Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Au coins d'une fenêtre... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Feat : H.p Lovecraft
Messages : 18
Points rp : 847

Identité du Sorcier
Age: 16 ans
Affiliation: Neutre
Métier: élèves

MessageSujet: Au coins d'une fenêtre... [Libre]   Lun 17 Aoû - 16:48

Avril 2000
Galahad, marchant à travers les allées de l’immense et somptueuse bibliothèque, de ses bois antique qui constitue chaque une étagères. C’était le lieu de référence pour les étudiants de venir travailler ici, où bien encore de menés à bien leur recherche d’étude. Comme beaucoup, notre placide sorcier aimer ce calme qui tel un fantôme hantait le lieu. Il y cherchait ici le confort des souvenirs qu’il avait de la bibliothèque de son grand-père, ainsi que le savoir que pouvait cacher le lieu.

Après quelque minute de recherche il trouva son bonheur du moment, un livre d’Arithmancie traitant d’équation de Schrödinger et de sa relation au théorème magique de Libermann. Ayant pris de quoi prendre des notes il s’installa au abord d’une fenêtre, là où le son de sa plume sur le parchemin ne dérangerais pas, de possible autre étudient qui serais dans la bibliothèque.

Galahad avait pour réputation d’être une personne étrange, dont on oublie la présence facilement. Il ne brille pas de son charisme c’est une certitude, mais son calme naturel fais de lui un personnage non commun en ses lieu pour ses camarades, qui à la fleur de l’adolescence où tous on leur hormone qui les travailles. Son eu emplie de sentiment et d’émotion les faisant sentir de leur candeur juvénile, Galahad, lui n’avais pas connus cela ou bien encore ce file de rassoir entre l’enfance et l’adolescence.

Sortant de sa poche intérieur de son veston, il prend sa pers de lunette  qui dépose sur ses yeux, prennent place ensuite déposant le livre sur la table. Malgré son amour pour cette douce solitude, le jeune homme était empli de rêve d’une vie en compagnie d’autre semblable, seul chose c’est qu’il n’avait jamais vraiment compris comment cela fonctionné.
Sortant de son porte document son encrier et un plumier, accompagné de quelque parchemin pour ainsi pouvoir y marquer ces remarques sur la lecture qu’il allait faire.

Les pages commença à être tourné, soutenu d’une lecture sérieuse du sorcier qui était comme dans son micro cosmos, où le monde autour de lui n’était plus rien alors que ses yeux défiler sur les lignes de calcule accompagnée d’explication et note.
Cet endroit si calme était à côté d’une fenêtre, donnant sur le magnifique lac de l’école, autre endroit que notre protagoniste aimer ce tenir. Après avoir ouvert son pot d’encre, sa plume fut rapidement trempée dedans et le bruit singulier de la plume sur le parchemin remplaça le silence.
Tandis qu’il écrivait, il pensa au Quidditch  comme les matchs du mois allez bientôt tenir lieu, un domaine qu’il adorait mais de pars son physique non adapté il ne pouvait véritablement exceller dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au coins d'une fenêtre... [Libre]   Ven 18 Sep - 19:53

Le mois d'avril faisait apparaître les premiers rayons chauds qui annonçaient le printemps. Alice aimait particulièrement cette saison et se délectait d'avance à l'idée de voir éclore les fleurs et ressortir les oiseaux. Toute la nature renaissait quand finissait l'hiver et approchait le printemps. La jeune fille prit donc la décision de se rendre à la bibliothèque pour y emprunter les grimoires nécessaire à ses révisions puis d'aller travailler dans le parc. En effet, elle aimait le grand air. Après tout, Alice avait grandi à la campagne. Sa mère l'envoyait souvent travailler chez leur voisin qui possédait une ferme. Heureusement, le vieil homme se montrait d'une grande gentillesse avec elle. C'était même lui qui la conduisait à la gare londonienne tous les premiers septembre dans sa vieille voiture. Bien sur, son voisin ignorait ses pouvoirs de magicienne. Caroline avait raconté à tout le monde qu'elle envoyait sa fille dans un pensionnat.

Tout cela pour dire que la gryffondor avait prévu de se rendre dans le parc après son passage à la bibliothèque mais à peine avait-elle pénétré dans son atmosphère feutrée qu'elle éprouva le besoin d'y rester. Rien ne pouvait remplacer ces rayonnages remplis de livres aux promesses toutes différentes. Malgré le beau temps, l'endroit était étrangement bondé ce jour-là. L'approche des examens y était surement pour quelque chose. Miss Clark attrapa deux livres sur le Soins aux créatures magiques, sa matière préférée, et partit à la recherche d'une place libre. Au bout d'un moment, elle trouva une table isolée près d'une fenêtre déjà occupée par un jeune homme. Il devait avoir un an de plus qu'elle. Alice l'avait déjà remarqué parce que c'était un garçon discret, un peu comme elle. Il ne semblait pas avoir beaucoup d'ami, ce qui était un autre point commun avec l'adolescente. Finalement, elle prit son courage à deux mains et s'approcha :

"Euh... excuse moi... Je peux m'assoir ici ?" demanda-t-elle en lui offrant un sourire hésitant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feat : H.p Lovecraft
Messages : 18
Points rp : 847

Identité du Sorcier
Age: 16 ans
Affiliation: Neutre
Métier: élèves

MessageSujet: Re: Au coins d'une fenêtre... [Libre]   Mer 23 Sep - 13:59

L’air resta en suspension un instant, puis fut perturbé pars l’arrivé de la présence de la jeune élève de Griffondor et son délicat parfum qui très vite laissa une trainé de poudre enchanteresse derrière elle. Celle-ci choisit de quoi parfaire sa curiosité et sa culture en prenant de quoi lire, s’approchant intriguée pars le placide personnage qu’était notre cher Galahad. C’est d’une voix incertaine et timide qu’elle demanda avec politesse, si elle pouvait prendre place.
Relevant son nez de ses fiches de note, il replaça de son index ses bésicles sur son nez observant dans la continuité de son geste la jeune élève. Aucun sourire si ce n’est émotion fut exprimé sur le visage du sorcier, un courtois signe de tête fut tous de même engagé pour saluer la nouvelle arrivante. Puis lentement, dans le silence il reprit le travail de manière méthodique, sa plume venant casser le silence qui c’était installé entre eux.
Rien, provenant de Galahad n’aurait pu donner signe qu’il voulait engager la conversation, pourtant le jeune homme pouvait être d’une grande curiosité s’il on arrivait à attirer son attention sur un sujet. Il disait parler seulement en cas de nécessité, autrement, à quoi bon gâcher de l’énergie. Le silence était maitre, uniquement ponctué pars le bruit des pages cornées pars le temps qui venaient à être tournées délivrant ainsi leurs science aux yeux de ses lecteurs.

Parfois de manière quasi mécanique, le sorcier plongé dans son livre d’Arithmancie faisait craquer les doigts de sa main qui maniaient la plume, celle-ci baveuse d’encre, continuait tel un être animé de vie à écrire sur les parchemins. Continuant à augmenter l’avancement de la lecture qu’effectuait l’élève. Bien conscient de la présence de l’autre l’élève qui avait pris place, il releva une seconde fois sa tête, le regard de biche de la jeune Griffondor se refléta sur le verre de ses Bésicles avant que le regard du jeune homme ne transparaisse à travers. La un silence s’imposa, puis fut prisé pars les premières paroles du jeune homme.  
- Non, votre présence ne me dérange pas…si c’est là la question que vous vouliez poser.
Puis sans en attendre une réponse, il reprit son travail. Ses doigts étaient couverts de tache d’encre, couvert également de corne sur le côté de ses phalanges faisant office de support pour sa plume. Quant à ses parchemins, de manière étrange, ils étaient parfaitement propres et ordonnés en de très propres paragraphes et annotations, organisé avec une rigueur digne d’un gobelin de Gringotts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au coins d'une fenêtre... [Libre]   Lun 28 Sep - 19:17

L'écho de sa question résonna dans ce sanctuaire de la culture comme un blasphème. Alors qu'Alice avait à peine murmuré sa requête, elle avait l'impression d'avoir été aussi discrète qu'un hippogriffe dans un magasin de porcelaine. Cette sensation venait surement du regard étrangement neutre que lui adressa son interlocuteur et du signe de tête qui suivi pour l'autoriser à s'asseoir. Si l'adolescente détestait bien quelque chose, c'était de déranger les gens. Elle aimait être discrète et passer inaperçue, surement parce que sa famille s'était acharnée à détruire la moindre parcelle de confiance en soi qu'elle pouvait développer au fil des ans.

Miss Clark s'installa silencieusement, ne faisant pas plus de bruit qu'une plume tombant sur le sol, et sortit de quoi prendre des notes. Elle ouvrit le premier volume emprunté et se plongea dans sa lecture passionnante. Alice n'était nullement dérangée par le bruit de la plume grattant le papier que son voisin utilisé. C'était même un son agréable et apaisant auquel elle était familière.

Au bout d'un moment cependant, le jeune homme releva la tête vers elle. Percevant ce mouvement, la brunette fit la même chose et leur regard se croisa. Alice était passablement mal à l'aise car elle avait du mal à décrypter l'expression de son voisin et lui offrit un sourire gêné. La phrase qu'il prononça, comme pour la rassurer, l'a surprit et lui fit plaisir en même temps. Son sourire gêné se transforma en un sourire rayonnant dont elle seule avec le secret.

"C'est gentil. chuchota-t-elle. J'avais l'intention d'aller lire dehors mais j'aime trop l'atmosphère de la bibliothèque. Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant de monde ! "

Elle se pencha légèrement vers le livre du jeune homme, poussée par la curiosité qu'elle ne pouvait réprimer à chaque fois qu'elle se trouvait face à toutes ces promesses de découvertes.

"Et toi, qu'est-ce que tu lis ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feat : H.p Lovecraft
Messages : 18
Points rp : 847

Identité du Sorcier
Age: 16 ans
Affiliation: Neutre
Métier: élèves

MessageSujet: Re: Au coins d'une fenêtre... [Libre]   Jeu 8 Oct - 19:57

Relevant une nouvelle fois la tête, replaçant ses bésicles sur son nez pour ainsi mieux encore observer la jeune fille à l’allure de biche, reposant dans le même mouvement sa plume à la pointe noircit par l’encre. Il reposa son menton sur ses mains prenant un cours instant avant de répondre, laissant un court silence.

- Un livre sur L’Arithmancie, traitant ici sur l’équation de Schrödinger. Sujet de niveau avancé dans la matière. J’ai vu que vous avez pris vous des livres traitants sur les soins aux animaux magiques, j’imagine que vous en avez fait votre matière optionnelle. Ainsi je supposeque au vu du nombre d’élèves inscrits dans cette matière qu’elle doit être appréciée…
Sa voie était naturellement calme et reposante.Regardant ensuite par la fenêtre, il réfléchit aux paroles dites juste avant par la jeune élève au sujet de l’extérieur.
Je préfère reste ici, l’odeur des livres est plus studieuse comme ambiance, et le silence y est plus reposante. Je ne comprends pas encore tous à fais cette envie  de resté dehors.

Dehors ce trouvant plusieurs élèves aux diverses activités dans la cour de l’école, il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid, c’était un temps agréable assurément pour si trouvé, mais Galahad lui croyais profondément à son confort apporté pars les murs anciens de l’école. Une journée agréable à la fonte de la neige, qui enchanté bien des élèves.

Mais la bibliothèque où ce trouvé la jeune Griffondor et le Serredaigle était présent d’autre élève tout aussi discret, pour la plus pars, certain l’était moins et on pouvait pour les plus turbulents les entendre ce faire reprendre pars la bibliothécaire en charge de la salle. Tandis que d’autre, les plus audacieux s’engouffrer dans un couloir isoler, venant à chauffer leurs hormones dans de timide caresse et autre baiser voler. Mais cela est une autre histoire qui ne concerne pas  vraiment notre duo, qui en est à des préliminaires d’une rencontre amicale.

- Pour quoi étudier d’ailleurs cette matière, qu’est ce qui vous plaît dans celle-ci ? Disant cela avec simplicité et légèreté, reposant son regard sur la jeune élève aux yeux de biche face à lui, Galahad restant comme impassible, on ne savait pas trop comment ce tenir face à lui, quel posture engager, était-ce son regard ou encore l’expression de son visage qui venait à créer ce malaise s’il pouvait être ainsi dit. Rien, ni personne ne pouvais le dire en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au coins d'une fenêtre... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au coins d'une fenêtre... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Poudlard :: Le château :: Bibliothèque-