Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Siobhan I. Fairbank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Siobhan I. Fairbank    Sam 27 Sep - 0:20

Siobhan Isobel Fairbank


► Âge :  15 ans
► Née le : 13 Octobre 1985
► Née à : Fawley - Angleterre
► Maison : Gryffondor / Serdaigle
► Année d'étude : Cinquième année
► Particularité : Aucune
► Baguette : Bois de Tremble – Plume de phénix – Souple – 26cm
► Animal : Mouchoir  – Un geai chanteur à face blanche de quatre ans
► Avatar : Amber Heard

Famille et relations
Sullivan Fairbank • Un sorcier de sang-mêlé qui comme sa fille aujourd’hui fit sa scolarité à Poudlard à la différence que Sullivan s’avéra être un véritable cancre. Il fut longtemps l’admirateur des Weasley… Jusqu’à ce que Moriana entre dans sa vie. Il est un père aimant et compréhensif qui, malgré ses notes catastrophiques, excelle dans les sorts d’enchantement. Aujourd’hui il travaille dans une horlogerie spécialisée au Chemin-de-Traverse. Un travail certes peu glorieux mais qui lui permet de se consacrer à ses enfants, Siobhan et Judith ainsi qu’à sa passion : la cuisine !

Moriana Fairbank, anciennement Moriana Selwyn • Descendante d’une lignée de Mangemorts, Moriana fut la première à rejoindre les rangs de Gryffondor, une honte pour les siens. Sa relation avec Sullivan Fairbank fut la goutte de trop et dès qu’elle en fut capable elle s’installa avec lui dans le sud de l’Angleterre. Elle est morte il y a cinq ans dans des circonstances inexpliquées. Aujourd’hui encore le sujet douloureux est soigneusement évité.

Judith Fairbank • Frère ainé de Siobhan, affecté à Serdaigle en sixième année il n’hésite à rendre la vie de sa petite sœur infernale. Cette petite peste le lui rend bien. En vrai ils se vouent une affection sans borne et passent énormément de temps ensemble, surtout sur le terrain de Quidditch.

Isobel Catharina Selwyn • La petite sœur de Moriana, ancienne serpentarde qui ne fit pas beaucoup parler d’elle après une scolarité pourtant brillante. Elle disparut officiellement de la circulation après la fuite de sa sœur. Cependant depuis sa mort la sorcière se manifeste chaque année pour Thanksgiving sous la forme de présents pour son neveu et sa nièce. Sullivan refuse d'en parler et Siobhan n’en sait que peu à son sujet. Selon son père elle travaillerait au ministère de la magie au service des investigations.

 

Physique
 
Ni fait ni à faire. C’est ce qui lui vient en premier en tête et pour le coup ça la fait plutôt rire. Selon Judith c’est plus qu’un bon ravalement de façade qu’il lui faudrait. Le physique n’est pas une priorité de toute façon, fabriquer du polynectar toute l’année serait  vraiment fatigant et la famille Fairbank est loin d’avoir les moyens de lui offrir une quelconque chirurgie magique du visage ou du reste. Siobhan s’accepte donc comme elle est avec ses petits complexes.

Pour tout dire elle s’accommode plutôt bien de son mètre  soixante-dix. Le quidditch a toujours fait parti intégrante de sa vie et au fil des années le sport lui a forgé une plastique correcte ; de longues jambes, des fesses fermes et un ventre plat. Elle respire la santé, la joie de vivre. C’est quelque chose qui émane d’elle, de son sourire et de ses yeux malgré leur couleur froide, un bleu gris qui lui vient de sa mère. Un truc pétillant qui d’après Judith fait que la plupart des gens l’apprécient. Selon son père c’est du charme. Siobhan Fairbank est charmante. Pas belle, pas bandante ; charmante.  

Son visage portait encore les rondeurs de l’enfance jusqu’à cette année où la puberté semble enfin s’intéresser à elle. Dans ce qu’elle a de bon comme de mauvais d’ailleurs – bonjours petits boutons et autres tâches disgracieuses liées à l’adolescence. Les tâches de rousseur ont cependant disparu. Le nez enfantin s’est affiné, affirmé, tout comme la bouche dont les dents ont été redressées par une série de bagues dont il ne reste plus maintenant que le sourire, décliné à toutes les sauces. Bouche qui commence à se maquiller, se parer de rouge vif ou corail. Les yeux le sont rarement, le rouge à lèvres est plus facile à appliquer. Côté coiffure le naturel est de mise, la tignasse platine digne des Malfoy s’emmêle au grès de ses mouvements.

L’hiver elle aime s’enrouler dans l’immense écharpe de Gryffondor et en dehors de ses robes de magicienne la jeune fille porte des vêtements assez simples. Confortables. Souvent empruntés à son frère et ses amis. Les escarpins ne vaudront jamais une bonne paire de bottes. Même un peu usée. Peu importe les vêtements tant que Siobhan peut porter ses lunettes. Enchantée par son père depuis sa plus tendre enfance elles sont in-rayables, incassables, antireflets et anti-gravité depuis un certain match de Quidditch. Elles ont surtout une valeur sentimentale et ne quittent jamais son visage.

Caractère
Siobhan est comme ces bonbons que l’on peut se procurer pour une poignée de Gallions dans le Poudlard Express. On ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre avec eux. En d’autres termes, elle est une adolescente comme les autres parmi une foule d’autres jeunes sorcières et jeunes sorciers. Du plus mesquin des Serpentards à la plus aimable des Poufsouffles.

Les enfants Fairbank ont eu la chance de grandir à l’abri des obligations qu’implique un statut prestigieux. Sullivan fit toujours de son mieux pour permettre à sa progéniture de s’épanouir dans le respect. Et bien que cela n’empêcha pas quelques travers il s’en tire plutôt bien dans son rôle de papa. D’ailleurs, M. Fairbank a coutume de dire que ses enfants sont et seront toujours sa plus grande réussite. S’il savait de quoi sa progéniture est capable… Quoique. Il doit surement être au courant et s’en réjouir. Vieux filou.

Depuis l’enfance sa fille Siobhan est souriante, facile à vivre malgré un caractère parfois capricieux et opiniâtre. Quatorze ans plus tard rien n’a changé et son père revoit dans ses expressions l’enfant que sa femme berçait. Grandir dans ce climat de confiance mutuelle fit de Siobhan une gamine agréable puis une adolescente charmante. Une femme en devenir, la puberté faisant son office. Cahin-caha.

Son caractère jovial saute aux yeux et la plupart des gens n’iront jamais au-delà. Gentille et fofolle Gryffondarde. Lui faire perdre sa bonne humeur demande un certain acharnement et même sous la colère ou la tristesse ses émotions sont toujours dissimulées derrière un sourire. Depuis la mort de Moriana sa fille ne se laisse plus abattre. La vie est trop précieuse et surtout trop courte.

Elle aime l’aventure, la découverte. Siobhan est faite de rêve et de voyage autant que de sang et d’os.

Une soif d’apprentissage qui en fait une étudiante hors-pair. Depuis que son frère, Judith, est entré à Poudlard Siobhan a pour habitude d’étudier ses manuels. Au fil des années ses connaissances devancèrent les programmes qu’elle-même étudiait et se faisant, loin de l’ennuyer, elle put dégager du temps pour assouvir sa curiosité à la bibliothèque. Son assiduité étonne souvent ses camarades compte tenu de son côté boute-en-train. On l’imagine mal en rat des bibliothèques à recopier des formules compliquées, et pourtant. Mais si la blonde ne fait jamais étal de ses connaissances elle est toujours prête à offrir son aide, pour les exercices… comme pour les bêtises ! Bien souvent pour les bêtises malgré ses résultats plus que probants.

Notes

Astronomie
Botanique
DCFM
Histoire de la Magie
Métamorphose
Potions
Sortilèges
SACM
Arithmancie  
Histoire

Siobhan Isobel Fairbank

PLAF.

«  Plaf » c’est le son d’une tartine qui s’étale sur sa face beurrée directement à même le parquet. Exactement comme ce matin là dans la maison Fairbank. Devant l’air horrifié de sa merdeuse de cinq ans Moriana ne put réprimer un sourire. Une mimique gracieuse, presque effacée, comme si elle n’avait jamais pu oublier les leçons de ses Selwyns de parents. Ne pas rire. Ne pas pleurer, jamais. C’était même probablement le cas. Dans ses yeux bleus transpirait parfois la douleur des enfances malheureuses. Une souffrance qui n’échappait à personne.

Les longs doigts vinrent caresser les cheveux blonds, des cheveux de fillette, fins comme de la soie. Elle déposa un baiser sur le front pâle et agita son index au dessus du pain grillé. Sous les yeux ébahis des deux bambins la tartine se releva doucement et vint se loger entre les doigts poisseux qui l’avaient échappé. Le pain était finement doré, craquant à l’extérieur et moelleux au centre là où le beurre reposait. Elle semblait n’être jamais tombée.

- Encore ! Maman refait le !!

La sorcière sourit et hocha la tête avec lenteur. A ce moment là il émanait d’elle une grande sagesse. Jamais Moriana n’avait besoin de crier pour se faire entendre. Et chacun de ses mots était sélectionné avec un soin particulier de sorte que personne ne pu mal interpréter ses paroles. Le contraste avec son mari, l’exubérant Sullivan, était saisissant.  A table l’un usait de grands gestes en s’égosillant là ou l’autre parlait à voix basse. Pourtant leur complémentarité était plus qu’évidente, Sullivan avait été un pilier pour sa femme et inversement.

Encore aujourd’hui Siobhan se rappelait parfaitement de ce jour où sa mère avait sauvé son petit déjeuné. C’était un de ces souvenirs qui savait lui tirer quelques larmes.

___________________________________________

Juin 1995. Les couloirs de Poudlards étaient encore ensommeillés après une longue nuit de sommeil. Les cris des élèves de premières années résonnaient désagréablement sur la pierre râpeuse. Le vacarme semblait affecter tout particulièrement les tableaux. Tant et si bien que la grosse dame, parée de sa plus belle couronne de fruits, se laissa aller à chantonner ajoutant à la cacophonie ambiante. Le Chevalier du Catogan se boucha les oreilles, grommelant des insanités que des enfants de onze feraient bien d’ignorer. Lorsqu’enfin les cris s’atténuèrent. Que la castafiore se tût. Un grondement monstrueux se fit entendre. Qu’est-ce qu’encore que cela s’indignèrent les tableaux dont les natures mortes roulaient sur les tables pour se perdre dans les recoins sombres. Même les escaliers, pourtant robustes, grincèrent discrètement.


Monstre ?
Troll en vadrouille ?
Hagrid peut-être ? Il avait pris un peu de poids récemment…

Rien de tout cela. En se penchant, du moins autant que faire se peut lorsqu’un idiot de magicien vous à peint en deux dimensions, les tableaux virent émerger une masse humaine des étages inférieurs. Vingt adolescents tout au plus, criant et gesticulant. Les feux d’artifices et les stupefix volaient au travers des paliers. Le chevalier s’indigna et cria au pugilat quand un éclair vint rayer son cadre déjà mal en point. On en entendrait parler encore pendant des décennies. Même les fantômes s’écartèrent devant la horde de Gryffondors déchaînés par la fin d’année.

Une petite blonde hystérique cavalait au premier rang. Ses robes noires en pagaille juraient avec ses lunettes toutes droites, parfaitement d’équerre sur son visage. Un grand sourire mangeait sa figure ronde et rosie par la joie. Baguette brandie à l’image de ses camarades elle se rua sur la grosse dame, criant le mot de passe. Sa voix était encore emprunte d’un nasillement enfantin et son air canaille laissait présager le pire.

Cette petite fille s’appelait Siobhan.
Siobhan Isobel Fairbank.
Elle avait douze ans.

___________________________________________

Septembre 2000. Après des temps particulièrement sombres chacun espérait une période de paix et de prospérité, autant pour les Sorciers que pour les étudiants de Poudlard. Sans Dumbledore. Sans Potter. Leur sourire bienveillant veillait sur les cadets Gryffondor dans la salle commune et les élèves avaient toujours un regard pour eux. Le survivant, le sauveur. Lorsqu’il accomplit son ultime dessein, Siobhan n’était qu’une enfant. Alors en deuxième année elle se rappelait parfaitement des cheveux bruns et désordonnés de Potter dans les couloirs, la crinière de Granger et la tignasse de Weasley.

La nuit il lui arrivait parfois de trembler, de se réveiller en sueur, comme la plupart des élèves qui comme elle avaient vu et subi la guerre. D’abord à l’extérieur puis dans l’école. Lorsque les Mangemorts s’octroyèrent le droit de séjourner au Château Siobhan était encore trop jeune pour espérer faire quoi que ce soit d’utile. Sur les conseils de son père elle fit profil bas, ce fut une troisième année difficile, la peur au ventre et la bile aux lèvres quand les partisans des Ténèbres torturaient les élèves. De son côté son frère ainé participa activement à la résistance et récolta quelques cicatrices. C’est une époque qu’elle aurait préféré oublié et dont les souvenirs petit à petit s’estompent.

Chacun avait senti poindre l’éminence d’un combat entre vous-savez-qui et le garçon qui a survécu, survécu et encore survécu. Potter aussi le savait. Tous les élèves, du moins tous ceux en état, étaient derrière lui ce jour-là. Ses amis, ses proches mais aussi les autres. Ceux qui s’aimaient moins voire pas du tout, ceux qui se faisaient des saloperies dans les couloirs. Ils étaient tous là, là pour soutenir Potter. Jusqu’à la fin.
La toute fin…

Tout cela était une époque révolue. Une époque de joie et de souffrance, celle où les trois inséparables avaient combattu main dans la main pour la Victoire. Une nouvelle ère s’annonçait, de nouveaux pôles émergeaient entre le ministère, les Puritatem Idealis et les autres. Mais c’était également le commencement d’une nouvelle année pour les élèves de Poudlard. Qui sait ce qu’elle réservait à Siobhan pour ce cinquième cycle.

Dans le fond les choses n’avaient pas vraiment changé. Le Poudlard Express récupérait les élèves au quai 9 ¾ , le discours de début d’année était sensiblement le même si ce n’est qu’il était prononcé par le Professeur Mc. Gonagall. Le Choixpeau jouait toujours au plus malin avec les indécis et le repas… fut comme d’habitude succulent et Siobhan se coucha pleine comme une barrique. Comme à son habitude.



Et vous ?
► Où avez-vous connu le forum ? En googlisant un peu !
► Âge : 18 ans
► Niveau RP : Euh. Aucune idée.


Dernière édition par Siobhan I. Fairbank le Mer 1 Oct - 20:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Sam 27 Sep - 1:09

Bienvenue à bientôt sur la CB ou en RP Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Sam 27 Sep - 8:55

Bienvenue sur le forum ! ( Le geai moqueur n'est pas sensé être un animal imaginaire du monde d'Hunger Games ? )
Revenir en haut Aller en bas
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 2029
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Sam 27 Sep - 9:53

Bienvenue !
Il s'agit là d'un geai chanteur qui existe bel et bien, lui ^^ (dans Hunger Games, les geais moqueurs sont issus d'un croisement entre les chanteurs existants et les bavards inventés par le Capitole ^^)

Très bonne fiche et très bon style d'écriture, je te demanderais juste d'ajouter un peu de contenu sur la guerre et surtout l'occupation de Poudlard par les mangemorts, ainsi qu'une petite note sur le combat final, et ça sera parfait !

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Sam 27 Sep - 12:10

Bienvenue mademoiselle Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Sam 27 Sep - 13:31

♦️ Merci à tous <3 ; pour Mouchoir, c'est un oiseau qui existe vraiment ( ça ressemble à un genre de pie et c'est le même style de sale bestiole Razz ! )

Concernant ma fiche j'ai effectué les ajouts nécessaires, j'espère que ça sera bon à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Feat : -
Messages : 474
Points rp : 1687

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Dim 28 Sep - 17:44

Félicitations ! Te voilà validé. Encore une fois bienvenue. Voici quelques clefs du forum.

► Tu peux d'ores et déjà ouvrir ta fiche de lien ici. Si tu veux, il existe un code à disposition, mais tu peux bien entendu en faire un toi-même, en prendre un déjà fait ou même en demander un personnalisé à notre graphiste dévouée. Le modèle disponible se trouve ici.

► Te voilà prêt à rp, tu peux en faire la demande ici

► Dans la foulée, tu peux également ouvrir ton journal de bord ici, là aussi un modèle est à ta disposition. N'oublie pas, quand tu ouvres un rp, de bien mettre la date et d'indiquer son ouverture ici.

► Si tu désires être parrainé par un membre pour prendre pied sur le forum, comme il t'a déjà été proposé pour ta fiche, n'hésite pas à en faire la demande ici. De même, si tu es à l'aise sur le forum et désire aidé les futurs nouveaux, tu peux postuler comme parrain au même endroit.

► Pour la vie du forum, il est important de voter régulièrement aux topsites, peut-être même que c'est ainsi que tu es arrivé ici. Il y a des liens pour nos quatre topsites un peu partout, que ce soit sur la page d'accueil ou en bas, à droite, partout sur le forum. Tu gagnes un point RP tous les quatre votes, n'oublies pas d'indiquer ton nom sur la page de vote pour obtenir les points, qui sont comptabilisés chaque semaine. Les points servent entre autre à obtenir un double compte ou l'accès à des endroits spéciaux sur le forum.

► Si tu es un élève et que ça n'a pas encore été fait, je t'invite à aller indiquer ton année d'étude dans le champs de ton profil prévu à cet effet.

Il me semble avoir tout dit, si ce n'est, encore bienvenue et bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur & Joueuse de Quidditch
avatar
Professeur & Joueuse de Quidditch
Feat : Hayley Williams
Messages : 200
Points rp : 1726
Localisation : La tête en l'air

Identité du Sorcier
Age: 23 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de Vol . Joueuse de Quidditch

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Dim 28 Sep - 19:10

Bienvenue sur Nox belle Siobhan ! Smile
Au plaisir de te croiser prochainement sur la CB ou en Rp !

_________________

    « COMMENT CA C'EST MA TÊTE QUI ATTIRE LES COGNARDS ?»
    JE PARLE EN #DC143C ET J'AIME CA
    Now touch the Rainbow  :Mavis:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
"Draco dormiens nunquam titillandus"
Feat : Hugh Dancy
Messages : 132
Points rp : 1268
Localisation : Serre n°3

Identité du Sorcier
Age: 38 ans
Affiliation: Neutre
Métier: professeur de Botanique

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Dim 5 Oct - 10:19

Bienvenue demoiselle Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    Dim 5 Oct - 10:44

♦ Merci vous deux ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Siobhan I. Fairbank    

Revenir en haut Aller en bas
 

Siobhan I. Fairbank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carnet de notes de Siobhan O'Reilly
» Siobhan, ou comment avoir la peau dure. ▬ Underco'.
» Quand une situation est au pire, il faut qu’elle cesse ou qu’elle se relève... ▬ Siobhan
» Une légère panne ... d'ascenseur ! - Julian & Siobhan
» SIOBHAN Ϟ Only hate the road when you're missin' home.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Avant tout :: Présentations des Personnages :: Présentations validées-