindre lueur de pitié condescendante. Nous ne pouvions pas tous vivre et mourir en héros. Son sens du devoir était à toute épreuve, je me devais de lui accorder cela, mais lorsqu'il était question de ma propre vie inutilement sacrifiée mon patriotisme s'effritait. Il était prêt à me regarder mourir sous ses yeux, qu'il en soit ainsi.
Je sortis seule à travers le dédale souterrain, prenant le chemin que j'avais vu William et les Mangemorts emprunter quelques minutes seulement plus tôt. Leur voix résonnaient dans le tunnel, amplifiées par l'humide voûte de pierre qui s'élevait au-dessus de ma tête. Je savais qu'ils étaient proches et risquaient de me reprendre à tout instant, mais je caressais néanmoins l'espoir qu'ils se soient élancés dans une direction opposée lors d'une des multiples intersections.

Au bout d'une minute de course mal-assurée sous la terre, je parvins en bas d'un escalier de pierre noir de suie. Je mis ce qui me sembla être une éternité à me hisser en haut des marches, à quatre pattes et m'aidant de mes mains pour soulever mon corps endoloris.
Mon visage strié de coupures et couvert de poussière émergea enfin à l'air libre et mes poumons s'emplirent avec avidité de l'oxygène et de la fumée environnante. Un petit portail en fer forgé me séparait encore de la rue que j'ouvris d'une simple poussée. Je ne reconnaissais absolument pas l'endroit, phénomène qui s'expliqua à l'instant où je vis l'encart indiquant le nom de la ruelle. Allée des Embrumes. Je ne m'étais jamais aventurée dans ce quartier de Londres malgré ma curiosité pour ce lieu rempli de mystère et de son odeur d'interdit. Il me fallait cependant regagner la civilisation, du moins ce qu'il en restait sur le Chemin de Traverse. Je pris une inspiration et me mis à remonter la rue vers la zone la plus touchée par les explosions. Il ne me fallut que quelques minutes pour déboucher sur la place surplombant le Chaudron Baveur et son passage magique.
Je fus, au premier abord, rassurée par le rassemblement de sorciers qui s'étendait sous mes yeux ainsi que par l'arrivée au galop des aurors un peu plus haut dans la rue dévastée et jonchée de débris. Puis je compris. Ce que j'avais pris pour un calme relatif post-apocalyptique était en réalité un sentiment de stupeur général.

Les Mangemorts s'élançaient les uns derrière les autres à travers le mur magique, laissant apparaître plus clairement la scène qui venait de se dérouler face à l'assistance muette. Un corps était étendu au sol, à moitié accroupit dans une position impossible et certainement très inconfortable... Je n'eus pas besoin de distinguer le couteau ou le sang s'écoulant de la poitrine du chef des aurors. L'atmosphère en disait suffisamment long sur ce qui venait de se dérouler.

Le souffle coupé par la dure réalité de ce meurtre de sang froid et par le contrecoup de ma propre torture, j'esquissai quelques pas en arrière. La foule rassemblée à quelques mètres de moi semblait s'éveiller et certains avaient déjà levé leur baguette en direction des coupables en fuite. Je ne pus me résoudre à agir. J'étais dévastée, détruite par cette journée bien trop intense pour l'enfant que j'étais toujours.
Dans la panique, mon envie de fuir se manifesta à nouveau, me tiraillant le ventre. D'énormes sanglots soulevaient ma poitrine, me brouillant la vue et l'esprit. Je m'évertuais à me concentrer... Destination, détermination... Comment avais-je appris déjà ? Alors que je tentais désespéramment de transplaner, je sentis mon corps se détacher légèrement de la réalité tragique dans laquelle je me tenais quelques secondes plus tôt, avant qu'il ne heurte une paroi invisible. J'avais échoué lamentablement. J'étais toujours campée là, sur le pavé couvert de verre et de sang. Une douleur me déchirait les entrailles, réveillant mon envie de vomir...
Je m'étais désartibulée. Comme une débutante, comme une abrutie de bouse d’hippogriffe. Mon coude s'était disloqué de mon bras et pendant mollement sans que j'arrive à bouger. Je ne sentais plus mes doigts et je ne pus retenir le hurlement qui s'échappa de ma gorge.

Prostrée au coin d'un des rares bâtiments encore debout, c'est finalement la douleur qui eut raison de moi et qui me fit sombrer dans l'inconscience avant même la fin de la bataille.
made by Poulpette

_________________

    « COMMENT CA C'EST MA TÊTE QUI ATTIRE LES COGNARDS ?»
    JE PARLE EN #DC143C ET J'AIME CA
    Now touch the Rainbow  :Mavis:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] Toujours fidèle !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Toujours fidèle !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Event] Toujours fidèle !
» Event III.2 : Les mots ne suffisent pas toujours
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» La fidèle servante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Le Monde Magique :: Londres :: Chemin de Traverse-