Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Skin Vision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Skin Vision   Mer 7 Jan - 0:34


Skin Vision
Le 25 Février | Avec Sixtine Six Jones



Poudlard et ses alentours étaient absolument magiques à cette période de l’année. Recouverts de leur manteau de neige, les arbres sur les coteaux formaient de somptueuses boules cotonneuses dont le blanc contrastait avec le noir dans lequel se plongeait le ciel.

Pré-au-Lard, samedi 25 février.  Une semaine et demie seulement que Liam parcourait campagnes et villes britanniques, et cela lui semblait déjà une éternité. Une routine de rencontres, de ventes, d’errance et de rêves, véritables poisons pour son sommeil déjà fragile. Il ne regardait plus ni les heures, ni les jours, ni les nuits, et vivait au rythme des enchères de ses clients, toujours dans l’attente d’une arrestation qui ne viendrait jamais. Toujours terrassé par les visions de sa sœur. Sa seule distraction avait été sa courte correspondance avec la curieuse élève qu’il avait croisée à Pré-au-Lard le week-end précédent. Et la sombre punition de Ripper. Mais ce n’était pas pour Céleste Savage qu’il revenait ici ce soir-là.

Une bière à la main, Liam s’était posté à l’entrée du village, qui offrait un panorama sublime sur le château, le lac, et le crépuscule. Si la beauté du paysage l’apaisait quelque peu, il demeurait soucieux, perdu, suite à son dernier rêve. Comme tous les jours depuis son retour, il s’était réveillé en sursaut, couvert de sueur, de plus en plus préoccupé par son état psychologique. Les visions qui lui parvenaient semblaient de plus en plus réalistes, si bien qu’il s’interrogeait. Etaient-elles de simples visions, ou bien des souvenirs, des morceaux du passé, qui ressurgissaient ? Il lui arrivait d’oublier… Etait-il en train de devenir plus fou qu’il n’était déjà ? Il s’était levé, avait gribouillé un mot à sa sœur, sans plus se soucier du risque qu’il courait d’être retrouvé, et avait jeté son hibou dehors en lui disant de faire au plus vite.

« Je suis de retour. Dis-moi que tout va bien. Je suis à Londres, rejoins moi. Je t’aime. »

Des images confuses, mais toutes plus sanglantes et tragiques jour après jour, si bien que la panique le gagnait à présent. Il devait à tout prix s’assurer que tout ceci n’avait aucun sens. Qu’elle allait bien. Et en attendant sa réponse, il devait se rapprocher de Poudlard, qui lui était également apparu dans son rêve.

Les yeux perdus dans l’ombre, seul dans la rue glaciale et assis à même la neige, il sirotait sa bière, dans l’attente d’une nouvelle vision, d’une illumination. Et d’une réponse, enfin.


Dernière édition par Liam Whyte le Dim 29 Mar - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Mer 7 Jan - 1:32

Cela faisait désormais quelques jours que Sixtine était de retour à Poudlard, où elle avait donné ses premières heures de cours. A chaque instant, elle goûtait au plaisir d'être de retour au château, à la seule différence qu'il n'y avait plus personne désormais pour lui interdire de s'y balader une fois la nuit tombée.

C'était donc avec une satisfaction toute particulière qu'une fois le soleil couché elle arpentait les couloirs et explorait le moindre des recoins qui jusqu'à présent lui était défendu.

Mais c'était en cet instant vers l'extérieur du château que la jeune femme se dirigeait. Elle avait, un peu plus tôt dans la soirée, aperçu le portrait d'Hengist de Woodcroft, fondateur de Pré-au-Lard, et celui-ci lui avait donné envie de revoir le village, dans lequel elle n'avait plus mis les pieds depuis de nombreuses années.

Puisqu'il était impossible de transplaner à Poudlard, c'est à pied que Sixtine se rendit jusqu'aux grilles qui protégeaient l'entrée de l'antique forteresse. Une fois celles-ci franchies, elle fit encore quelques pas jusqu'au chemin de fer puis elle disparut dans un "pop" sonore. Emmitouflée dans une épaisse cape de laine ocre, elle réapparut quelques instants plus tard dans une rue que surplombait le château. La vue était absolument magnifique, le village n'avait jamais autant de charme qu'en hiver, lorsque la neige le recouvrait comme avec douceur. Sixtine observa les alentours et, dans le soleil couchant, elle put apercevoir un élément étrange : un homme, assis par terre. Fronçant les sourcils, elle l'observa avec un peu plus d'attention et ses traits lui semblèrent familiers.

Elle s'approcha et cette fois-ci le reconnut, absolument certaine qu'il s'agissait de lui. Liam Whyte, son mentor. Lorsqu'elle avait intégré la Brigade Magique, c'était lui qui l'avait prise en charge, il avait tout su de son envie de devenir Auror et l'avait guidée et conseillée tout au long de sa formation, parfois même au cours de l'une ou l'autre délicate mission. Puis Sixtine avait dû fuir, sans prendre le temps de lui faire ses adieux.

Elle avança encore un peu puis s'arrêta, le visa de sa baguette magique et, sourire aux lèvres, dit :

- La règle numéro 1 n'était-elle pas de ne jamais baisser sa garde, Whyte ?

Oui, Sixtine était réellement ravie de revoir Liam et ne le cachait pas.


Dernière édition par Sixtine "Six" Jones le Ven 16 Jan - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Mer 7 Jan - 21:31


Liam tentait vainement de se détendre, tâchant de déchiffrer tous les arômes de sa bière, de se satisfaire du souffle de la légère brise dans ses cheveux, et d’aspirer la sérénité du croissant de la lune jaune.

Mais il ne songeait plus qu’à Caitlyn. Caitlyn qui riait, avec lui, près du lac, arborant fièrement les couleurs de Serdaigle. Caitlyn qui lui rendait parfois visite au Ministère, et qui lui apportait toujours son dessert préféré, ses tartes au citron qu’elle réussissait si bien. Caitlyn qui pleurait devant la cheminée du manoir familial. Caitlyn ensanglantée, gisant sur le sol devenu rougeâtre. Cela faisait à présent cinq ans qu’il ne l’avait pas vue, et il était temps de la retrouver. Il fallait qu’elle vienne, qu’il la retrouve, qu’il la protège, comme il l’avait toujours fait. Mais ils avaient peu à peu perdu contact, depuis qu’il avait rejoint les Rafleurs. Il n’avait pas eu le cran de lui avouer ses méfaits, et ses courriers étaient devenus de plus en plus rares. Et puis, il avait voyagé, et la honte s’était estompée. Il lui avait conté ses aventures, semaines après semaines, lui avait décrit toutes les merveilles qu’il avait pu admirer, de la baie d’Halong aux Temples d’Angkor, des Moaï de l’Ile de Pâques jusqu’aux trésors de Cuzco.

Cinq années sans voir cette sœur qui comptait tant pour lui. Et presque six qu’il n’avait pas vu la jeune femme qui venait tout juste de le rejoindre. Sur le point de s’allumer une cigarette, Liam ne put s’empêcher de sursauter, surpris au beau milieu du flot de ses pensées. Il tourna la tête et observa la jeune femme, qui n’avait pas changé. Elle aussi avait disparu subitement, et elle avait bien fait. Liam connaissait les origines de Six, et se doutait des raisons de sa fuite. Si elle avait été une collègue absolument charmante et avec qui Liam avait adoré travailler, il aurait été tout à fait probable qu’ils se soient retrouvés à combattre l’un contre l’autre, mais il en avait été autrement, bien heureusement.

Il n’allait pas rester seul avec sa bière, et connaissant la verve et l’humour de Sixtine, Liam se dit qu’il n’allait finalement pas passer une si mauvaise soirée. Il se releva pour la saluer et la gratifia d’un sourire.

- Jones. Tu sais très bien que je ne baisse jamais ma garde.

Il secoua sa baguette magique et alluma sa cigarette. Puis il lui en tendit une.

- Qu’est-ce que tu fais ici ?


Dernière édition par Liam Whyte le Jeu 22 Jan - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Ven 16 Jan - 12:39

Sixtine rangea sa baguette magique et sourit, les souvenirs du légendaire flegme de Liam Whyte lui revinrent en mémoire. Il ne manifestait que trop rarement ses émotions et Sixtine le savait bien, aussi l'indifférence de l'homme ne la surprit pas. Il donnait l'impression qu'ils s'étaient vus hier à peine, et que leurs échanges ne s'étaient toujours limités qu'à de plates mondanités.

Mais la jeune femme ne s'en offusqua pas, elle avait l'habitude de l'apparente dureté de Liam et de ce détachement dont il semblait faire preuve comme pour se protéger. De quoi ? Sixtine n'en avait jamais rien su.

Elle commença par refuser la cigarette que lui tendait Liam puis finit par l'accepter, la porta à sa bouche et l'alluma, non pas avec sa baguette magique mais avec un briquet qui trainait dans sa poche, souvenir du monde dépourvu de magie où elle avait vécu pendant deux longues années. Elle dévisagea Liam quelques instants et le trouva soudainement changé, ses traits étaient désormais bien plus sombres et bien plus marqués : la guerre n'avait donc laissé personne intact. Ou peut-être Sixtine l'avait interrompu dans l'un de ces moments où Liam était en proie à une certaine mélancolie, moments au sujet desquels Sixtine n'avait jamais osé poser la moindre question. Entendant Liam s'adresser à elle, elle l'écouta puis lui répondit, souriant toujours :

- Ce que je fais là ? Je suppose que c'est ta manière à toi de me dire que tu es ravi que je ne sois pas morte... Je travaille depuis septembre à Poudlard, ajouta-t-elle, je suis devenue prof.

Voyant l'air interrogateur de Liam, elle le devança et dit encore :

- de divination.

Elle jeta alors un coup d'oeil à la bière que Liam tenait entre les mains et ajouta, l'air malicieux :

- Et toi, qu'est-ce que tu fais dans le coin, à part la manche, bien évidemment ?

Elle observa une nouvelle fois l'homme dont elle avait autrefois tant cherché l'approbation. Si déjà à l'époque il avait une part d'ombre, elle semblait aujourd'hui avoir pris le dessus. Il avait été un leader solaire, charismatique, audacieux, que Sixtine aurait suivi jusqu'en enfer si il avait fallu... Que lui était-il donc arrivé ? Bien plus sérieusement cette fois-ci, elle ajouta, d'un ton presque triste :

- Tu as changé...
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Jeu 29 Jan - 17:34




Liam avait toujours apprécié Sixtine. Elle était arrivée très jeune au Département, et Liam l’avait naturellement prise sous son aile. Il avait passé de nombreuses soirées en sa compagnie, dans les bureaux sombres et désorganisés de la brigade, où s’entassaient des montagnes de dossiers classés depuis la nuit des temps. Mais leurs longues heures au bureau n’avaient pas pour but le rangement de ce capharnaüm, elles avaient permis à Sixtine de parfaire de technique de combat grâce aux conseils de Liam ; il avait donc insisté pour qu’elle combatte contre lui, qu’elle affine ainsi ses gestes de défense, et que ses attaques deviennent plus incisives. Aussi, il l’avait familiarisée avec le fonctionnement de leurs interventions. Ils avaient enfin formé un duo soudé, efficace, complémentaire, et Liam l’avait vue devenir une excellente brigadière d’élite. La jeune femme avait été assidue, extrêmement motivée, et, petit à petit, ils avaient également sympathisé. Liam avait apprécié ses traits d’humour, sa vivacité d’esprit, et elle n’avait pas été dérangée par les silences et les sautes d’humeur de l’Irlandais. Et ce soir, comme trop souvent, Liam ne parvenait à laisser transparaitre ce qu’il ressentait, c’était pourtant un réel bonheur de la retrouver.

Il tirait frénétiquement sur sa cigarette, avalant une gorgée de bière de temps à autres. Il la laissa parler et ne releva pas son allusion aux rafles dont elle avait été l’une des cibles, des rafles qui auraient pu la tuer. Cela dit, il finit par lever les yeux et l’interrogea du regard lorsqu’il fut question de Poudlard et de son nouveau statut de professeur. Liam ne l’imaginait absolument pas tenir ce rôle. Il avait toujours pensé qu’elle deviendrait finalement Auror, qu’elle resterait au cœur de l’action, du combat. Il esquissa finalement un sourire et lui dit, d’un air légèrement moqueur :

- La divination… Je ne te connaissais pas ce talent. Excuse-moi, mais je ne t’imagine absolument pas rester immobile, les yeux rivés sur une boule de cristal ou sur le fond d’une tasse.

Il avait connu Sixtine énergique, infatigable même, et il lui était impossible de se la représenter calme et posée, donnant cours dans la chaleur moite de la salle de divination. Cette pensée ainsi que son dernier trait d’humour le firent sourire à nouveau. Il porta sa bière jusqu’à ses lèvres et sembla hésiter l’espace d’une seconde avant d’en avaler une gorgée. La mélancolie avait bien vite repris place sur son visage lorsque son regard vint embrasser le sien.

- Je suis de retour de voyage. Et pour tout te dire, je ne sais pas vraiment bien ce que je fais à cet endroit précis...

Il fit une pause, alors même que ses yeux se perdaient à nouveau dans le noir de la nuit.

- Il fallait que je vienne.

Oui il avait changé. Les ténèbres l’habitaient encore pleinement. Il les avait aimées, il les avaient honorées, couvertes de sang et bénies à coup de cris et de terreur. A présent, il les haïssait et voulait qu’elles le quittent, qu’elles le libèrent enfin de leur étreinte empoisonnée. Et pour cela, il devait se débarrasser de ses visions et de ses songes qui risquaient de le faire sombrer dans la folie. Une folie plus sanguinaire encore que celle qu’il avait connue quelques années auparavant, une folie qui le conduirait à sa perte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Lun 23 Mar - 9:53

Le froid se faisait de plus en plus cruel, Sixtine, qui frissonnait à présent, resserra sa cape autour d'elle. Ou peut-être était-il impossible que les températures aient si soudainement baissé, peut-être était-ce Liam, simplement, qui glaçait le coeur de la jeune femme tant il était devenu sombre. Comme si toutes ses fissures passées avaient été colmatées, bloquant le moindre rayon de lumière. L'âme opaque, solide, presque. Bien qu'elle aurait été incapable d'expliquer pourquoi, Sixtine sentit son coeur se serrer, c'était un spectacle triste comme une clairière en hiver, une année où nul printemps ne suivrait. La voix de Liam la ramena à la réalité. L'expression de surprise sur son visage l'amena à réaliser qu'ils se connaissaient finalement peu, impression très en contradiction avec celle qui lui laissait penser qu'ils avaient été très proches. Après tout, ils avaient tout de même affronté plus d'un danger ensemble... Refroidie par la transformation qu'avait opéré Liam, elle lui répondit, d'un ton plus grave :

- Il y a beaucoup de talents que tu ne me connais pas. Pas encore, je suppose. Et ne t'inquiète pas pour moi, je suis loin de rester immobile, les adolescents sont parfois pires que tous les mages noirs réunis.

Elle hésita quelques secondes, fixa Liam de ses yeux sombres puis, détournant le regard, elle ajouta :

- Et c'est ce qui m'a permis de survivre après... je...

Elle s'interrompit. Peut-être était-il trop tôt pour aborder le sujet. Elle avait cruellement souffert de voir le Ministère se retourner ainsi contre elle et tous ceux de son sang, elle qui n'avait pas compté ses heures, qui avait travaillé sans relâche pour rejoindre leurs rangs... Et ils l'avaient rejetée, pire ils lui avaient donné la chasse, comme si elle avait été une criminelle, une indésirable... Peut-être que Sixtine en voulait un peu à Liam, dans les premiers mois de sa planque elle l'avait attendu, espérant qu'il viendrait la sauver, l'aider... mais rien. Elle avait écumé les forêts les plus sombres et les plus solitaires, volé de la nourriture, s'accrochant à l'idée qu'un jour elle le verrait et qu'il l'emmènerait loin. Mais il n'était jamais venu, et Sixtine avait fini par rejoindre le monde des moldus, où elle avait vécu en usant et abusant de leur crédulité...

Quelque peu énervée par ces pensées, elle demanda à Liam, d'un ton plus froid encore :

- Pourquoi ? Pourquoi fallait-il que tu viennes ? Tu bosses toujours au ministère ?
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Lun 23 Mar - 21:02

Tout avait commencé un soir d’été, brûlant, suant, morbide. Scrimgeour avait été capturé quelques jours auparavant et le Ministère était comme paralysé, amorphe, sous la menace constante des Mangemorts. Et puis, le bruit de la mort du ministre avait circulé, et les responsables des différents départements avaient appelé les nés-moldus à fuir au plus vite,  sentant l’imminence du coup d’état et de ce qui allait s’ensuivre.

Sixtine avait voulu rester se battre, mais Liam l’avait poussée à partir. Il avait fait fi de sa pudeur habituelle et l’avait serrée contre lui avant de lui adresser un simple « ça va aller. » Et puis, l’incompréhensible. Il avait laissé les Mangemorts prendre possession du Ministère, et avait même fini par accepter l’inimaginable : rejoindre les rangs des Rafleurs, milice assoiffée d’or et de sang. Cela n’avait aucun sens, hormis pour Liam, qui s’y était senti vivant pour la première fois depuis bien longtemps. L’absence apparente de logique n’existait pas pour lui : la loi et l’ordre, il les représentait toujours après tout, mais sous des atours plus éclatants, dans des missions plus exaltantes, et avec des compagnons qui, s’il ne les affectionnait guère au fond, se mêlaient parfaitement aux décors faits d’adrénaline, de sueur, de sang.

Liam n’avait montré aucun remord, aucune retenue, à une seule exception, qui portait le nom de Sixtine. Quelques jours après la prise de pouvoir de Voldemort, une nouvelle liste des personnes recherchées avait été publiée. Parmi elles, Sixtine s’y trouvait évidemment. Liam avait tout fait pour que son nom disparaisse de cette liste. Imperium, Oubliettes, Doloris, et bien entendu, quelques heures supplémentaires à errer, fouiller à travers les différents bureaux, et enfin effacer les traces de l’existence de la jeune femme. Après plusieurs semaines, Liam avait enfin trouvé les deux Rafleurs qui étaient chargés de sa traque. Ces deux-là, des jeunes sorciers sans talent, avaient très certainement été ceux qui avaient le plus souffert pour qu’elle survive.

Elle ne méritait pas de mourir, elle ne méritait pas de souffrir. Tout comme tous ceux qui étaient morts, tous ceux qui avaient souffert à cause de leur naissance. Tous ceux qu’il avait tué de ses propres mains, mais qui malheureusement pour eux, n’avaient pas eu la chance de le connaître comme le connaissait Sixtine.

Son ton plein de fermeté l’atteignit presque autant que le sien avait pu l’atteindre, elle. Elle ignorait tout ce qu’il avait pu faire pour elle, et elle n’en saurait jamais rien. D’abord, parce qu’il n’avait aucun mérite, ensuite parce qu’il devrait dans le même temps lui avouer ses méfaits, et ce n’était pas envisageable.

Il termina sa bière qu’il enfonça dans la neige et hocha la tête.

- Plus de Ministère, non. Depuis un bon moment.

Il hésita et se décida finalement à lui répondre, sincèrement.

- Je rêve beaucoup, en ce moment. Des rêves confus, étranges... Je me suis réveillé il y a peu, et j’avais la sensation qu’il fallait que je vienne ici, près de Poudlard, sans pour autant savoir pourquoi.

Sa voix s’éteignit doucement lorsqu’il conclut avec les mots suivants.

- Peut-être était-ce pour te trouver, toi.

Un sourire, véritable, le premier qu'il lui offrit depuis leurs retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Mar 24 Mar - 18:03

Pressentiment. De l'ordre de ceux qui vous font rester chez vous. Ou faire une grosse connerie, c'est selon. C'était une ombre qui désormais planait sur cette rencontre, qui peu à peu s'emparait du ventre de Sixtine, comme si la joie qu'elle éprouvait de revoir Liam prenait des allures de piège. La jeune femme recula d'un pas ou deux, sage, prête à déguerpir, à suivre le droit chemin que sa conscience traçait pour elle.

Elle s'arrêta bien vite, cependant. La faute à son coeur, peut-être, dont les battements presque visibles couvraient le bruit de sa raison. Sans esquisser le moindre mouvement, elle écouta Liam avec attention, cherchant dans son regard qu'elle fuyait pourtant les réponses à ses questions. La guerre n'avait que trop duré, qu'avait-il fait pendant celle-ci ? Sixtine avait enduré bien des trahisons, mais chaque coup de couteau bien placé entre ses épaules frêles avait atteint son coeur. Peut-être n'était-elle pas prête à entendre la vérité, peut-être ne le serait-elle jamais. Liam, son mentor, à qui elle avait voué une admiration sans bornes, avait-il combattu du côté des forces obscures ?

Mais déjà les doutes se dissipaient, Sixtine interpréta la réponse de Liam comme très positive, "plus de Ministère, depuis un bon moment", signifiait très certainement qu'il avait fui, lui-aussi. Ou qu'il avait oeuvré pour la Résistance, au sein de laquelle chaque vie arrêtée en avait arrêté une autre, celle d'un père, d'une mère, d'un épouse, d'un ami, d'un fils... Jamais Liam n'aurait cautionné tant de misère humaine, il était impossible que Sixtine se soit trompée à ce point. Elle fit quelques pas en avant, se rapprochant une nouvelle fois de l'homme, toujours assis, qui d'une traite vida sa bouteille et l'abandonna non loin. Il parla à nouveau, elle l'écouta avec la même attention mais s'en trouva mal à l'aise : c'était aux yeux de Sixtine très étrange d'apprendre qu'il arrivait à Liam de dormir et même de rêver, elle avait l'impression d'avoir devant les yeux une scène à laquelle elle n'aurait pas du assister, comme si elle avait fait irruption dans son intimité... et c'était ridicule. Puis le coup de grâce. Avec élégance, bien sûr, avec douceur aussi, tant et si bien qu'il donna à Sixtine l'impression de s'endormir, de glisser dans un profond sommeil, plutôt que de mourir un peu.

"Peut-être était-ce pour te trouver, toi."

Puis un sourire comme oraison funèbre, comme un ultime adieu... Si le rude parcours de Sixtine ne lui avait pas appris à dissimuler ses émotions, Liam aurait lu le trouble sur son visage, il aurait compris alors qu'elle avait vu bien plus en lui que tout ce dont elle avait tâché de se convaincre tout au long des années où ils avaient travaillé ensemble. Elle demeura cependant impassible et, lorsque le silence devint gênant, elle dit, d'un ton plus dur qu'elle ne l'aurait souhaité :

- Un peu tard pour me trouver, ne crois-tu pas ?

Elle haussa les épaules et dit encore :

- Il commence à faire froid. Que dirais-tu d'aller discuter du bon vieux temps autour d'un verre ? Les pubs sont déserts, à cette heure-ci, on sera tranquilles.

Attendant sa réponse avec une pointe d'anxiété, elle hésita, ouvrit la bouche, la referma, l'ouvrit à nouveau et d'une voix minuscule ajouta :

- Tu m'as manqué, Whyte.


Dernière édition par Sixtine "Six" Jones le Mer 25 Mar - 0:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Mar 24 Mar - 21:55

Le sourire de Liam s’effaça aussi rapidement qu’il était apparu. Il sentit la rancœur de sa réplique, qui l’atteignit de plein fouet, mais qu’il accueillit d’un silence. Non, il ne l’avait pas rejointe. Oui, il avait préféré les tortures, les morsures de Greyback au soutien et à la compagnie de la jeune femme. Il avait simplement abandonné les deux Rafleurs sous un tas de feuilles mortes et l’avait ensuite laissée seule face à son destin, sans jamais chercher à savoir si elle avait survécu, et si toutes ses manigances avaient été fructueuses. Quelque part, il n’avait jamais douté de sa capacité à s’en sortir. Même sans lui, Sixtine n’aurait fait qu’une bouchée de ses poursuivants.

Liam laissa échapper un soupir, seul signe de son trouble. Il ouvrit la bouche, sans trop savoir quoi répondre. Elle le sortit finalement de sa torpeur en lui suggérant d’aller ailleurs. Il ne se fit pas prier et se leva d’un bond, accueillant cette proposition avec le plus grand soulagement. Il se délesta de sa veste de cuir noir qu’il lui tendit, plongeant son regard dans le sien.

- Tiens, tu trembles.

« Tu m’as manqué, Whyte. »

Silence. Liam n’avait jamais su quoi faire de ces répliques que Sixtine pouvait parfois lui adresser, véritables démonstrations d’un attachement qu’il n’avait jamais bien compris. La jeune femme avait tout d’un roc, hormis lorsque de telles paroles lui échappaient, des mots qui laissaient transparaître une sensibilité toute particulière. Liam avançait, tête baissée, les sourcils froncés, sachant pertinemment qu’il fallait qu’il lui réponde, et vite. Les mots s’entassaient dans sa tête, s’entremêlaient, formant un amas insensé auquel il ne parvenait à donner de signification. Les secondes s’écoulaient, pesantes, et il se décida enfin, plongeant son regard dans le sien.

- Je désespérais de te recroiser un jour.

Terrible maladresse, il aurait mieux fait de se taire. Il n’avait aucun talent avec les mots lorsqu’il s’agissait d’exprimer ses sentiments, bien trop confus pour pouvoir inspirer de belles paroles. Il se ressaisit, tout en accélérant le pas, lorsqu’il aperçut enfin des Trois Balais.

- Je savais que tu allais t’en sortir. Je n’en ai jamais douté. Mais…

Devait-il continuer encore, au risque d’aggraver un peu plus son cas ?

- Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée depuis mon retour, Six.

Il s’arrêta devant le bar. Les lumières transperçaient les fenêtres givrées et venaient s’écraser en tâches jaunâtres sur la neige de la rue. Il lui ouvrit la porte et la laisser galamment passer devant lui.

La meilleure chose, sans aucun doute. Il l'ignorait alors, mais sa venue ce soir-là aurait plus d'importance encore que leurs simples retrouvailles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Mer 25 Mar - 8:15

Liam se leva puis, lentement, ils prirent la direction des Trois Balais. C'était évidemment, en cette heure tardive, un endroit mal famé,  mais il en fallait un peu plus pour impressionner le duo Whyte/Jones, qui en avait vu d'autres. En entendant leurs pas craquer sur la neige, Sixtine songea qu'ils n'avaient pas transplané, eux qui l'avaient fait si souvent, habitués aux arrivées et aux départs inopinés, en catastrophe. Comme cette fois, peu avant la chute du Ministère, lorsque le pont de Brockdale s'était effondré, détruit par les Mangemorts, noyant dans la rivière de nombreux moldus, hommes, femmes et enfants.

Puis une chose très bizarre se produisit : incrédule, Six observa Liam se débarrasser de sa veste et la lui déposer sur ses épaules. Cela la surprit et l'énerva aussi. Que croyait-il donc ? Qu'elle était fragile ? Qu'elle avait besoin d'être protégée ? D'autant qu'il ne l'avait jamais ménagée durant les entraînements, elle avait toujours, le long de la cuisse droite, une cicatrice laissée par un sort assez violent lancé par Liam. Tout en continuant à marcher, Sixtine, à l'aide d'un sortilège informulé et d'un discret mouvement de baguette, fit léviter la veste en cuir jusqu'à son propriétaire, un peu vexée par ce paternalisme douteux. La galanterie et elle, pas de doute, ça faisait deux.

Puis les mots. Ils atteignirent Sixtine sans vraiment la toucher, lui faisant ressentir des sentiments confus. Si une partie d'elle désirait les entendre, l'autre lui murmurait que c'était trop facile, qu'ils ne rattrapaient guère toutes ces années d'absence, sans un mot, un seul. Mais elle se prit de plein fouet la dernière phrase de Liam, qui en une seconde à peine sembla à nouveau avoir 100 ans tant il était accablé. Que lui était-il donc arrivé ? Si réellement cette rencontre impromptue était ce qu'il avait vécu de meilleur depuis qu'il était revenu en Ecosse, que s'était-il passé d'autre ? Ils arrivèrent devant le pub qui, comme prévu, était désert ou presque. Avant d'entrer, Sixtine se tourna vers Liam et, d'un ton finalement moins sec, sourit et répondit :

- Merde, si la meilleure chose qui te soit arrivée, c'est moi, j'ose même pas imaginer le reste. Quand je pense que le jour où j'ai atterri dans ton département tu m'avais balancé que t'avais pas le temps de jouer à la poupée...

Enfin, étrangeté de plus, il lui ouvrit la porte et la laissa passer. Un oeil non averti n'y aurait rien trouvé de bizarre mais, tout au long de leur collaboration, Liam n'avait jamais laissé Sixtine partir en tête, cela avait eu le don de l'énerver, beaucoup, mais si il avait été implacable durant les entraînements, sur le terrain il l'avait toujours protégée. Cela n'avait jamais empêché Sixtine de prendre des risques inconsidérés, ceci dit, ce qui lui avait valu quelques mémorables savons. Interdite, elle observa Liam, puis la porte, puis finalement se décida à rentrer, espérant tout de même que Liam arrêterait bien vite son numéro de chevalier servant. Tout en pénétrant dans le pub, elle se retourna et l'air malicieux, ajouta :

- Je te préviens, Whyte, si tu m'offres des fleurs, je vomis.
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Mer 25 Mar - 20:50

Liam avait changé, sur bien des plans. Si la guerre avait eu raison de son âme, elle n’avait fait qu’une bouchée de la maîtrise déjà limitée qu’il avait des conventions sociales. Liam avait toujours été en marge, il n’avait jamais vraiment su comment se comporter avec les gens. A l’époque de sa rencontre avec Sixtine, il avait clairement fait une croix sur l’amabilité ou la camaraderie, et se réfugiait derrière un masque froid et impassible, qu’il laissait tomber, à l’occasion, au profit d’un humour grinçant.

Mais le masque qu’il arborait ce soir-là avait quelque chose de d’inédit et de terrifiant : il avait des traits distordus, déprimés, qui témoignaient de la disparition de l’homme qu’il avait été auparavant. La folie sanguinaire dans laquelle il s’était jeté sans retenue avait laissé des traces. Elle avait annihilé celui que Sixtine avait pu connaître. Autrefois fier et distant, il s’était changé un une espèce d’animal étrange et maladroit qui cachait derrière une prévenance d’apparat les plaies qu’il n’avait jamais réussi à panser. Un trop plein de gentillesse, insupportable pour Sixtine, mais qu’il pensait nécessaire pour dissimuler le monstre qu’il avait pu être. Cette attitude quasi robotique et terriblement bienséante n’en était que plus atroce dans son absence totale de logique.

Elle se doutait de quelque chose. Elle ne savait pas encore quoi, mais il devait à tout prix se reprendre, et redevenir, l’espace d’une soirée, le mentor sarcastique à souhait qu’elle pensait avoir retrouvé. Liam inspira profondément, prenant note de chacune de ses réactions, et abandonna là ces faux semblants qui de toute évidence, ne la satisfaisaient pas, bien au contraire.

« Je te préviens, Whyte, si tu m'offres des fleurs, je vomis. »

Il laissa la porte se refermer doucement derrière eux et repassa devant elle pour se diriger vers une table située au fond du bar. Une bougie presque entièrement consumée éclairait les lieux d’une lumière faiblarde. Liam prit place sur l’un des tabourets et déposa sa veste qu’il n’avait pas pris la peine de remettre.

- Dommage pour toi. J’ai ramené d’Asie quelques spécimens extrêmement venimeux, j’aurais pu te les montrer. Cela m’aurait peut-être épargné tes sarcasmes.

Liam Whyte dans toute sa splendeur, cette fois-ci. Et dans tout le mensonge qu’il était sur le point de mettre en place dans le seul but de faire taire les doutes de Sixtine. Il espérait que l’alcool allait l’aider, car des nuages menaçants troublaient encore son esprit, où Caitlyn réapparaissait à l’occasion, tout comme les souvenirs de ses rafles.

Il lui adressa un sourire espiègle, charmant, censé camoufler ses tourments. Liam commanda deux whisky auprès de la tenancière, à qui ils venaient de briser les espoirs de fermer tôt.

- Pas de fleurs, d’accord. Mais connaissant ta piètre résistance à l’alcool, tu risques tout de même de vomir, Jones… Car je n’ai pas l’intention de te laisser repartir sobre à Poudlard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Jeu 26 Mar - 19:51

Peu à peu, Liam semblait enfin redevenir l'homme que Sixtine avait autrefois connu et admiré. Mais le masque qu'il portait à nouveau ne suffisait guère, la jeune femme avait vu ce qu'il dissimulait et, pour la première fois peut-être, prenait le dessus sur cette étrange relation. Quelque chose s'était passé dans la vie de cet homme et l'avait transformé, bouleversé. Que lui avait-on donc fait ? Et quoi qu'il se soit passé, qui avait été assez fort pour lui infliger cela ? Sachant parfaitement qu'ils n'en discuteraient pas ce soir, ou en tout cas pas avant d'être complètement ivres, Sixtine mit ses doutes de côté et se dirigea vers la table sur laquelle Liam avait jeté son dévolu.

Les Trois Balais devenaient incroyablement différents une fois la nuit tombée, ils étaient d'ordinaire fréquentés par les habitants de Pré-au-Lard et, lors des sorties, par des élèves de Poudlard, dont les plus sages se contentaient de boire l'une ou l'autre Bièraubeurre. D'autres, par contre, revenaient titubant au château, ce qui n'échappait en général pas aux membres du corps professoral. Le soir, en revanche, le pub accueillait des personnages bien moins fréquentables, il n'était guère différent de la Tête de Sanglier, établissement réputé pour ses verres sales et son alcool fort. Depuis la fin de la guerre, cependant, il attirait bien plus de monde, devenu bien malgré lui l'un des symboles de la résistance.

Sixtine sourit en entendant la réplique de Liam, reconnaissant enfin son humour acerbe et ses charmantes manières. Elle nota toutefois son allusion à l'Asie, prenant soin de consigner cette information dans sa mémoire. Peut-être lui en dirait-il plus après un premier verre. D'ailleurs la tenancière arrivait et, l'air plutôt maussade, elle leur demanda ce qu'ils désiraient boire. Sixtine trouva très désagréable le fait que Liam commande pour elle mais, mettant son paternalisme exacerbé sur le compte de l'habitude, elle accepta de bonne grâce le verre que déposa devant elle Madame Rosmerta.

Amusée par la dernière réflexion de Liam, Sixtine fut à nouveau replongée dans son passé. Ses souvenirs la ramenèrent au Chaudron Baveur, après que Liam et elle soient revenus de la première mission qu'ils avaient menée ensemble. C'est cette soirée qui avait vu naître leur complicité. En effet, Liam avait jusque là considéré Sixtine comme une fonctionnaire et c'est après l'avoir vue sur le terrain qu'il avait compris qui elle était vraiment : une putain de tête brûlée dont le sang, indubitablement, coulait rouge et or. Agréablement surpris, l'Irlandais avait donc emmenée son intrépide élève boire un verre, afin de célébrer le succès de leur mission. La suite avait été nettement moins glorieuse, Sixtine résistait à l'alcool de la même manière qu'elle parlait coréen : c'est-à-dire absolument pas. Solidement éméchée, elle avait de manière très maladroite fait des avances à Liam, qui aurait pu y répondre de manière favorable si l'instant d'après elle n'avait pas vomi sur ses chaussures. L'homme ne s'était guère laissé impressionner, il avait eu l'élégance d'ignorer la très gênante honnêteté de Sixtine et n'en avait plus jamais reparlé. Cela avait bien évidemment arrangé la jeune femme, revenue le lendemain au Ministère honteuse, la mine basse, avec comme une envie de transplaner dans une autre galaxie. Aujourd'hui, cependant, elle souriait en repensant à ce souvenir et c'est d'un ton très enjoué qu'elle répondit à Liam.

- Voyons les choses du côté positif, me saouler ne te coûtera pas très cher. Et je viserai les pompes du gars de la table d'à côté, pas les tiennes, c'est promis.

Elle leva ensuite son verre, jeta à Liam un regard mutin puis, souriant toujours lui dit :

- A nos retrouvailles ?
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Jeu 26 Mar - 23:03

Son manège tournait au ralenti, Liam en était tout à fait conscient. Mais cela suffirait certainement pour ne pas subir de questions de la part de Sixtine. La jeune femme était d’une pudeur extrême, elle n’oserait pas se lancer dans quelque discussion aux nuances trop personnelles. Lorsqu’il y repensait, Liam se dit d’ailleurs qu’elle ne connaissait rien de lui. Il était resté extrêmement mutique avec elle, hormis lorsqu’il s’agissait de leurs missions. Et la jeune femme avait accepté ce silence sans broncher. Les bons mots avaient succédé aux bons mots, les conseils et l’organisation avaient supplanté la connaissance de l’autre. Et pourtant, contre toute attente, un lien solide les unissait.

Liam lui aussi songeait à cette première soirée ensemble. Jusque-là, il n’avait vu chez la jeune fille qu’un handicap que sa hiérarchie lui avait imposé. Il l’avait trouvée trop jeune, trop inexpérimentée, et l’avait royalement ignorée durant ses premières semaines au Département. Mais Sixtine s’était accrochée, alors qu’il pensait qu’elle fuirait. Pire, elle s’était révélée extrêmement talentueuse lors de cette fameuse première mission qu’il n’oublierait jamais. Elle l’avait même sorti d’un mauvais pas, et, bien qu’encore trop fougueuse et irréfléchie, elle avait été responsable de la réussite de leur périple.

Et puis, il s’était enfin ouvert à elle et l’avait adoptée, reconnaissant sans le dire qu’il avait été idiot de la repousser comme il l’avait fait. Quelques verres en guise de mea culpa, de nombreuses blagues douteuses, un soupçon de séduction. La jeune femme était ravissante, il ne l’avait jamais nié, et l’alcool avait rehaussé l’attirance qu’il avait pour elle. L’heure s’était faite tardive, les vapeurs de whisky entêtantes, et Liam avait vu la jeune femme se rapprocher dangereusement de lui pour lui susurrer quelques mots qui n’avaient pas leur place entre deux collègues. Liam, plus résistant face à l’ivresse, était conscient de l’interdit, mais il n’était pas assez sobre pour refuser d’y céder. Il avait failli lui dire oui mais l’estomac fragile de la jeune femme en avait décidé autrement.

La colère qu’il avait ressentie en jetant ses chaussures définitivement souillées lui avait finalement fait oublier ce pan peu glorieux de leur soirée.

- A nos retrouvailles.

Il leva également son verre qu’il porta à ses lèvres et but d’un trait, observant attentivement l’attitude de Six. Allait-elle le suivre aveuglément ou bien siroter sagement son verre ? Elle le suivit, bien entendu. Liam sourit.

- Prends ton temps Jones. J’aimerais bien profiter un peu de toi, cette fois-ci.

Se rendant compte de l’ambiguïté de ses paroles, il passa la main sur sa nuque et se mit à rire, sincèrement.

- Enfin… Bref. Tu m’as compris.

Et les nuages s’évanouissaient, pour le moment.




Dernière édition par Liam Whyte le Sam 28 Mar - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Ven 27 Mar - 15:15

La ton de la soirée était donné. Elle serait placée sour le signe de la nostalgie et de la simplicité, des rires et de la complicité. Sixtine, désormais détendue, rayonnait, plaisantait, riait, comme si c'était un frère qu'elle avait toujours connu qu'elle venait de retrouver. Agréablement surprise par tant de légèreté, Sixtine en oublia presque qu'elle aussi avait changé.

Outre la rancoeur qu'ils avaient fait naître chez elle, ces longs mois de traque lui avaient fait prendre conscience de la dure réalité du monde et de la vie, elle qui déjà avait connu des débuts heureux mais cependant difficiles. On avait fait d'elle une insulte, une anomalie, Voldemort, Ombrage et tous ceux qui les avaient suivi dans cette folie l'avaient reniée dans sa nature la plus profonde, lui avaient purement et simplement interdit d'exister, d'être qui elle est. A leurs yeux, aux yeux de leurs complices mais aussi aux yeux de ceux qui n'avaient rien fait pour empêcher cela, elle n'était rien de plus que de la vermine qu'il fallait éradiquer.

Dans son errance, cependant, elle avait rencontré d'autres fuyards, qui lui avaient permis de relativiser. Leurs familles à eux avaient été démembrées, déchirées, certains n'avaient pas eu comme elle la chance et le temps de fuir et avaient été cruellement arrachés aux leurs. Sixtine se souvint alors de James, James Savage, un luthier issu comme elle de deux parents moldus qui ne s'inquiétait guère de sa propre vie mais de celles de sa femme et de ses filles. Elle l'avait un jour croisé par hasard, réfugié dans une forêt, qu'ils avaient arpentée quelques jours ensemble. Les nuits les plus sombres il lui avait parfois joué un air de musique, avant de disparaître pour de bon. Sixtine n'avait jamais su ce qui lui était arrivé et n'avait pas cherché à le savoir, il lui était plus facile d'imaginer qu'il avait, à la fin de la guerre, regagné son foyer.

Sixtine mit alors une main dans sa poche et presque inconsciemment en sortit une petite lionne de bois qu'elle fit rouler entre ses doigts, oubliée par l'une de ses élèves dans sa salle de classe. Soudain perplexe, Sixtine fronça les sourcils, réalisant que celle-ci portait le nom de James. En y repensant, elle se rendit alors compte de la ressemblance frappante qui existait entre l'homme et la jeune fille, il devenait de plus en plus probable que ce soit elle, la gamine effrontée dont James lui avait si souvent dressé le portrait avec tendresse.

Céleste. Merde, c'était bien elle.

Le bruit que firent les verres posés sur la table ramenèrent Sixtine à Liam, qui d'une traite avala le whisky trop bon marché pour mériter d'être patiemment dégusté. L'imitant, Sixtine s'efforça de chasser ces tristes pensées de son esprit.

La réflexion de Liam lui fit détourner le regard et sourire du coin des lèvres. Bien des années avaient passé, elle n'était plus la gosse avide d'en découdre et braillarde que Liam avait connue, elle avait vieilli, muri, appris bien des choses que seuls les drames vous apprennent.

Ne sachant trop quoi répondre, elle fit signe à la tenancière, recommanda un whisky pour Liam, préférant elle continuer à la bière. Une fois la commande passée et les verres sur la table, elle se tourna à nouveau vers lui et lui dit :

- Tu te souviens de la vieille MacAulish, la moldue qui t'avait attaqué à coups de parapluie et sur qui les sorts d'amnésie n'avaient eu aucun effet ? Je l'ai recroisée à Londres, elle militait contre à peu près tout ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue pour une association catholique. Figure-toi qu'elle m'a reconnue, même au milieu de sa bande de cinglés elle a eu l'air sacrément allumée quand elle s'est mise à hurler à qui voulait l'entendre que j'étais une sorcière et un rejeton du démon. Elle a même prévenu les flics, ils ont tiré une drôle de gueule quand ils ont débarqué, crois-moi.

Elle but une gorgée, décidée à prendre son temps cette fois-ci, puis demanda à Liam :

- Est-ce que tu as encore des nouvelles des autres membres de l'équipe ? Qu'est-ce qu'ils sont tous devenus ?

La question lui tailladait les gencives. Qui parmi eux avait prêté main forte à l'ennemi ? Qui parmi eux s'était opposé à tant d'injustice ? Et, qui, parmi ceux de sa naissance, avaient succombé à tant d'horreurs ? Pas vraiment sûre finalement de vouloir connaître la réponse, Sixtine but encore, rangea la petite lionne de bois dans sa poche, évitant soigneusement le regard trop perçant de Liam Whyte.
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 10:44

Cachée sous son éclat de rire, une certaine gêne était palpable chez la jeune femme, et cela amusa un peu plus Liam, dont le sourire s’élargit lorsqu’il la vit détourner la tête. Il n’avait pas souvenir que l’humour pouvait avoir cet effet là sur Sixtine, qui d’ordinaire ne perdait jamais une occasion de souligner ses inélégances et le remettre à sa place. Pourtant, elle ne saisit pas la perche qu’il venait de lui lancer et demeura silencieuse, hormis lorsque Mme Rosmerta vint à nouveau prendre leurs commandes.

Les deux verres atterrirent sur la table dans un bruit sourd. Liam se saisit du sien et le termina aussi vite que le premier, faisant signe à la tenancière qui avait tout juste repris place derrière le bar qu’il allait en prendre un autre. Il allait lui falloir beaucoup d’alcool pour pouvoir se concentrer sur une conversation qui risquait très vite de glisser et de le mettre mal à l’aise. Il connaissait bien Sixtine et sa curiosité sans bornes...

Rosmerta le gratifia d’un regard courroucé et revint vers eux avec un nouveau verre. Laissant Sixtine terminer son anecdote, elle observa Liam, le whisky toujours dans sa main, et finit par lui dire, les sourcils froncés :

« A ce rythme, je ferais peut-être mieux de vous laisser la bouteille. Mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Je me souviens de vous et du bazar que vous avez mis ici la dernière fois ! »

La tenancière finit par déposer le verre sèchement devant lui, renversant quelques gouttes de whisky sur le chêne massif de la table, et posa les yeux sur Sixtine. Elle haussa les épaules et marmonna, tout en repartant vers le bar :

« Hum ! Un vrai fauteur de trouble, celui-là, mais toujours bien accompagné apparemment… »

Liam ne fit aucun cas des réflexions de Rosmerta. Cela lui rappela toutefois qu’il n’avait pas de nouvelles de Céleste, qu’il avait sauvée des griffes dégoûtantes d’un ancien comparse, et qui n’avait pas répondu à sa dernière lettre. Ce jour-là, la dernière fois qu’il avait mis les pieds aux Trois Balais, l’adolescente avait semé le trouble au fond de lui, un trouble qui s’était toutefois évanoui, décimé par le silence dans lequel elle s’était murée mais aussi par les problèmes autrement plus sérieux qui pouvaient inquiéter Liam.

L’Irlandais avait machinalement baissé les yeux, laissant couler les reproches de la tenancière, mais les replongea bien vite sur Sixtine.

- Ah, la MacAulish, je m’en souviens bien sûr ! Elle avait de la force, la vieille ! La bosse qu’elle m’a faite sur la tête m’a fait un mal de chien pendant peut-être un mois ! Un vrai mystère, celle-là. Je n’ai jamais bien compris son imperméabilité à la magie…

Un nouveau verre vide.

- Heureusement qu’elle était folle, car elle aurait pu nous faire avoir de sérieux ennuis.

Et voilà, il le savait, c’était le moment. La conversation ne pouvait pas rester légère bien longtemps, et prenait un tournant très dangereux. Heureusement, les vapeurs d’alcool commençaient doucement à le détendre, mais cela ne suffisait pas à calmer l’angoisse qui venait de monter en lui. Ses anciens collègues…

Il soupira, leva le doigt, faisant signe à Rosmerta qui leva les yeux au ciel et, exaspérée, se décida finalement à lui apporter une bouteille. Il remplit son verre, et se mit à fixer Sixtine d’un regard étrange. Il allait devoir être précis pour que la conversation s’arrête là, mais aussi rester évasif sur certains points, notamment ses propres agissements.

- Tugwood et Wiblin ont fui, juste après toi. Je n’en sais pas plus. Quant à Graham et Laverne Timms, ils ont décidé de rester pour se battre. Les Mangemorts les ont eus. Les sangs purs sont restés aussi, pour défendre le Ministère. Et puis, après… Certains ont démissionné, comme Thickey et Summers… Vlabatsky est resté…

L’impasse. Il s’arrêta là, ses yeux toujours rivés sur Sixtine. Il termina son verre, attendant, priant presque pour qu’elle ne prononce pas les deux mots qu’il craignait par-dessus tout : « et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 12:12

The past will catch you up as you run faster.

A nouveau, l'ombre, planant, avide attendant patiemment son heure. Quelque chose n'allait pas. Sixtine finit son verre de vin, comme pour se donner un peu de contenance et recommanda un alcool plus fort. Elle avait bu vite, bien trop vite, n'avait pas pris la peine de manger avant et son inexistante résistance à l'alcool commençait à le lui rappeler. Gentiment, pour le moment. Sa tête se contentait de tourner un peu plus vite, et ses gestes devenaient à peine plus maladroits.

Mais quelque chose lui fit comprendre qu'en cette soirée, un verre de vin, de la bière et du mauvais whisky ne suffiraient pas pour l'aider à affronter ce qui bientôt suivrait. Tâchant de faire bonne figure, elle accueillit avec un sourire les réflexions faites par Rosmerta au sujet de Liam : elle ne se souvenait pas de lui comme d'un coureur de jupons, il avait toujours été très discret au sujet de sa vie privée, Sixtine n'avait pas souvenir d'une Madame Whyte ou d'une quelconque aspirante à ce titre. Cela n'avait eu que peu d'importance, après la grandiose soirée qu'ils avaient passée au Chaudron Baveur, elle avait considéré Liam comme étant asexué, ce qui lui avait permis de demeurer professionnelle.

A nouveau, un "poc" sonore retentit lorsque ce nouveau verre fut posé la table, annonçant joyeusement la très future déchéance de Sixtine, en espérant, cette fois-ci, que son estomac tiendrait le coup.  

Elle écouta Liam parler de la vieille sans vraiment l'écouter, dissimulée derrière un sourire de façade. Il était trop tard pour faire marche arrière, LE sujet avait été abordé. Sixtine se demandait comment elle avait pu s'attacher à un homme dont il n'était pas évident qu'il ait choisi le bon camp mais, en son for intérieur, elle connaissait la réponse. Elle était à l'époque dévorée par l'ambition, aveuglée, prête à tout pour réussir, s'élever, se dissocier à jamais du milieu qui l'avait vue grandir et qui lui faisait honte.

Mais aujourd'hui, tout était différent, il lui était inconcevable de compter parmi ses proches un homme qui avait prêté main forte à l'ennemi. C'était du moins ce que lui dictaient ses valeurs et sa raison, son coeur, lui tenait un tout autre discours.

Puis Liam lui répondit, énumérant leurs anciens collègues et leurs différents destins... plus évasif, plus fuyant, aussi, que Sixtine ne l'aurait voulu. C'est alors que la vérité sauta aux yeux de la jeune femme : Liam connaissait son histoire, il savait qu'elle avait fui, sans doute aussi qu'elle avait combattu avec les membres de l'Ordre du Phoenix lors de la bataille qui avait ravagé Poudlard. Il répugnait à parler de son allégeance passée et à cela il n'existait qu'une seule et unique raison, qui brisa le coeur de Sixtine.

Insidieusement, le goût de la trahison revint à ses lèvres, madeleine de Proust de son passé de fuyarde. Une nouvelle fois elle vida son verre, le posa sur la table et regarda Liam, avec dans les yeux une profonde tristesse.

- Tu es resté, n'est-ce pas ? Tu les as aidés.

N'attendant pas la réponse de l'homme, elle se leva, jeta sur la table un gallion d'or et, sans attendre sa réponse ou sa monnaie, quitta les Trois Balais sans se retourner. Elle observa le ciel quelques instants et les étoiles qui en cette nuit d'hiver s'offraient sans pudeur aux rêveurs. Puis, dans un "pop" sonore, elle disparut, pour réapparaître quelques secondes plus tard non loin du champ laissé à l'abandon qui servait de jardin à la Cabane Hurlante.


Dernière édition par Sixtine "Six" Jones le Dim 29 Mar - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 16:05




Il s’était arrêté subitement, le ventre noué, attendant qu’elle réagisse. Il savait pertinemment que ses dernières paroles ne la satisferaient pas… Malgré cela, il tentait d’agir de manière détachée. Il se servit un verre qu’il but tranquillement, essayant toutefois d’éviter son regard.

Mais elle n’avait que trop bien compris. Il n’avait pas fallu deux minutes pour qu’elle saisisse tout ce que son attitude si particulière comprenait de ténèbres. Liam plissa le nez, ne sachant trop quoi dire. Elle était la première à apprendre ce passé, que même sa sœur ne soupçonnait pas. Son secret n’en était plus un. Il osa enfin lever les yeux vers elle et fut foudroyé par l’expression qui se lisait dans son regard.

Sixtine venait de se lever et s’en allait sans un mot. Liam observa la porte se refermer sur sa silhouette, immobile. Il se sentit terriblement misérable, là, seul, avec sa bouteille de whisky. Sa conscience lui jouait à présent des tours. Aurait-il dû partir, à l’époque ? Aider, pourquoi pas même organiser la résistance ? Cela n’avait jamais été envisageable pour lui, il ne regrettait rien, et pourtant, le terrible regard que Sixtine venait de lui lancer l’avait terrassé.

Plusieurs minutes s’écoulèrent, et il restait là, abasourdi. Il lui était absolument insupportable de subir les foudres de quelqu’un d’autre : il était en paix avec ce passé, pas si lointain que cela d’ailleurs, mais le dégoût exprimé par Sixtine lui fendait le cœur.

Il se leva enfin, enfila prestement sa veste et se dirigea vers la sortie. Avant de sortir, il entendit Rosmerta :

« Elle au moins, elle ne se fera pas avoir… »

Il laissa la porte se refermer derrière lui dans un grincement morose et regarda tout autour de lui. Sixtine n’était nulle part. Il observa la neige sur le sol, et y remarqua quelques traces de pas qui s’effaçaient subitement. Il avait trop tardé, elle avait transplané.

Mais elle n’était pas loin, il en était certain. Il ne la connaissait que trop bien : les quelques fois où ils s’étaient fâchés, elle avait cette tendance à partir, fière et silencieuse, tout en espérant qu’il viendrait la retrouver et que les choses se régleraient au plus vite. Liam sortit sa baguette, ferma les yeux. Ses lèvres bougeaient sans qu’un son ne sorte de sa bouche : il allait la retrouver… Il était le meilleur pisteur, le meilleur Rafleur. Son instinct ne le trompait jamais.

Il disparut.

La neige craqua sous ses pieds alors qu’il réapparaissait quelques mètres derrière elle.

- Six…

Il se mordit les lèvres. Que pouvait-il lui dire pour régler tout cela ? Rien. Elle ne pourrait jamais lui pardonner d’avoir agi de la sorte. Mais il pouvait toujours lui mentir. Sixtine était loin d’être idiote et ne le croirait jamais.

C’était trop tard. Il l’avait perdue. Il ouvrit la bouche, prêt à dire quelque chose, mais porta soudainement ses mains sur ses tempes. Flash. La neige et Sixtine disparurent.

Un tapis maculé de sang. Des cheveux bruns rougis, baignant dans la large flaque qui s’étale encore et va s’immiscer entre les lattes du parquet. Caitlyn Whyte git là, sur le sol du salon du manoir familial. Morte. De l’autre côté de la pièce, Ciara, la grand-mère de Liam, se tient debout, sa baguette à la main. Liam lui aussi est là. Tous deux ont les yeux écarquillés et ne parviennent à bouger.  

Un combat vient d’avoir lieu, comme c’est souvent le cas, en ces premiers mois de l’année 1997. Les Mangemorts attaquent le Ministère, sans relâche, mais ce combat-ci oppose Liam à sa propre grand-mère.

Enième dispute troublant la quiétude du sombre manoir qui longe la route de Dingle et surplombe la large baie. Ciara Whyte dépasse des limites à ne pas franchir. Excédée, les yeux presque révulsés, elle finit par sortir sa baguette et la pointe sur son unique petit-fils qui réplique d’un sortilège du bouclier. Les sorts fusent. La jeune Caitlyn, qui entend les détonations, descend les escaliers et se précipite en hurlant. Un sort jaillit de l’une des baguettes et explose le miroir accroché au-dessus de l’immense cheminée. Caitlyn se rapproche de son frère et l’agrippe, lui hurlant de s’arrêter. Un sort jaillit. Caitlyn s’effondre. Un tapis maculé de sang.

Liam s’effondra dans la neige, les yeux remplis de larmes. A genoux, il oublia Sixtine, il oublia les rafles, il oublia tout, comme il avait oublié, quatre ans auparavant, le décès de sa propre soeur.

Le choc terrible de la mort de celle qu'il aimait par dessus tout l’avait rendu totalement amnésique. Complètement fou aussi. Pendant quatre longues années, il en avait rêvé, mais ne pouvait y croire. Il lui avait envoyé une multitude de lettres qui étaient bien entendu restées sans réponse… Mais dans sa tête, elle lui répondait, à chaque fois.

Il prit conscience de sa propre folie, car il se souvenait de tout à présent, et se souvenir était intolérable. Il se souvint du Sort de Mort qu’il avait infligé à Ciara, les yeux révulsés par la haine. Il se rappela qu’il était resté là, assis entre les deux cadavres, pendant trois longues journées, sans bouger. Il se souvint qu’à son retour au Ministère, Sixtine lui avait demandé les raisons de son absence. Il avait alors prétexté une mission secrète. Il n’avait plus jamais été le même depuis ce jour.

Et à présent, il voulait mourir. Ce rêve n’en était pas un, il le savait. Le passé ressurgissait, glaçant, perçant, et il ne pouvait l’accepter. Il regarda Sixtine, les yeux rougis par les larmes et par la folie qui le gagnait seconde après seconde, et lui sourit.

- Je suis resté. Je les ai aidés. J’ai organisé les rafles. J’ai tué. J’ai tué et torturé je ne sais combien de gens qui auraient pu être toi.

Il ferma les yeux, toujours agenouillé dans la neige qui brûlait ses genoux, et attendit la mort.


Dernière édition par Liam Whyte le Dim 29 Mar - 13:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 16:43

La tristesse jouait désormais un air bien connu de la jeune femme, mais Sixtine ne pleurait pas. Des larmes, elle en avait versées assez, sur tout ce qu'elle avait vécu de pire, sur Liam qui n'était jamais venu. Et qui se révélait aujourd'hui être un monstre, qui avait laissé libre court à ses pulsions les plus cruelles, pour des raisons que Sixtine ne pouvait ni comprendre, ni pardonner. Le violon s'était tu, à présent les tambours et les basses dictaient leur loi, annonçant l'orage, la tempête, la violence. La colère, aussi. Comment avait-il pu ? Le mépris que ressentait Sixtine s'insinuait dans ses veines, à ça de faire bouillir son sang. Il lui avait tout appris, elle l'avait vénéré, suivi, écouté, n'avait vécu, à l'époque où seule sa carrière importait, que pour lui, que dans l'espoir qu'il l'approuve, la félicite. Et tout ceci, elle l'apprenait enfin, n'avait été qu'un mensonge. Un craquement se fit entendre et Liam apparut, prouvant à Sixtine qu'il ne la connaissait que trop bien.

- Six...

Comment osait-il prononcer son nom ? Le dégoût que lui inspirait à présent l'homme lui donnait presque envie de devenir amnésique, d'effacer de sa mémoire le moindre de leurs souvenirs communs, d'oublier qu'un jour elle l'avait connu et aimé, qu'elle s'était battue pour lui. Pire, qu'elle l'avait attendu, qu'elle lui avait fait confiance. Pour combien l'aurait-il vendue ? L'avait-il traquée, elle aussi ? Que se serait-il passé si elle avait été assez idiote pour le contacter ?

Les traits durs, le regard terne, elle observa Liam, s'apprêta à lui répondre quand il tomba à genoux, visiblement en proie à un délire dont elle ignorait l'origine. Et il pleurait. Là, affaibli, à sa merci, Liam Whyte pleurait. La roche dont il était fait s'effritait peu à peu et Sixtine vit alors qui il était vraiment. Un pauvre fou que la vie n'avait pas épargné, un être tristement humain qui avait perdu le combat mené contre sa propre nature. Rien de tout cela n'attendrit Sixtine, dont le dégoût atteignait à présent les plus vertigineux sommets. Il revint enfin à lui, et le sourire qu'il afficha sur son visage témoigna un peu plus de sa folie. Puis il passa aux aveux.

Il ne s'était donc pas contenté d'aider le Ministère dans sa sombre besogne, il avait lui-même commis d'innommables crimes, perpétrés sur des innocents avec une aveugle brutalité. Etait-ce donc là qui il était vraiment ? Sixtine songea qu'il ressemblait désormais à un petit garçon, qui avec un très dérangeant plaisir arrachait les ailes des mouches. Il demeura à genoux, comme attendant d'être puni. Si elle se rendait à présent compte qu'elle ignorait tout de ce qu'il restait de cette homme, elle savait qui elle était. Et jamais elle n'avait attaqué d'homme à terre, jamais d'ailleurs elle ne le ferait, elle avait trop d'honneur pour cela. Pointant sa baguette magique sur Liam, elle prononça une première formule d'un ton glacial :

- Impero !

Il n'était psychologiquement pas en état de lutter contre ce sortilège, Sixtine le força donc à se lever, lui faire face et se saisir de sa baguette magique. Lorsqu'enfin il redevint lui-même, la jeune femme le vit hésiter, se demandant presque ce qu'il faisait là, ne souhaitant visiblement pas attaquer Sixtine. Mais elle ne lui laissa guère le choix, une page se tournait, il lui fallait dès ce soir écrire le mot "fin" au bas de celle-ci. Avec une étonnante rapidité, Sixtine fit siffler sa baguette dans les airs et cracha la formule suivante au visage de Liam.

- Sectumsempra !


Dernière édition par Sixtine "Six" Jones le Sam 28 Mar - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2451

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 16:43

Le membre 'Sixtine "Six" Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dès de duels' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 17:18

Le mensonge aurait pu être une option. Difficile à mettre en place mais pas impossible. Mais Liam n’avait plus la moindre envie de mentir. Plus rien ne comptait. Ni l’amitié de Sixtine, ni son respect, ni la vie toute entière.

Les images se succédaient l’une après l’autre dans l’esprit de Liam… Des images auxquelles il ne parvenait que maintenant à donner du sens. Tout était terriblement clair à présent, limpide, mais leur contenu était aussi noir que la nuit qui les entourait.

Il avait enterré les deux corps et était revenu à Londres, et il s’était comporté comme si rien ne s’était passé, ou presque. Dès qu’il avait quitté le manoir, laissé depuis lors à l’abandon, sa mémoire s’était effacée. Tout cela était bien trop difficile à accepter. Il avait perdu sa sœur, qu’il chérissait plus que tout, c’était tout bonnement impossible…

Alors il était revenu travailler au Ministère, n’étant plus que l’ombre de lui-même, en proie à des rêves sinistres et des pensées sanguinaires qu’il tâchait tant bien que mal de camoufler derrière un mutisme sans précédent. L’arrivée des Mangemorts avait été une aubaine. Il avait tout perdu, même son âme, et les rafles avaient été le moyen idéal d’exprimer sa haine, d’évacuer sa colère et son trouble… Il avait souffert, et même s’il en était inconscient, d’autres devaient eux aussi souffrir. Le sang recouvrait le sang. Les souvenirs funestes succédaient aux souvenirs funestes.

Sixtine avait devant lui un monstre glacial, un monstre de folie et de haine qui prenait tout juste conscience de l’étendue de son aliénation, et qui n’en devenait que plus dément encore.

Il ouvrit les yeux, le flot de ses pensées perturbé par le mouvement que ses jambes effectuaient sans qu’il le veuille. Il observa sa main tremblante se saisir de sa baguette et finit par poser les yeux sur Sixtine, ne comprenant que trop bien ce qu’elle faisait. Elle n’attaquait jamais un homme à terre…

Liam inspira profondément, sentant les effets de l’Imperium s’estomper, et attendit encore, quelques secondes, avant de l’entendre prononcer le sort qui avait terrassé sa sœur. Il voulait qu’elle en finisse, mais entendre ce mot le sortit de la quasi léthargie dans laquelle il se trouvait. Il attendait la mort, oui, se sentant incapable de vivre avec le souvenir terrible qui venait de le frapper, mais il lui était impossible de mourir comme Caitlyn. Alors son bras, un peu trop tard peut-être, effectua un mouvement sec alors que ses lèvres murmuraient un :

- Protego.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2451

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 17:18

Le membre 'Liam Whyte' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dès de duels' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 17:58

D'autant plus puissant que lancé avec fureur, le dangereux sortilège fut projeté à toute vitesse vers Liam, qui heureusement pour lui fut plus rapide. Le Charme du Bouclier, effectué d'une main de maître, fit son office, protégeant Liam des lacérations profondes que causait généralement Sectumsempra. Le jet de lumière rebondit sur l'écran invisible qui séparait les deux duellistes, en direction de celle qui l'avait lancé. Plongeant sur le côté, Sixtine l'esquiva de justesse et attendit quelques secondes avant de lancer un nouveau sortilège.

Le choix qu'avait Liam de se défendre et non pas d'attaquer l'avait rendue plus furieuse encore, allait-il donc rester là, tout gentleman qu'il n'était pas, à attendre qu'elle s'apaise ? Elle voulait qu'il l'attaque, qu'il la blesse même, qu'il lui fasse mal physiquement jusqu'à lui en faire oublier la douleur qu'elle ressentait à l'intérieur d'elle-même. Et le blesser lui, bien sûr, se venger elle, venger tous ceux qu'il avait trahis, traqués, torturés, tués, livrés. C'était une rage véritable qui désormais brûlait en elle, elle redevenait en cet instant la farouche guerrière qu'elle avait été, qui avait comme hiberné durant de trop nombreuses années. Elle aurait voulu crier à Liam sa colère et sa déception mais elle en était bien incapable, comme rendue muette par son envie de combattre.

Les yeux de Sixtine se perdirent alors une fraction de seconde dans ceux de Liam, lui laissant alors apercevoir l'homme qu'avait envahi la Bête, et celui-ci avait l'air sincèrement désolé, meurtri par la douleur qu'il avait lui-même infligée. Emue par ce spectacle, Sixtine se calma, l'espace d'un instant seulement. Toujours bien incapable de mettre des mots sur les sentiments qui la submergeaient pour le moment, elle fit un mouvement de baguette et d'une toute petite voix dit :

- Expecto Patronum.

Pourquoi ce sortilège ? Il n'y avait après tout pas le moindre Détraqueur à proximité... Mais Liam allait bien vite comprendre, car de la baguette de Sixtine émergeait déjà une forme argentée, qui bien vite se transforma en louve. Une louve. Le Patronus de Six avait changé, il avait auparavant été un chien de berger, que Sixtine aimait voir gambader joyeusement, sans raison et remplir sa mission comme si les Détraqueurs avaient été une balle qu'on lui aurait lancée... Mais ce n'était plus le cas aujourd'hui, le chien avait laissé place à la louve il y avait bien longtemps et celle-ci, à pas feutrés, s'approcha de Liam, renifla sa main puis disparut comme elle était apparue, ne laissant derrière elle qu'un halo de lumière éphémère et argenté.  Au regard que lui lança Liam, elle sut qu'il avait compris.

Et Sixtine retrouva sa colère. Elle s'avança, implacable mais perturbée, incapable de se concentrer sur le sortilège qu'elle s'apprêtait à lancer. Impulsive comme dans sa jeunesse, elle oublia tout ce qu'elle avait acquis de sagesse et, tel un fouet sa baguette fendit les airs.

- DIFFINDO !, hurla-t-elle.

Lacérer, te faire mal. Voir si ton sang a la couleur de ton âme.


Dernière édition par Sixtine "Six" Jones le Dim 29 Mar - 23:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2451

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 17:58

Le membre 'Sixtine "Six" Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dès de duels' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Justin Theroux
Messages : 58
Points rp : 1242

Identité du Sorcier
Age: 41 ans
Affiliation: Puritatem Idealis
Métier: Contrebandier, et...

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 19:39

We took a walk that night but it wasn't the same.

Liam vit son bouclier réussir, miraculeusement, son oeuvre, et faire rebondir le funeste sort sur son expéditrice. Heureusement pour elle, elle était assez vive pour l'éviter. L'Irlandais n'avait pas pour intention de la blesser, au contraire. La souffrance qu'il venait de lui imposer était déjà bien trop forte, et il n'avait alors aucun désir de lui en infliger davantage.

Mais malgré tout, ce Sectumsempra avait créé quelque chose de nouveau chez Liam, qui pouvait s'apparenter à de la colère. Au delà de la tristesse immense qui venait l'habiter de toutes parts, l'homme en voulait à son ancienne protégée. Comment avait-elle oser utiliser ce sort là, en particulier ? Certes, elle ne savait rien de ce qui lui transperçait le coeur, mais il ne pouvait s'empêcher de la haïr véritablement. Elle venait d'ajouter tout uniquement pan à la douleur qui l'accablait, sans le savoir.

Cette rancoeur ne fut cependant que passagère, et disparut aussi vite qu'elle était venue, effacée par le spectacle étonnant qu'elle allait lui offrir.

Liam s'attendait à tout, sauf à un Patronus. Il était resté sur ses gardes, certain qu'elle allait répliquer et hésitant encore : devait-il la punir de son affront ? Lui montrer l'étendue de sa détresse ? Mais cette hésitation fut de courte durée. Sa main se détendit alors qu'il observait l'animal argenté. Il se souvint à cet instant d'une mission qu'ils avaient menée tous les deux, à Azkaban, qui, à l'époque, n'avait plus rien d'une prison. Il se souvint de leur combat contre les Détraqueurs, qui venaient de rejoindre les rangs de Voldemort et se rebellaient contre les fonctionnaires du Ministère. Il se souvint aussi de son Patronus, qui n'avait rien à voir avec la bête qui s'approchait alors de lui, plus élégante et plus fine que le chien robuste et énergique qu'il avait vu sortir de sa baguette à l'époque. Une louve.

Alors que l'animal s'arrêtait gentiment près de lui avant de s'évanouir dans la nuit, Liam leva les yeux et fixa Sixtine, incrédule, abasourdi. Une louve, alors que son propre Patronus était un loup. Cela ne pouvait signifier qu'une chose, car les Patronus ne changeaient pas de forme sans une bonne raison... Une raison qui allait peut-être tout changer dans l'attitude de Liam.

La bouche entrouverte, hagard, il resta planté là, immobile, à la regarder, véritable furie qui l'avait apparemment aimée, mais qui ne voyait plus rien d'autre en lui que l'horreur et la mort. Comment avait-il pu être aussi aveugle, là encore ? Quelle était cette force étrange qui le poussait à ignorer la mort, à ignorer l'amour ?

Étourdi par cette nouvelle révélation, par toutes les émotions contradictoires qui le traversaient alors, il entendit à peine le nouveau sortilège qu'elle venait de lui lancer.

Nouveau bouclier, bien plus tardif que le précédent. Liam fit un pas de côté, déstabilisé par la puissance du choc.


Dernière édition par Liam Whyte le Sam 28 Mar - 23:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2451

MessageSujet: Re: Skin Vision   Sam 28 Mar - 19:39

Le membre 'Liam Whyte' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dès de duels' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Skin Vision   

Revenir en haut Aller en bas
 

Skin Vision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Skin Vision
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Developpement touristique: Vision du gouvernement
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Le Monde Magique :: Pré-Au-Lard-