Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Scottish Storm : The Musical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Feat : Kimmy Schram
Messages : 25
Points rp : 899
Localisation : Cachots

Identité du Sorcier
Age: 17 ans
Affiliation: Neutre
Métier:

MessageSujet: Scottish Storm : The Musical   Ven 24 Juil - 0:16



The Scottish Storm ; The Musical
Avec Vanioush Nicotine

Le 29 août de l'an 1999, Stornoway, Écosse.

La nuit touchait à sa fin. Le noir étoilé pâlissait peu à peu pour laisser sa place aux premières lueurs de l'aurore claire et magnifique, bien que brumeuse sous l'humidité matinale et habituelle de Stornoway. La chaleur était encore ténue, et n'étoufferait les habitants de la ville que plus tard dans la journée, quand le soleil aurait atteint son zénith. Pour l'instant, l'ancienne maisonnée Byrne était silencieuse, calme. La fin des vacances d'été approchait paresseusement, et on profitait donc des dernières grasses matinées confortables. Et c'était exactement ce que faisait Nova.

Une masse argentée émergeait de sous l'édredon de plumes, allié confortable et léger des nuits d'été, tandis que sous celui-ci la jeune femme était recroquevillée, bienheureuse. Son sommeil allait pourtant être perturbé plus tôt qu'elle ne s'y attendait, et de la façon la plus déplaisante possible. Un bruit de pas approchait, lourd et caractéristique de la personne que Nova supportait le moins au monde. Son beau-père. Peter Coote ouvrit la porte avec une grimace, prêt à combattre sa tumultueuse, adolescente et insupportable belle-fille. Il avait reçu la tâche complexe et délicate de réveiller ladite créature, afin de lui rappeler qu'aujourd'hui était le premier cours particulier de musique qu'elle recevrait.

En effet, dans une tentative un peu désespérée pour se rapprocher de sa fille, Aileen, la mère de Nova donc, si vous suivez bien, avait pris la décision d'engager un professeur particulier pour développer le don certain que notre chère Nova Byrne semblait posséder pour la pratique de la musique. C'était une passion commune aux Byrne, père et fille, et cela convenait très bien ainsi jusqu'à ce qu'Aileen décide de s'en mêler, et découvre avec horreur que le talent de la petite Nova était brut et sans discipline. Elle improvisait des mélodies, sans connaître aucunement le solfège, les tablatures, et tout cet art compliqué que représentait la musique. Impensable de laisser les choses ainsi. Aileen avait donc cherché un professeur correspondant à ses attentes, et l'avait trouvé en la personne de Vanioush Nikitine. Son handicap n'entachait en rien sa réputation, et ils avaient convenu d'un cours particulier dans la maison même des Coote.

Et c'est ainsi que Peter Coote se retrouva à secouer Nova, le plus délicatement possible, et que celle-ci lui réponde d'u grognement peu amène qu'il pouvait aller se faire voir. Soupirant, il lui expliqua la situation, ce qui la décida à émerger pour jeter un coup d'oeil au réveil, et pousser une nouvelle gueulante : Le professeur n'arriverait que dans deux bonnes heures, ce qui lui laissait précisément, une heure et demie de sommeil. Pas besoin d'être parfaite pour un cours de musique, jugeait-elle, déjà persuadée que le professeur allait déclarer n'avoir rien à lui apprendre, toute bouffie de cette suffisance propre aux adolescents.

Elle daigna néanmoins descendre prendre un petit déjeuner avec le reste de la famille, et se prépara tout de même un minimum. Ne voulant passer pour une idiote, elle révisa quelques morceaux classiques à la guitare, et se détendit ensuite sur son ukulélé, chantonnant et fredonnant tout en battant la cadence avec son pied, sous le regard émerveillé et un peu agacé cela-dit de son petit frère, Eggsy. Nova finit par s'installer dans le canapé de l'entrée, entre impatience et nervosité, une tasse de thé chaud entre les mains. Retournant à sa chambre, elle s'aperçut soudainement du capharnaüm qu'était son espace personnel et entreprit de cacher la misère le mieux possible, manquant clairement de temps. Elle fit brûler des encens et aéra ensuite la pièce, consciente de la futilité de ses gestes.

Enfin, elle retourna dans le canapé, tapant du pied, occupant son petit frère, tandis que son beau-père avait fort heureusement quitté le navire pour se rendre à son travail. Aileen avait pris un jour de congé afin de rencontrer en personne le professeur particulier, et de superviser, telle la maniaque psychorigide qu'elle était, le cours. Nova entortillait une mèche de cheveux entre ses doigts, seul signe visible de sa nervosité, et attendait en fixant l'horloge. Les secondes s'égrenaient, impassibles, impavides, dénuées du stress que ressentait soudain la jeune femme. Elle ne savait même pas exactement à quoi s'attendre.

Enfin vint l'heure. Toujours enfoncée dans son canapé, perdue dans ses pensées une fois n'est pas coutume, la jeune femme sursauta brusquement quand retentit la sonnette de la maison. Sa mère, tout autant sur le qui-vive, fut la première à foncer et à ouvrir la porte, tandis que Nova se levait, ses manières polies et réservées prenant le dessus. Elle se devait tout de même de faire bonne impression, surtout face à un professionnel de la musique. Elle ne se rendait pas compte que son sourire crispé était le comble de la futilité, elle ne se rendait pas encore compte que les apparences, avec ce professeur, ne compteraient jamais.

© Jibunnie pour  Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar
Sorciers
Feat : Miles Mcmillan
Messages : 12
Points rp : 875

Identité du Sorcier
Age: 27 ans
Affiliation: Neutre
Métier: Professeur de musique

MessageSujet: Re: Scottish Storm : The Musical   Mar 28 Juil - 4:23



Scottish Storm : The Musical

Nova et Vanioush

Vanioush Nikitine touchait doucement la surface de sa montre à relief, il lui restait encore trois bonnes heures avant de se mettre en route pour l'Ecosse. Il était agenouillé sur le parquet grinçant, dans ce petit appartement qu'il occupait avec sa compagne Solédad, afin de caresser le ventre de sa chienne. Notre jeune russe savourait sa matinée. Il avait avalé un café noir brulant avec un soupçon d'eau de vie avant d'enfiler ses breloques et bagues de pierres semi-précieuses. La grisaille couvrait d'épais nuages la ville de Bristol. Pour respirer les effluves de l'asphalte mouillé par la bruine, Vanioush avait ouvert en grand toutes les fenêtres du salon et de la chambre à coucher. Il faisait frais et Solédad était encore endormie, enroulée dans les couvertures de laines qui envahissaient leur lit. Son souffle était paisible, et régulier. Solédad, sa tendre moitié était du genre à savourer ses grasses matinées alors que Vanioush avait toujours été matinal. Il aimait se réveiller le premier, appréciait le calme, préparer le petit déjeuner avant qu'elle ne se lève, profiter de ces secondes de perfection avant que les rues ne s'animent et que le tumulte anglais ne fasse écho dehors.

L'heure était encore à la détente et il chercha sa guitare pour en tirer quelques notes. Attentive, Grishka la chienne-louve tchécoslovaque au pelage gris et noir écoutait son maître d'une oreille tout en feintant le sommeil. Les longs doigts de Vanioush parcouraient le manche de cette petite guitare aux cordes en acier. C'était un cadeau de baba sa grand-mère pour ses 18 ans. Il se souviendrait toujours de cette sensation particulière lorsqu'il avait plaqué ses premiers accords dessus. Il était alors habitué aux guitares classiques qui avaient des cordes en nylons, plus douces et au son plus rond et chaleureux. Sa première fois sur une folk ne l'avait absolument pas conquis. Il avait fait prestation pour contenter sa famille mais avait ensuite laissé l'instrument hiberner dans son étui.
Le paradoxe était que cette petite guitare qui ne payait pas de mine était maintenant sa guitare fétiche. Il avait tellement travaillé les touches que le bois était usé par endroit, et le vert de gris envahissait malheureusement les frettes. Vanioush avait su maitriser ce son plus agressif et s'accommoder de la dureté des cordes au fil du temps et d'une pratique journalière.


Les lattes de parquet craquèrent dans la chambre à coucher, indiquant que Solédad venait d'émerger du pays des songes. Elle qui dormait dans sa tenue d'Eve avait revêtit une fine robe blanche de coton avant de faire éruption dans le salon. Ses longs cheveux noirs étaient emmêlés et ses yeux étaient encore gonflés de sommeil. Elle ressemblait à une petite sauvageonne fatiguée. Vanioush la savait à quelques mètres de lui mais fit mine de ne pas l'avoir entendue. Ils avaient ce petit rituel en début de journée. Solédad l'observait, et tentait une feinte ninja pour arriver jusqu'à lui silencieusement afin de l'effrayer. Vanioush simulait généralement la peur et Solédad riait alors comme une enfant, fière de sa sournoiserie avant de filer dans la cuisine…

Pourtant, aujourd'hui Solédad n'était pas d'humeur espiègle. Elle écoutait avec émotion la douce mélodie que son compagnon exécutait. Une certaine mélancolie envahissait la jeune femme. Elle avait la mine soucieuse, les traits de son visage étaient tirés. Elle ne s'attarda pas dans le salon plus longtemps et se dirigea vers la cuisine le plus silencieusement possible. Vanioush remarqua cette différence et il arrêta ses arpèges en plaquant sa main sur les cordes pour en faire mourir le son. Il posa la guitare précautionneusement sur le divan avant de se lever. Il était inquiet. Solédad ne semblait pas tout à fait dans son état normal. Il était certain que quelque chose la tracassait.

C'est avec un peu d'appréhension qu'il se dirigea vers la cuisine. Il interprétait le moindre détail du comportement de sa chère et tendre… Peut-être allaient ils enfin crever l'abcès… Leur relation progressait dans beaucoup trop de non-dit depuis le drame qui se produisit chez les Sumi…
Ses pas n'étaient plus hésitants, il connaissait cet appartement par coeur et malgré tout il buta contre un tabouret sur lequel une pile de vieilles partitions reposait. Toutes les partitions se répandirent par terre. Un juron russe échappa à notre musicien et très vite excédé par sa maladresse il s'accroupi en tâtonnant pour rattraper son étourderie. Ses gestes étaient nerveux et la colère le submergeait à vitesse grand V. Lui qui n'avait jamais été un roi de la patience, l'était encore moins depuis la perte de sa faculté visuelle. Il s'énervait bien trop souvent, et perdait son sang froid en beaucoup trop d'occasions qui n'en valaient pas la peine. Il froissa plusieurs feuilles avant de sentir Solédad toute proche l'aidant à ramasser sa bêtise.

Plutôt que de se calmer, Vanioush se sentait encore plus énervé. Il avait en horreur ce genre de situations. Ces situations où Solédad lui venait en aide. Ces situations où il commettaient des bévues, et où Solédad rattrapait le coup. Non, il n'avait pas besoin d'assistance. Il n'acceptait pas ce nouvel aspect dans leur relation de couple. Il grommela dans sa barbe et fini par envoyer une pique dévastatrice à la figure de celle qui ne pensait pas à mal en lui prêtant main forte.

" Encore là ! Il me semble que tu devrais être chez ta mère pour l'anniversaire de Mélusine ! "

Il savait que cette remarque froide et incisive allait lui faire du mal. Il ne se voulait pourtant pas méchant. Il n'avait juste pas assez de recul pour lui signifier son sentiment de manière rationnelle. Elle ne dit rien. On l'entendit ranger le fatras de partitions dans un porte document sur l'étagère qui débordaient déjà de livres. Puis elle s'adressa enfin à lui avec cette empathie qui avait le don d'insupporter Vanioush plus que de raison.

" je voulais juste m'assurer que tu allais t'en sortir pour te rendre en Ecosse aujourd'hui. Je… sais que tu peux te débrouiller seul. Mais comme c'est la première fois que… tu… Je voulais juste… Au cas où..."

Vanioush ne la laissa pas finir et s'en alla immédiatement chercher sa longue canne blanche pliante dans l'entrée. Il siffla sèchement et Grishka sa chienne se leva pour le rejoindre au pied.

" A demain. " Lui lâcha t-il comme seul au revoir avant de claquer la porte en y mettant toute la force de sa frustration. Il dévala les escaliers et respira un grand coup avant d'ouvrir la porte du rez-de-chaussée pour s'engouffrer au dehors. Il déplia sa canne nerveusement et frappa l'asphalte de droite à gauche en empruntant le chemin des bars qu'il connaissait si bien. Il lui restait encore pas mal de temps avant son premier cours de la journée.

Son premier cours avec une certaine Nova Byrne. Il ne savait absolument pas à quoi s'attendre avec cette nouvelle élève. La mère de Nova avait donné quelques détails croustillants quant au comportement atypique de sa fille par hiboux. Il avait d'ailleurs demandé à Solédad de lui lire le parchemin, et Solédad semblait fort intéressée par cette requête qui ressemblait étrangement à un appel à l'aide. Ils avaient passé un petit quart d'heure à rigoler en imaginant ce qu'allait donner ce cours. Qui était cette fameuse Nova Byrne ? Un cas. Un phénomène.

Cela risquait d'être cocasse. Vanioush avait toujours apprécié la compagnie des personnes ayant un brun d'originalité. D'ailleurs dans son groupe d'amis il était considéré comme le plus sérieux de tous. Un peu trop strict et pince sans rire… Être entouré de personnes différentes lui permettait de briser un peu sa carapace de froideur et de perfectionnisme.

" Un café et une liqueur. " Commanda t-il, sans un bonjour ni un s'il vous plait, une fois arrivé au comptoir du bar qu'il fréquentait régulièrement.

Il s'installa dans son coin habituel, une petite table en fond de bar qu'il considérait comme son territoire. Il avait déjà fait scandale plus d'une fois lorsque cette place avait par malheur été occupée par d'autres clients. Utilisant sa canne blanche comme une épée. Fouettant l'air et hurlant que c'était une place pour bigleux ! Si bien que les habitués du bar l'avaient surnommé " le Grinch " et prenaient soin de lui réserver ce coin lorsqu'il débarquait pour prendre son habituelle rincée d'alcool fort. Grishka se coucha à ses pieds, posant son long museau sur la chaussure gauche de son grognon de maître. les minutes défilèrent et il repassait en boucle ce qui s'était passé ce matin. Le regret commençait à l'assaillir. Il s'était comporté comme un idiot… Il s'était d'ailleurs toujours comporté comme un idiot avec elle...

Après quelques verres supplémentaires, il passa son index sur le relief de sa montre histoire de vérifier encore une fois l'heure et s'en alla, laissant un pourboire conséquent comme pour faire pardonner sa précédente impolitesse.

Il transplana, l'adresse bien en tête. Solédad lui avait répété quelques fois la veille. Depuis qu'il ne voyait plus… il ne supportait plus beaucoup le transplanage. Direction l'Ecosse ! Il était sur le perron de la porte en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf, mais son ventre était retourné par le voyage… Ou bien était-ce les quelques liqueurs de plus qu'il avait avalé comme un assoiffé quelques minutes auparavant ?

Il plia sa canne et la fourra dans sa grande poche intérieure. La main tendu pour trouver la porte il effleura le bois et frappa quelques coups. Comme personne ne semblait venir lui ouvrir, il chercha avec un peu d'impatience si un bouton de sonnette ne se trouvait pas alentour. C'est par miracle qu'il sentit un étrange volume qu'il pressa vivement.

Dame Byrne ne se fit pas attendre et la porte s'ouvrit si vite que les cheveux de Vanioush s'envolèrent, cachant son visage tout entier. Il enleva quelques mèches d'un geste lent découvrant ses yeux blancs et salua son hôte avec courtoisie.

" Vanioush Nikitine, Enchanté…" Son interlocuteur ne s'était pas encore manifesté et il hésita à ajouter un madame, un monsieur ou même un mademoiselle. Grishka sa chienne était assise et attendait sagement un ordre de la part de son maitre pour bouger. Il ajouta "Je suis et serai toujours accompagné de ma chienne, j'espère que cela ne vous importune pas ? "

<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Feat : Kimmy Schram
Messages : 25
Points rp : 899
Localisation : Cachots

Identité du Sorcier
Age: 17 ans
Affiliation: Neutre
Métier:

MessageSujet: Re: Scottish Storm : The Musical   Mer 29 Juil - 1:26



The Scottish Storm ; The Musical
Avec Vanioush Nicotine

Nova attendit impatiemment, dansant nerveusement d'un pied sur l'autre tandis que des bribes de conversation lui parvenaient. La voix était grave - masculine - rien d'inhabituel en somme, rien d'inattendu, de ridicule. Il n'avait pas une voix de fausset. Elle l'avait imaginé de bien des manières, ce professeur. Grassouillet, petit, vieux et croulant, jeune et énergique, elle avait fantasmé quelques heures sur ce à quoi il pourrait bien ressembler. Sans compter son petit frère, toujours là pour la harceler de questions desquelles elle ignorait les réponses... "Et il ressemble à quoi ?" "Et il est doué en musique ?" "Tu crois qu'il sait chanter aussi ?" Nerveuse, la jeune fille continua de trottiner sur place tandis que sa mère le saluait le plus chaleureusement du monde - et ce sans ironie.

- Monsieur Nikitine, quel plaisir de vous recevoir ! Entrez donc, la chienne ne pose aucunement problème. Je suis Aileen Coote, la mère de Nova, celle avec qui vous avez échangé des courriers...

Nova se tendit, prête à enfin découvrir le visage du professeur particulier qui venait chambouler son quotidien. Son petit frère, Eggsy, était planqué dans le canapé, et seule ses mèches rebelles et ses yeux dépassaient, tandis qu'il observait depuis sa cachette improbable le nouveau venu. Nova s'avança pour l'accueillir aussi, affreusement curieuse, mais son bonjour resta un instant bloqué dans sa gorge en découvrant l'aspect du professeur, avant qu'elle ne l'articule timidement

- B-Bonjour, monsieur Nikitine.

Elle l'observa, pour le moins ébahie, détaillant la silhouette longiligne et maigre du professeur aux origines clairement russes. Élancé, c'était le mot qui le caractérisait sûrement le mieux. Et sombre. De ses longs cheveux noirs lâchés sans grand soin, aux détails de ses vêtements et accessoires, seule sa chienne semblait venir égayer le tableau. Elle retrouvait en lui une inspiration presque semblable à celle d'Edward aux mains d'argents, un film qu'elle avait vu durant sa semaine de vacances chez son père, un soir tandis qu'elle s'ennuyait à zapper sur sa télévision moldue. Tim Burton devait sans nul doute être une inspiration pour ce type. Cherchant son regard, l'adolescente resta bouche bée, sa mère ayant omis de préciser la particularité du professeur.

Elle recula d'un pas, comme par instinct, mal à l'aise, avant de se reprendre bien vite. Il serait malvenu et mal-élevé de sa part de réagir face à cette particularité. Elle s'encouragea intérieurement, il fallait simplement faire comme si de rien n'était et ne pas relever la différence... Et elle pouvait le faire. Elle s'avança donc de nouveau, ravalant sa salive et lissant les plis imaginaires de son tshirt délavé, et tendit la main, timide mais déterminée, venant attraper la sienne pour la serrer avec brièveté.

- Enchantée, je suis Nova Byrne... Votre nouvelle élève. Puis-je vous proposer une tasse de thé, ou désirez-vous commencer le cours dès maintenant ? Nous pouvons nous installer dans la véranda, le soleil y est particulièrement agréable et l'espace me semble approprié pour jouer d'un instrument.

Elle recula de nouveau, lui laissant son espace vital, fronçant le nez en sentant une très légère odeur d'alcool, si légère qu'elle pensa immédiatement l'avoir imaginé. Elle se fendit d'un sourire un peu gêné, se balançant d'un pied sur l'autre, avant de se rappeler que ses expressions faciales n'apporteraient absolument rien à l'échange. Nul besoin de prendre un air intimidé, ou de jouer des sourcils. Il s'en ficherait totalement, vu qu'il ne le verrait pas, non ? Elle reprit donc sa tête habituelle d'adolescente mi-désintéressée et mi-blasée, attendant sa réponse.

(♥.)

© Jibunnie pour  Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Scottish Storm : The Musical   

Revenir en haut Aller en bas
 

Scottish Storm : The Musical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Flame On [Johnny Storm]
» James Storm vs Kofi Kingston
» Drew McIntyre vs James Storm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Le Monde Magique :: Autres Lieux :: Autres Lieux-