Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Astoria Greengrass [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Astoria Greengrass [Terminé]   Mer 21 Nov - 18:48

Astoria Greengrass


► Âge : 18 Ans
► Née le : 21 Août 1981
► Née à : Dans le domaine Greengrass, Sibsey, Comté du Lincolnshire, Angleterre
► Maison : Serpentard
► Année d'étude : Gérante du magasin Charmed and Mysteries
► Particularité : Empathe. Seule sa famille et un de ces amis proches sont au courant.
► Niveau de son don : Niveau de maîtrise totale (donc niveau 3), puisque ce don est acquis depuis la naissance.
► Baguette : Bois de cerisier, crin de licorne, 23,3 cm. Baguette assez souple, quoi qu'assez fragile. Fort caractère conseillé pour la posséder correctement.
► Avatar : Sophia Bush

Famille et relations
L'un des points importants de ma création et qui fait de moi ce que je suis aujourd'hui que ce soit par mon rang, mon éducation ou ma lignée: ma famille.
Je suis la fille de Lennox et Enora Greengrass, Sang-Pur reconnus dans le monde de la magie, ce qui fait aussi de moi une Sang-Pur à part entière. J'ai aussi une grande sœur, d'un an plus âgée que moi: Daphné. C'est bien l'une des seules familles pour moi, ma sœur. Toujours ensemble depuis le début, je dois bien avouer que sans elle je ne serai pas non plus celle que je suis aujourd'hui, je lui dois beaucoup de par l'amour qu'elle m'a toujours portée et qu'elle me porte toujours. Mais les années et nos différences font qu'elle et moi sommes devenues bien plus différentes que la plupart des personnes qui nous connaissaient, pensait possible.
Mais il n'y a pas non plus que ma famille qui m'a forgé. Non, j'ai aussi des amis, de vrais amis, qui ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Ils sont peu nombreux et, pour être tout à fait franche, je n'en citerai qu'un : Drago Malefoy.
Pourquoi spécialement lui? Peut-être parce qu'alors que nous ne nous adressions guère la parole à part pour se lancer des roses à tout bout de champs les premières années de nos études à Poudlard. Mais chemin faisant, j'ai réussi à cerner un peu mieux l'homme qui l'était et inversement proportionnel. Malheureusement, depuis la fin de la guerre, les nouvelles sont rares, voire inexistantes. Mais, nous nous sommes recroisés et avons repris contact. C'est comme s'il n'y avait eu que quelques jours qui s'étaient écoulés. Je suis vraiment heureuse d'avoir pu retrouver ce précieux ami qu'il est pour moi.

Physique
Physiquement, j'étais ce que l'on peut appeler « une fille comme les autres ». Mais ça, c'était avant...
Depuis que la guerre a fini, mon corps a, lui aussi mûri et je ne suis plus la gamine que j'étais autrefois. Non, mon corps s'est affiné, mes formes se sont affirmées et je n'aie plus les traits d'une enfant. Tout cela n'est plus qu'un lointain souvenir pour moi et tous ceux qui me connaissent depuis longtemps. À vrai dire, j'ai bien changé en peu de temps.
Mes cheveux ont bruni, devenant un peu mordoré et surtout ils sont plus longs, alors que mes yeux sont restés les mêmes, mon regard devenant pourtant plus incisif, bien moins conciliant qu'avant. Une peau légèrement dorée quand le soleil se présente mais rien de plus. Je ne suis ni totalement blanche, ni trop bronzée. De toute manière, le bronzage ou les coloris version mort-vivant n'ont jamais été dans mon rayon.
Mes jambes sont plus fines, mais pour autant, ma taille n’a pas changé. 159cm depuis bien longtemps et je n’espère plus me voir dépasser cette barre-là de toute ma vie. Après tout, cela me va très bien et me permet facilement de me fondre dans la foule sans être aperçue.
Je ne suis plus une enfant. En cela, mon look est aussi fait plus féminin, plus sombre, moins excentrique qu'il ne l'était. Malgré tout, je reste trop "jeune" pour certains... Mais qu'importe, je m'assume et je ne renie pas mon corps changeant. Je construis ma nouvelle réputation de fille solide et assurée sur un physique que je veux impeccable.
Caractère
Le mental... C'est bien l'une des choses que l'on remarque le plus après mon apparence.
À vrai dire, je ne suis pas le genre de fille qui me laisse facilement marcher sur les pieds malgré la stricte éducation que l'on m'a imposée quand j'étais encore une enfant. Faisant parti d'une des dernières familles « Sang-Pur » du monde sorcier, j'ai donc reçu une éducation digne de ce nom. Malgré tout, le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai quelque peu oublié ce genre de chose au profit de mon affirmation personnelle. Depuis toute petite c'est pareil. Jamais je n'ai obéis du premier coup, depuis toujours, j'ai été faite ainsi et rien ne changera jusqu'à ma mort, je serai toujours l'intenable petite sœur que même Daphné avait du mal à me supporter parfois.
Sinon, on peut dire que je suis impulsive, voire violente des fois, quand la colère me prend, c'est rarement dans le bon sens. Je suis aussi gentille, parfois douce, dans mes bons moments, compréhensive sans non plus être niaise, mais j'ai une chose dont je sais me servir: je suis persuasive.
Mais, il y a quelque chose que j’aie développé avec le temps, l’âge aidant certainement, ainsi que les événements : l’impassibilité. Un masque de calme apparent, peut-être trop d’ailleurs, des traits presque figés par la tranquillité tandis que mon âme ne dort jamais. Cette impassibilité me permet beaucoup de choses comme le mensonge. Il m’est bien plus simple d’obtenir ce que je souhaite maintenant que je maîtrise parfaitement ce corps qui me faisait tant défaut quand j’étais plus jeune. Plus rien ne peut me trahir, enfin presque. Mais ça, c’est à vous de le découvrir…

Notes

Astronomie : E
Botanique : O
DCFM : O
Histoire de la Magie : A
Métamorphose : E
Potions : O
Sortilèges : O
Étude des runes : E
Arts et musique magiques : O
Histoire
Née le 21 Août 1981, par un jour d'orage violent, cela m'a toujours nuit. À vrai dire, tous les présages les plus scabreux ont couru sur mon dos jusqu'à ce que l'on se rende compte, non pas par hasard, mais bien par la force de mon sale caractère que je n'étais peut-être pas la petite fille faites pour trépasser en moins de deux. Cela n'a jamais été le cas pour moi et, je ferai toujours tout pour que cela ne le soit jamais quitte à en payer le prix fort, on ne marchera jamais dessus comme sur une vulgaire mouche.
Étant arrivée au monde dans une famille de Sang-Pur, je dus, depuis ma plus tendre enfance, me plier aux règles strictes et fondements de bases d'une bonne maîtresse de maison. Ce qui n'était guère et, ne l'ai toujours pas d'ailleurs, pour me plaire. À vrai dire, tout ce qui est activité d'intérieur, ce n'est pas trop mon dada. Non je préfère clairement quand cela explose de partout que ce soit de façon prévue ou non, j'aime bien quand on peut s'amuser, qu'il y a de l'action, sinon, c'est souvent signe d'ennui.
C'est d'ailleurs un jour où je m'ennuyais fortement et où je me fis encore remettre dans le droit chemin que tout cela commença. La magie que l'on m'apprenait depuis toujours allait me servir ce jour-là, ce jour où j'en eus marre de me faire réprimander à tout bout de champ pour des broutilles. Ce jour où alors que ma préceptrice me criait dessus, je ne sût plus contrôler mon âme qui devenait folle en moi. Tous les miroirs et les verres autour de nous se brisèrent dans un fracas violent. Depuis ce jour, la vieille femme a appris à se méfier de moi et de mes sautes d'humeur.
Malgré tout, je dus apprendre à me mettre au travail et à rester sérieuse pour l'honneur de la famille. C'est pourquoi je me suis retrouvée avec des moyennes assez élevées pour entrer à Poudlard sans trop craindre de me faire renvoyer pour mes mauvaises notes.
Et mon don dans tout cela ? Et bien pour être honnête, j'ai l'impression d'être née avec, car d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours ressenti les sentiments de ceux qui m'entouraient. Et je dois bien avouer que cela a causé pas mal de soucis à mes parents jusqu'à ce que l'on apprenne quelle capacité "exceptionnelle" je possédais. Comment on l'a découvert ? Le jour où, alors que je savais à peine parlé, j'ai reconnu un sentiment très fort, entre la haine et le désespoir, dans le cœur de mon père qui était pourtant plus souriant que jamais. Et personne n'a su ou pu redire le contraire. Depuis toujours, je sais ce que ressentent les gens, mais ça, personne, ou très peu ne le savent. Je n'ai besoin de rien pour le savoir. Je ressens les émotions des autres quand ils ne peuvent plus réellement les contrôler. Je sais ce que chaque personne ressent, même si cela est parfois, très difficilement détectable, car certains sont d'incroyables dissimulateurs. Malgré tout, je reste très exposée aux sentiments les plus forts: la haine, la passion folle... Et malheureusement, bien plus de personnes que l'on ne le croit font preuve d'émotions dépassant tout contrôle, à certains moments de leurs vies. Bref, je me sens parfois chavirer, quand les émotions décuplés de ceux qui m'entourent, sont trop fortes. Tout n'est pas simple pour une empathe. Je n'irais pas jusqu'à dire que ma vie est dure, car ce n'est pas le cas, mais bien des fois, je me sens bien mieux, seule, au fond de mon petit magasin avec pour seule compagnie, celle de mes livres. Alors, pour éviter les questions déplacées sur ce don que je possède, je me tais parce que c'est trop handicapant, trop profondément ancré en moi pour que je puisse l'avouer et, assumer au haut et fort que je ne suis pas celle que tout le monde pense.
Néanmoins, j'ai été intégrée quelques années plus tard la section Serpentard, comme toute ma famille, sans trop de mal, je m'y suis rapidement plut. Ce n'est guère complexe de se sentir bien dans un endroit où tout le monde est comme vous: de la « haute » comme on pourrait dire.
Et le trio d'imbéciles de Gryffondor ? Ce n'est pas le genre de personnes dont j'aime parler. Ces trois abrutis n'étaient que des bons à rien. Je n'ai jamais pu regarder Harry Potter sans que mon regard ne s'anime d'une lueur de haine. Je n'ai rien pour le haïr d'après certains, et pourtant... Les sorciers dans son genre me tapent violemment sur les nerfs d'autant plus que son être intérieur est tellement... Pâle, si peu en accord avec ce qu'il nous fait croire, du moins, avec ce qu'il faisait croire aux autres que s'en était presque hilarant. Et les deux autres ? Pfff... Ils ne valent pas mieux que lui, mais bien évidemment, je vous passe les détails, sinon je risque de passer pour une femme incroyablement méchante.
Et malgré eux, mes années passèrent ainsi, les unes après les autres alors que le don que je possédais était presque invivable pendant certaines périodes. Les sentiments des autres envenimaient ma vie tandis que par tous les moyens, j'essayais de faire sortir de mon corps tous ceux qui n'auraient jamais dû y entrer.
Puis, j'ai rencontré Drago, une partie de ma vie et surtout la vision que j'avais des Malefoy, a bien changé. Je les considérai avant tout cela comme de simples Sang-Pur qui fricotaient d'un peu trop près avec le Seigneur de Ténèbres, mais je compris rapidement qui ils étaient, du moins surtout Drago et, que ce dernier était bien différent ce qu'il voulait bien laisser croire.
Alors que cela pourrait être tout, j'ai appris peu de temps avant la bataille la plus importante du monde sorcier, que mon père n'était, lui aussi, pas qu'un simple serviteur de "celui dont il ne faut pas prononcer le nom". Il était devenu un Mangemort, soi-disant pour nous protéger, ma mère, ma sœur et moi. Non pas que je n'y croyais guère, mais disons que je savais pertinemment que mon père partageait en grande partie les idées du sorcier suprême et maléfique.
Et lorsque Potter et son éternel rival disparurent en même temps, je me suis presque sentie soulagée, apaisée de voir l'imbécile de Gryffondor quitter ce monde, mais je déchantais bien alors que "celui dont on ne doit jamais dire le nom" avait condamné par sa mort tous ces fidèles et donc mon père. Non pas que je haïsse ce sorcier, bien au contraire, je ne me permettrais jamais une telle chose, mais je savais que mon père allait trinquer et ça, ça ne me plaisait pas particulièrement.
Maintenant que tout est fini, que ma sœur et ma mère se complaisent à tout me remettre sur le dos, ma mère me reprochant mon parcours trop chaotique, mon manque d'ambition et le fait que je ne suives pas ma sœur sur le chemin du journalisme. Quant à ma sœur, elle m'évite, partageant certainement l'avis de ma mère, ne digérant pas toutes ces différences qui ne font plus notre force. Nous ne sommes plus des enfants, mais elle ne veut pas entendre que je puisse vouloir suivre mon chemin. Mais elle ne sait pas, elles ne savent rien de cette haine et de cette rage que j'ai. Je ne veux qu'une chose: redorer l'image des Sang-Pur, faire vivre le nom des Greengrass et libérer mon père de cette prison où il n'a rien à faire. Je ne supporte pas son absence: elle m'a trop montrée qu'à par lui, personne n'avait réellement confiance en la petite fille perturbatrice et perdue que beaucoup, croient que je suis encore. Mais j'ai bien changé, je ne suis plus cette enfant qui se bat à coups de bêtises pour se faire remarquer derrière sa grande sœur parfaite et lisse comme tous les parents voudraient. Je ne suis pas comme ça, je ne le serais jamais, mais au moins je porte mes choix, discrètement mais surement, car je suis sûre qu'un jour, ils aboutiront. Alors, j'endurerais les regards et les rejets aussi longtemps qu'il faudra pour réussir ce pari.

Test RP
*Que se passait-il ? Pourquoi je tremblais ainsi ? Où étais-je ?*

Je n’arrivais pas à reprendre le contrôle de mon corps, totalement engourdie sans vraiment savoir pourquoi. Je ne bougeais pas, mon esprit se débattant dans un corps aussi dur qu’un sarcophage. Au bout d’un moment, après de nombreux combats cinglants contre moi-même, je réussis à ouvrir péniblement les yeux. Je vis la Lune, bien rieuse par ce soir de pluie, éclairer mon visage et mon corps totalement humides. Je peinais à me relever, ne sentant plus rien. Puis, les sens me revinrent au fur et à mesure que je me redressais. J’étais un plein milieu d’un bois. Personne… Il n’y avait strictement personne.

*Mais qu’est-ce que je fiche là ?* Me demandais-je

Mes cheveux étaient noyés entre les nœuds et l’eau qui s’abattait sur eux. J’avais l’impression que la pluie qui tombait me déchirait la peau comme si l’orage venait de me tomber plusieurs fois dessus.

*Mais qu’est-ce que c’est que ce délire ?*

Je me levais, puis tentais d’avancer tant bien que mal, titubant un peu plus à chaque pas. Il fallait que je me rappelle. Il fallait que je me souvienne comment et pourquoi j’étais là. Mais rien. Ma tête était un trou noir sans fond dans lequel rien ne revenait. Comme si l’on venait de m’effacer la mémoire pour éviter que je me remémore ma vie.

Après une bonne demi-heure de marche acharnée, luttant contre mon corps pour avancer, j’arrivais au bord d’un lac dont le calme me secoua d’un frisson bien mérité. J’avais l’impression d’être le personnage principal d’un film d’épouvante. Alors que je stationnais là, regardant l’eau qui ne bougeait pas d’un millimètre, les bouts de bois sur lesquels je marchais commençaient à me rentrer dans la peau. Mais, certainement à cause du froid et de tout ce qu’il m’arrivait, je n’avais presque pas mal. J’étais comme anesthésié de ce genre de petites choses. Je m’avançais encore plus près du bord, puis plongea un pied dans l’eau glacial du réservoir d’eau, puis le deuxième. Je restais là, les pieds dans l’eau, le regard maintenant sur la Lune qui m’observait. Elle me paraissait bien silencieuse ce soir, contrairement à son habitude. C’était comme si elle de jouait intérieurement de moi, rigolant de la peine qui s’abattait sur moi. D’habitude, elle critique toujours le monde ne l’éclairant de sa froide lumière, mais cette nuit, c’était différent. C’était comme si elle était satisfaite de la souffrance que je portais en mon sein, m’obligeant à me relever et à me battre pour tout retrouver. Mais retrouver quoi ?… je n’en savais strictement rien.
Si ça se trouvait, personne ne me connaissait, j’étais peut-être une enfant sauvage, une enfant des bois… Mais alors pourquoi avais-je cette impression d’être étrangère à ce monde ? Pourquoi ? Tant de questions se poussaient aux portes de mon cerveau que j’étais en surchauffe. J'entrai donc dans l'eau, ma peau criait maintenant au meurtre, mon corps commençait à convulser lentement puis de plus en plus fortement. Je n’y faisais guerre attention, puis plongea dans l’eau, la tête la première, nageant comme pour tout revoir, tout retrouver. Pourtant, quand je ressortis la tête de l’eau presque aussi dure que du givre, rien. Toujours rien.
Suite à ce nouvel échec, je sortis de l’eau au bout de seulement quelques minutes qui me parurent des heures. Je ressortis de l'eau, titubant alors que j'eus l'impression de me voir tomber. Puis plus rien. Mes yeux ne répondaient plus, mon corps ne réagissait plus tandis que je me réveillais dans mon lit, le corps en sueur, le cœur au bord des lèvres alors que mon souffle s'emballait comme un fou aliéné.

Ce mauvais rêve était revenu comme ne mise en garde. Qu'allait-il advenir maintenant ? Je n'en savais rien, et je préférais ne plus y penser plutôt que de m'en rendre folle.

Et vous ?
► Où avez-vous connu le forum ? Grâce à Nox
► Âge : 20 Ans (presque 21 T.T)
► Niveau RP : Correct
11:18:21u


Dernière édition par Astoria Greengrass le Sam 7 Fév - 17:54, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Feat : -
Messages : 474
Points rp : 1625

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   Ven 6 Fév - 11:49

Hello Astoria !
Alors, dans l'ensemble, ta fiche est bien, mais il manque quelques petits éléments :
- Tu n'as pas précisé tes deux options.
- Nous aimerions que tu développes un peu à propos du don d'Astoria, que tu décrives comment il fonctionne, sous quelle forme, est-ce qu'elle a besoin d'une sorte de support pour utiliser son don, comme les voyants ? A-t-elle besoin d'une baguette ? etc.
- Il y a une faute assez répétitive concernant le verbe avoir à la première personne. La conjugaison "aie" ne s'utilise qu'au conditionnel.

Tu n'as qu'à modifier tout cela et nous pourrons te valider Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   Ven 6 Fév - 18:12

Voilà, modifications terminées !
J'espère que ce sera suffisant Smile

______________________________

MAJ du 5 février: Comme demandé par Rigel, j'ai modifié la partie sur mon don. En espérant que cette fois, cela vous conviendra Smile
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Admin
Feat : -
Messages : 474
Points rp : 1625

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   Dim 8 Fév - 11:48

Félicitations ! Te voilà validé. Encore une fois bienvenue. Voici quelques clefs du forum.

► Tu peux d'ores et déjà ouvrir ta fiche de lien ici. Si tu veux, il existe un code à disposition, mais tu peux bien entendu en faire un toi-même, en prendre un déjà fait ou même en demander un personnalisé à notre graphiste dévouée. Le modèle disponible se trouve ici.

► Te voilà prêt à rp, tu peux en faire la demande ici

► Dans la foulée, tu peux également ouvrir ton journal de bord ici, là aussi un modèle est à ta disposition. N'oublie pas, quand tu ouvres un rp, de bien mettre la date et d'indiquer son ouverture ici.

► Si tu désires être parrainé par un membre pour prendre pied sur le forum, comme il t'a déjà été proposé pour ta fiche, n'hésite pas à en faire la demande ici. De même, si tu es à l'aise sur le forum et désire aidé les futurs nouveaux, tu peux postuler comme parrain au même endroit.

► Pour la vie du forum, il est important de voter régulièrement aux topsites, peut-être même que c'est ainsi que tu es arrivé ici. Il y a des liens pour nos quatre topsites un peu partout, que ce soit sur la page d'accueil ou en bas, à droite, partout sur le forum. Tu gagnes un point RP tous les quatre votes, n'oublies pas d'indiquer ton nom sur la page de vote pour obtenir les points, qui sont comptabilisés chaque semaine. Les points servent entre autre à obtenir un double compte ou l'accès à des endroits spéciaux sur le forum.

► Si tu es un élève et que ça n'a pas encore été fait, je t'invite à aller indiquer ton année d'étude dans le champs de ton profil prévu à cet effet.

Il me semble avoir tout dit, si ce n'est, encore bienvenue et bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   Dim 8 Fév - 12:00

Félicitation Astoria!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   Dim 8 Fév - 20:49

Eh bien voilà, je ne sais pa s'il est de bon ton de te souhaiter la bienvenue, tu étais là bien avant moi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   Dim 8 Fév - 22:40

Lucius> Merci beaucoup Smile

Drago> Tu peux quand même, ce n'est pas parce que je suis une vieillarde du forum que je n'ai plus besoin qu'on me souhaite la bienvenue xD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Astoria Greengrass [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Astoria Greengrass [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Astoria Greengrass (terminé)
» ABANDON - ASTORIA GREENGRASS
» Astoria Greengrass [Terminé]
» Astoria Malefoy, née Greengrass || Libre
» Pride & Prejudices - Astoria Malefoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Avant tout :: Présentations des Personnages :: Présentations validées-