Nox Aeterna

La guerre est enfin finie. Harry Potter et Lord Voldemort y ont néanmoins laissé la vie. Tout semble être rentré dans l'ordre. Mais est-ce vraiment le cas...?
 

Partagez | 
 

 Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Lun 8 Juil - 20:34

Abbygaëlle Lexie Rooth


► Âge : 17 ans
► Née le : 21 juin 1982
► Née à : Paris
► Maison : Gryffondor/Serdaigle
► Année d'étude : Septième année  
► Metier : [Pour les adultes]
► Particularité : [Pour les dons, n'oubliez pas qu'il faut demander à un Admin]
► Baguette : Bois de Frêne, crin de Licorne 28 cm.
► Avatar : Gemma Arterton

Famille et relations
La famille ; Certains disent que c'est important, qu'on ne la choisi pas et pourtant elle détermine ce que l'on est. C'est la stricte vérité. Abbygaëlle n'a pas choisi sa famille. Et elle aurait aimé choisir sa mère : Hilys Rooth anciennement Cooper, et ancienne Serpentard, c'est une sorcière de sang pur, hautaine, froide et narcissique. Elle n'a jamais vraiment montré son affection pour ses enfants, peut-être d'ailleurs parce qu'elle n'en a jamais eu. Abbygaëlle n'est pas très proche de sa mère, voir elle ne l'est pas du tout, la jeune femme ne s'est jamais bien entendu avec sa génitrice et cela ne risque pas de changer.
C'est tout le contraire de la relation qu'elle entretien avec son père : Théodore Rooth, ou plutôt la relation qu'elle entretenait avec son père, il est décédé il y a de cela 5 ans. Théodore était un homme bon, généreux, souriant et aimant. Il s'efforçait de combler le peu d'affection que recevaient ses enfants de la part de sa femme. Théodore était un sang mêlé, un ancien Gryffondor et il épousa Hilys uniquement car il s'agissait d'un mariage arrangé. Et puis il n'avait pu dire non, c'était une belle femme et lui était un beau jeune homme riche. C'était peut-être l'argent qui les avait réunis, mais c'était la seule chose qui les unissait du moins, car ils différaient totalement. Ils eurent deux enfants Abbygaëlle et un fils aîné : Dylan.
Dylan Rooth : est le grand frère d'Abbygaëlle, il est calme, posé, protecteur envers sa petite sœur, courageux et assez beau garçon. Il a 20 ans et travail au Ministère de la magie, au département de la Justice magique, anciennement à Serdaigle, il est très intelligent et a obtenu ses examens avec brio. Abbygaëlle est très proche de son frère, ils sont très unis et s'entendent à merveille malgré les quelques disputes qui rythment leur relation. Mais ce sont de simples querelles de frère et soeur rien de plus 

Physique
La plupart des gens dit que le physique n'est pas important, certes l'intelligence l'est encore plus. Mais certains, pensent que le physique doit primer sur le reste, et c'est souvent ces personnes là qui déterminent votre avenir, on pourra dire ce qu'on voudra, le physique compte malheureusement lorsqu'on a affaire à ce genre d'individus stupides, il est donc nécessaire parfois de soigner son allure.  

Abbygaëlle a hérité sa beauté de sa mère, elle aurait d'ailleurs préféré ne rien lui devoir, mais elle lui doit déjà cela. Elles ont le même visage fin et les mêmes lèvres légèrement pulpeuses. Lèvres qui s'étirent souvent sur le visage d'Abby en un sourire sincère ou bien taquin. Elle est plutôt souriante, ce qui rend ses yeux rieurs d'ailleurs.
Ce regard noisette assez envoûtant, elle l'a en revanche hérité de son père. Et, si sur son visage, on peine parfois à y lire ses émotions et ses sentiment, dans ses yeux il est facile de savoir ce qu'elle ressent. Ils expriment tout en un regard, en une avalanche de sentiments refoulés qu'elle ne peut contrôler d'ailleurs. Même si Abbygaëlle a tendance à être sincère, parfois, elle aime ne pas montrer ses émotions, mais son regard se fait traître. Néanmoins elle ne le reniera pas, car ses yeux font partie des seules choses que son père lui a laissées. Ce regard est une partie d'elle même, une partie de son père et d'ailleurs presque la seule ressemblance physique qu'elle a hérité de lui. Ce regard noisette et profond tirant parfois sur le vert lorsqu'il est face à la lumière, la jeune femme aime le mettre en valeur par un léger maquillage, elle n'en fait pas trop non plus, mais le souligne souvent d'un trait au crayon noir, pour en marquer la profondeur. Bien sûr, Abbygaëlle ne le fait pas tous les jours, mais lorsqu'elle en a le temps ou lorsqu'elle y est poussée par une occasion spéciale telle une fête, ou parfois lorsqu'il faut plaire à un garçon.
Abby préfère, le plus souvent attacher ses cheveux bruns et ondulés, en un chignon ou bien en queue de cheval, elle trouve cela plus pratique. Néanmoins lorsqu'ils sont détachés ils atteignent ses hanches, elle trouve sa chevelure assez encombrante d'ailleurs, mais n'aimerait pas la faire couper pour autant

La jeune femme n'est pas très grande, elle mesure environ dans les 1m60, ce qui lui permet de porter des talons lorsqu'elle est en robe, ce qui est quelque chose d'assez pratique. La plupart du temps, elle porte l'uniforme de l'école, c'est à dire, chemise, cravate et jupe, pull et veste. Mais lorsqu'il s'agit de ces jours de repos, Abbygaëlle aime bien porter tout ce qu'elle peut trouver dans son armoire : Jean, t-shirt, robe, chemise, jupe... Au niveau des chaussures, Abby aime beaucoup les chaussures que les moldus appellent : converse. Elle doit en avoir au moins 5 ou 6 paires, ou quelques autres chaussures plus banales.  Sinon, en soirée ou lors de bal organisé à Poudlard, la jeune femme préfère enfiler des chaussures à talons pour se sentir un peu plus grande, elle qui se trouve trop petite.
Caractère
Il nous faut commencer par dire qu'Abbygaëlle est une jeune fille assez sociable. Cela ne la dérange pas d'aller vers les gens pour leur parler. Cela peut être considéré comme une qualité ou bien comme un défaut, tout dépend de comment la personne en face réceptionne ce trait de caractère, il y a certains que cela ne dérange pas et d'autres que cela insupporte. Bon bien sûr, elle ne va pas forcément à chaque fois à la rencontre des autres, mais elle n'est pas timide et aime le faire savoir. Abby est également une personne sincère, lorsqu'on lui pose une question elle se débrouille pour dire la vérité, quand cela se montre possible bien sûr, car s'il s'agit d'un secret à ne pas révéler, elle tente évidemment de ne rien dévoiler. Cette sincérité, cette franchise, lui joue parfois des tours, en effet à trop dire ce qu'elle pense, Abbygaëlle finit par s'attirer quelques ennuis de la part de certains susceptibles. Cela l'entraîne donc, parfois à mesurer ses paroles. Si elle pense que sa sincérité risque de blesser quelqu'un qu'elle apprécie,  elle ne dira rien. Elle tient trop aux gens qu'elle aime.

Ah oui, en effet la jeune femme est un peu possessive et protectrice sur les bords, enfin légèrement, ce n'est pas non plus flagrant, car elle ne le montrera pas extérieurement, mais en son fort intérieur s'il arrivait quelque chose à un de ses amis, elle n'hésiterait pas à le défendre sans réfléchir aux conséquences de ces actes. Comment ? De l'impulsivité ? C'est exactement cela, non seulement Abby est impulsive, ce qui doit être un de ses plus gros défauts, mais elle ne se laisse pas marcher sur le pieds. En revanche, elle n'est pas susceptible et préfère régler ses problèmes par diplomatie plutôt que par la violence, afin de réduire un peu les risques que peuvent engendrer cette impulsivité parfois gênante, qu'il lui arrive de savoir contrôler. Le fait qu'elle ne soit pas susceptible est donc une aide.

Ajoutons à tout cela, le fait que la jeune femme est quelqu'un de têtu, taquin et de malicieux, elle aime beaucoup s'amuser, au détriment parfois, de quelques notes. Abby s'amuse parfois à faire des farces à ses amis, rien de bien méchant bien sûr et on la voit la plupart du temps rayonnante et riant aux éclats. Elle respire la joie de vivre et aime la faire partager. Mais ceci n'est parfois qu'un masque, qu'une façade.

En effet, la jeune femme cache derrière ce masque enjoué, une douleur, une tristesse qu'elle n'arrive pas à oublier. Ce désespoir est dû à la mort de son père. Cela fut douloureux pour elle. Et elle déteste montrer sa tristesse, car elle trouve que cela la rend faible. C'est stupide hein ? Peu-être, mais elle n'aime pas se laisser aller devant les autres. Alors elle préfère tenter de cacher, d'oublier momentanément cette douleur pour laisser place à cet enjouement et cette malice qui lui permet de continuer à vivre de façon heureuse. Abbygaëlle sait que la douleur finira par s’atténuer, sans pour autant disparaître. Mais elle ne veut pas qu'on la plaigne, elle ne veut pas qu'on la console, car elle sait que certains ont vécu ce qu'elle a vécu et sont restés fort, alors qu'ils avaient parfois vu bien pire. Alors elle reste forte, la perte de son père a révélé en elle une certaine tristesse, mais si jamais il la voit de là où il est, Abby ne veut pas que la seule chose qu'il observe, soit sa fille qui pleure. Il lui arrive de pleurer, mais lorsqu'elle est seule. Non décidément, la jeune femme n'aime pas montrer ses émotions et surtout sa tristesse, elle n'aime pas qu'on la prenne en pitié.    

Notes

Astronomie : D
Botanique : P
DCFM : E
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : A
Potions : E
Sortilèges : E
Option 1 : Etude des moldus : E
Option 2 : Divination : D
Histoire
Tout commença par une nuit d'été à Paris en 1982... Non en fait, si l'on veut pouvoir parler de cette fameuse nuit d'été, il nous faut remonter encore un peu en arrière. En 1974. C'était un soir d'hiver pluvieux (oui on est loin de la soirée chaude d'été), Théodore Rooth, jeune héritier d'une grande fortune et banquier à Gringotts, était invité à dîner chez ses parents qui devaient lui présenter quelqu'un. Théodore était un beau jeune homme certes, la vingtaine (24 ans pour être exacte), blond et grand, il avait peu de temps à s'accorder, son travail le monopolisait constamment. Il n'avait donc pas le temps pour quelques rendez-vous galants. Alors quand ses parents, lui avaient proposé une rencontre avec une délicieuse jeune femme, il n'avait pu refuser. Mais le jeune homme y allait un peu dubitatif, ne sachant pas si elle allait lui plaire et surtout si lui il allait lui plaire. De toutes façons une fois ce dîner accepté, il ne pouvait plus reculer, il connaissait ses parents, ils avaient déjà préparé les démarches pour des fiançailles. Dans son milieu les mariages arrangés étaient courants. Bien sûr, si jamais il n'apprécierait vraiment pas sa future promise, ses parents resteraient indulgents, mais c'était à eux de choisir ! Ce soir là donc, il rencontra Hilys Cooper. Ils se plurent, tout du moins, elle, elle voulait sa fortune et lui il la trouva à son goût. Ils se marièrent donc deux ans plus tard. Achetèrent un manoir dans les Landes Anglaises et en Avril 1979 ils eurent un premier enfant qu'ils nommèrent Dylan Francis Rooth.

Et bien vite Théodore se rendit compte que sa femme n'éprouvait pas énormément d'affection pour son fils. Elle préférait les jeux d'argent à sa progéniture. Cela brisait le cœur du père, mais lorsqu'il tentait d'en discuter avec son épouse, celle-ci se contentait de soupirer et de lui répondre avec froideur. Face à Hilys, Théodore n'avait pas énormément d'arguments, surtout qu'elle était capable de piquer des crises d'hystérie assez violentes, brisant toutes sortes d'objets dans la maison. En bref leur couple ne respirait pas la joie, mais ils n'étaient pas malheureux non plus, même si le jeune père aurait préféré que son épouse ressente quelque chose pour ses enfants. Néanmoins, pour se consoler, Théodore avait son fils Dylan qu'il éleva donc presque seul. Heureusement pour lui et pour les colères de sa femme, le garçon était plutôt calme et ne faisait pas énormément de bêtises. Ce fut différent à l'arrivée de leur deuxième enfant, Abbygaëlle.

Ils étaient en voyage à Paris, en famille. Pour une fois, Hilys semblait satisfaite et heureuse, peut-être parce qu'elle pouvait dépenser son argent en parfums et en vêtements autant qu'elle le voulait. Paris était la ville de la mode. Elle ne bronchait même pas aux quelques pleurnicheries de Dylan qui du haut de ses trois ans, ne pouvait encore supporter les longues marches à pieds dans la capitale Française. Hilys, enceinte de 6 mois, se plaignait beaucoup plus que son fils, elle exigeait qu'on s'arrête à tous les magasins, prétextant une fatigue passagère, ce qui était parfois la vérité. Mais la petite famille était plus ou moins heureuse, surtout qu'il s'agissait de la fête de la musique, ils purent donc admirer les musiciens dans les rues. Il était 10h du matin, le 21 juin 1982, quand Hilys Rooth ressentit une inhabituelle et violente contraction. Ils durent se dépêcher de trouver un hôpital pour sorciers, mais étant dans la capitale ils n'eurent pas trop de mal à trouver. Après une prise de sang du bébé, sang qui était devenu brunâtre, presque noir, le diagnostic était clair, le fœtus ne pouvait plus respirer, il fallait le sortir de là au plus vite, par césarienne. C'est ce qui se fit. On plaça le nouveau né, qui portait à présent le prénom de : Abbygaëlle, dans une couveuse magique. Cet incident obligea la famille à transplaner au moins une fois par jour  à Paris, on ne pouvait déplacer le bébé, même par Transplanage c'était risqué. Au début toute la famille venait voir la petite Abby, et puis Hilys ne vint plus.

"Ce bébé nous a gâché nos vacances Théodore, elle n'était pas sensée arriver si tôt ! Et puis j'ai autre chose à faire"

Théodore ne dit rien, il s'en était douté. Ce fut donc lui, encore qui s'occupa de l'éducation d'Abbygaëlle, une fois leur retour en Angleterre.  Mais elle était beaucoup plus difficile à gérer que son frère, elle était têtue, bornée et malicieuse. Néanmoins, le caractère de cette petite, qui physiquement ressemblait beaucoup à sa mère, le faisait rire. Étrangement, même s'ils n'avaient pas du tout le même caractère, la petite s'entendait à merveille avec son frère Dylan. Ils jouaient tout le temps ensemble. Et parfois Abby en faisait baver à son aîné. Un jour, alors qu'ils jouaient à se courir après dans leur grande maison, Abbygaëlle devait avoir 6 ans et Dylan 9, la petite fille percuta violemment sa mère, dans la cuisine, celle-ci tenait un verre d'eau qu'elle venait de se servir et qui alla se briser sur le sol. La petite mit ses mains devant sa bouche consciente qu'elle venait de faire une grosse bêtise. Et sa mère lui cria dessus, la secourant comme un prunier, lui serrant le bras si fort qu'Abby en avait mal. Dylan essayait d'arranger la situation, de dire que c'était de sa faute. Mais Hilys n'écoutait pas, elle était partie dans une de ses crises d'Hystérie. Théodore qui jouait du piano dans la pièce d'à côté fut attiré par le bruit, mais il n'arrivait pas à calmer son épouse. Abbygaëlle, les yeux embués de larmes, d'angoisse et également de colère, tentait de se dégager de la poigne de sa mère, mais elle n'y parvenait pas, alors elle ferma les yeux voulant que tout s'arrête que ceci soit un cauchemar et sans explication apparente, elle brisa le vase qui se trouvait à 5 mètres d'elle. Juste par la pensée... ce qui arrêta net tout le monde. Le silence se fit dans la cuisine. Hilys lâcha sa fille pour aller s'asseoir dans le salon, comme si cette crise venait de la vider de toute son énergie. Théodore s'agenouilla auprès de sa fille lui essuya ses larmes et demanda.

"C'est toi qui a fait ça Abby ? Tu as brisé le vase n'est-ce pas ?"

La petite leva les yeux vers son père.

"Je vais me faire gronder si je dis que c'est moi ?"

Le père répondit par la négative alors Abbygaëlle avoua.

"Alors, je crois que c'est moi... c'est ça papa, la magie ? Mais pourtant je n'ai pas de baguette comme toi ou maman !"

Théodore lui répondit que ce qu'elle venait de faire, était bien de la magie et que lorsque les pouvoirs d'un sorcier se manifestaient, il n'avait pas forcément de baguette. Cette nouvelle enjoua la famille. Tout comme son frère deux ans auparavant (ses pouvoirs étaient apparus alors qu'il été tombé d'un arbre, il avait réussi à ralentir sa chute) Abbygaëlle avait de la magie ! Elle en était toute heureuse. Et depuis ce jour là, elle cessa d'avoir peur des colères de sa mère. Elle avait la magie, elle était invincible ! (du moins selon elle). Dylan était tout aussi heureux qu'elle !
Les années passaient, et les deux enfants se rapprochaient de leur père pour s'éloigner petit à petit d'Hilys qui, en même temps n'était jamais présente pour eux. C'était aussi dur  pour Théodore qui devait concilier son travail à la banque et l'éducation de ses enfants. Mais il arrivait à s'en sortir, et puis cela leur donnait un peu d'indépendance et permettait à Dylan d'avoir un peu plus de responsabilités.
L'année de ses onze ans, il partit pour Poudlard, laissant Abbygaëlle seule. Elle lui en voulu de partir comme ça sans elle. Elle savait bien qu'elle faisait un caprice, mais le départ de son frère la rendait triste. Mais ils s'écrivaient souvent et cela lui réchauffait un peu le cœur.

Et puis ce fut son tour d'aller à Poudlard. Dylan était déjà en troisième année et à chaque vacances scolaires, il lui racontait comment Poudlard était une école merveilleuse, alors bien sûr cela faisait envie à sa cadette ! Et lorsqu'elle reçut sa lettre d'admission ainsi que sa liste d'affaires scolaires, elle bondit de joie. Elle venait d'avoir onze ans. Son père l'emmena au chemin de traverse acheter sa baguette magique : Une baguette en bois de frêne, longue de 28 centimètres, avec à l'intérieur, un crin de Licorne. Théodore lui acheta également un chat pour qu'elle puisse avoir de la compagnie à Poudlard, elle le nomma Caramel. Tout d'abord parce qu'il était de couleur Caramel et puis c'était une de ses sucreries préférées. Le jour de la rentrée, elle prit le Poudlard express en compagnie de son frère, excitée comme une puce. La petite fille avait peur également, peur de décevoir son père. Une chose était sûre, elle ne voulait pas aller à Serpentard, non ! Hors de question de faire comme sa mère. N'importe quelle autre maison suffirait mais pas Serpentard !

Et puis la cérémonie de répartition arriva. Abbygaëlle avait les mains moites et la gorge sèche, alors que le professeur McGonagall lui déposait le Choixpeau magique su sa tête, elle déglutit. Mais finalement, elle fut heureuse de la maison choisie et fut applaudie par sa table et également par son frère qui lui lança un clin d’œil. Les premiers jours à Poudlard l'émerveillèrent, elle trouvait chaque cours formidable. Et puis à mesure que les mois passaient, Abby commençait à préférer certaines matières à d'autres. C'était une vraie plaie en Botanique, désespérant d'ailleurs le professeur Chourave. Non décidément cette matière n'était pas faite pour elle, tout comme l'Astronomie d'ailleurs, la petite fille trouvait que c'était un sujet ennuyant ! En revanche, elle adorait l'histoire de la magie, les potions et tout ce qui touchait aux sortilèges. C'était ses matières de prédilection. Lorsqu'elle se mettait au travail, Abbygaëlle pouvait avoir d'excellentes notes, elle était très intelligente ! Mais elle aimait beaucoup s'amuser et cela quelques fois au détriment de certaines notes, mais lorsqu'il s'agissait de matières qu'elle ne supportait pas, cela ne la dérangeait pas du tout !

Sa deuxième année commençait donc plutôt bien, ses notes étaient assez irrégulières selon les matières, mais au moins cela gardait un certain équilibre. Mais le bonheur est éphémère. Cette année là, cela devait être quelques jours avant les vacances de noël, Abby et son frère furent convoqués au beau milieu de la matinée dans le bureau du Directeur. Abbygaëlle se demandait bien ce que pouvait leur vouloir Dumbledore, mais en fait cela l’arrangeait, elle louperait la fin du cours de Botanique ! Mais jamais elle n'aurait pu imaginer qu'une mauvaise nouvelle les attendait. Dylan était déjà dans la pièce lorsqu'elle entra, assis devant le bureau, il lança un regard interrogateur à sa sœur, pensant sûrement qu'elle avait fait une bêtise comme à son habitude. Mais Abby le lui rendit. Le Directeur lui intima d'une voix douce de s'asseoir, ce qu'elle fit sans broncher, silencieuse. Et ce qui se passa ensuite, sembla tourner au ralenti devant les yeux de la jeune fille. Dumbledore avait reçu une lettre annonçant la mort de leur père. Il avait été victime d'un sévère infarctus, c'était un de ses collègues qui l'avait trouvé dans son bureau environ une demi heure plus tard, il avait tenté de le réanimer, avec des sortilèges, ou d'autres moyens moldus, mais il était trop tard, et à leur arrivée, les médicomages ne purent que constater le décès de Théodore Rooth. Lorsqu'elle apprit la nouvelle, Abbygaëlle ne put retenir ses larmes, Dylan non plus. Mais il serra sa petite sœur dans ses bras et ce fut lui qui la reconduisit à son dortoir pour qu'elle prépare sa valise. Ils rentrèrent donc chez eux, deux jours avant les vacances. Leurs amis avaient été mis au courant. Même si la jeune fille n'avait pas voulu leur en parler. Elle était encore trop triste, pour pouvoir se confier. A présent il ne lui restait plus que sa mère et elle n'aimait pas du tout cette situation.

Mais elle grandit avec cette peine, c'était une épreuve qu'elle devait affronter et qui la forgerait. Le bonheur revenait petit à petit masquant un peu la tristesse. Lors de sa troisième année, Poudlard accueillit le Tournois des Trois Sorciers ! Cela la avait rendu tout les élèves euphoriques, Abby ne faisait pas exception. Les élèves étrangers étaient très intéressants à étudier, ils parlaient d'autres langues, avaient de différentes coutumes, c'était enrichissant pour chaque école, ces autres élèves étaient également, pour la plupart, très sympathiques. Bien sûr les champions furent vite choisis. Et cette année il y en avait eu un quatrième : Harry Potter. Techniquement, il n'avait pas eu le droit de s'inscrire, il n'avait pas 17 ans. Abbygaëlle connaissait un peu Harry Potter, il était célèbre, son père disait souvent que cela avait dû être terrible pour le garçon de perdre ses parents d'une si horrible manière. Pour Abby, il était : le garçon qui avait survécu. Mais elle le savait humble et ce n'était pas son genre apparemment de tricher. Le Tournois, s'était mal terminé cette année là, Cedric Diggory était mort et Harry Potter scandait qu'il avait été tué par Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. On ne l'avait pas cru. Abbygaëlle le croyait, son père le lui avait dis qu'il était fort probable que le mage noir réapparaisse un jour, il ne pouvait pas mourir, pas comme ça, à cause d'un bébé ! Mais le ministère niait cette hypothèse. Ce qui plongea son frère dans la colère, il disait que c'était injuste !

Et c'est ce qui conduisit Dolores Ombrage au poste de Professeur de Défense Contre les Forces du mal, alors que la jeune fille entamait sa quatrième année. Au début, cela ne la dérangea pas, cette femme était un mauvais professeur, mais il fallait bien en avoir au moins un dans sa scolarité, et puis au pire, Abby ne passait pas d'examen cette année là. Bon, elle n'aimait pas non plus certaines remarques que cette bonne femme s'autorisait, mais elle travaillait au ministère alors mieux ne valait pas trop la contrarier. Néanmoins, lorsque celle-ci prit la place de Dumbledore, Abbygaëlle commença vraiment à la haïr. On ne pouvait pas arrêter et renvoyer de cette école Dumbledore ! Dumbledore était cette école et Poudlard ne pouvait dignement avancer sans lui ! Le ministère allait tout droit dans un mur ! Néanmoins Ombrage finit par partir. Le retour de Voldemort fut annoncé officiellement et le directeur réintégra ses fonctions. Et c'était la dernière année de Dylan ! Il avait obtenu ses ASPICS avec brio !

La cinquième année, fut l'année des BUSES, pour certaines matières, telles que la botanique, Abby savait que c'était fichu qu'il était impossible même d'obtenir un Acceptable. Mais elle finit par obtenir de bons résultats et en fut plutôt fière. Ce fut aussi l'année de la mort d'Albus Dumbledore. Tous les élèves s'étaient rendus à la cérémonie d'enterrement. Cela avait rappelé à Abbygaëlle de mauvais souvenirs, mais elle trouva la cérémonie bien faite et magnifique. Tout le monde savait que des temps sombres approchaient.

En sixième année tout changea ! Le château n'était plus ce qu'il était, ses murs inspiraient la terreur. Pour la première fois de sa vie, la jeune fille ne s'y sentait plus comme chez elle. Les cours avaient changés. Severus Rogue était devenu le directeur. Et des mangemorts assuraient les cours. Abbygaëlle qui adorait l'étude des moldus faillit bondir de rage lorsque Alecto Carrow leur enseigna que les moldus étaient des être faibles qu'on devait soumettre, certains élèves tentaient tant bien que mal de résister aux Carrows, Abby y comprit, mais leurs punitions étaient des plus douloureuses. De plus la jeune femme avait peur pour son frère, pour ses proches. Mais un soir, Harry Potter revint et la bataille fut engagée avec les mangemorts. N'étant pas majeure, Abbygaëlle ne put participer à cette bataille. Mais elle se rongeait les sangs, que se passerait-il si Voldemort gagnait ? Il les tuerait tous en guise de représailles ? Pour que cela serve de leçon à ceux qui auraient défendu Harry Potter ? Ce fut une nuit d'angoisse, une nuit sanglante, une nuit glorieuse et triste. Le mage noir fut vaincu, mais l'Elu était mort.
La jeune femme ne pouvait pas y croire, cela était impossible. Il ne pouvait pas avoir sauvé le monde des sorciers et mourir ?! Elle se réjouissait de la victoire, mais le sacrifice du Survivant la choquait plus qu'autres choses. Elle n'avait jamais été proche d'Harry Potter, mais pour elle il était une sorte de héro. Il n'avait jamais voulu le pouvoir, ni même la reconnaissance, et Abby trouvait qu'il s'agissait là d'une qualité admirable ! Ces événements laissèrent des séquelles au monde sorcier. Mais la vie reprit son court.

Mais, voilà à présent, que de sombres événements s'abattent à nouveau sur l'Angleterre. Abbygaëlle n'aime pas cela. Le fait qu'il y ait encore des mangemorts en liberté, assez fous pour vouloir ramener à la vie leur maître, la terrifie, Voldemort a été la cause de nombreux morts et elle ne veut pas que tout cela recommence, de plus, il y a ce nouveau mage qui prétend pouvoir s'approprier la puissance, si le sacrifice d'Harry lui a apprit une chose c'est qu'il ne faut jamais vouloir dominer le monde, mais le construire avec l'aide des autres. Non décidément, elle n'aime pas la tournure que prend les événements, un nouveau mage noir signifie une nouvelle guerre et de nouveaux sacrifices, si un jour elle doit se battre pour défendre la paix et la liberté elle le fera, avec ses propres moyens ! Cette année sera la dernière qu'elle passera à Poudlard, il ne faut pas qu'elle loupe ses examens, cela promet de ne pas être de tout repos ! Elle espère se voir réussir et également voir les choses s'arranger dans le monde des sorciers, mais pour le moment ce n'est pas le cas...   

Et vous ?
► Où avez-vous connu le forum ? Top Site !
► Âge : 19 ans
► Niveau RP : Difficile à dire et évaluer, car je suis incapable de me juger moi même, mais je peux vous dire que je rp depuis trois ans.
► Voulez vous être parrainé sur le forum :   Non merci Smile


Dernière édition par Abbygaëlle Rooth le Mer 10 Juil - 2:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Médicomage
avatar
Médicomage
Feat : Liv Tyler
Messages : 1685
Points rp : 1965
Localisation : Infirmerie de Poudlard

Identité du Sorcier
Age: 20 ans
Affiliation: Semper Fidelis
Métier: Apprentie médicomage

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Lun 8 Juil - 21:53

Bienvenue et bon courage pour ta fiche Very Happy Si tu as des questions, n'hésite pas à nous les poser ^^

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Lun 8 Juil - 23:20

Merci Rigel !! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
"La Ruse de la Mort nous sied si bien."
Feat : Ben Barnes
Messages : 955
Points rp : 1625

Identité du Sorcier
Age: 21 ans
Affiliation: Renard Blanc
Métier: Chef des Renards Blancs - Membre du Ministère

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Lun 8 Juil - 23:31

Encore bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Mar 9 Juil - 0:14

Encore merci alors Dorian !! ^^ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Mer 10 Juil - 2:03

Désolée du double post. Je vous préviens que j'ai terminé ma fiche Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
"La Ruse de la Mort nous sied si bien."
Feat : Ben Barnes
Messages : 955
Points rp : 1625

Identité du Sorcier
Age: 21 ans
Affiliation: Renard Blanc
Métier: Chef des Renards Blancs - Membre du Ministère

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Mer 10 Juil - 12:26

Ta fiche est juste parfaite ! Je te valide Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
Admin
Messages : 449
Points rp : 2485

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    Mer 10 Juil - 12:28

Félicitations ! Te voilà validé. Encore une fois bienvenue. Voici quelques clefs du forum.

► Tu peux d'ores et déjà ouvrir ta fiche de lien ici. Si tu veux, il existe un code à disposition, mais tu peux bien entendu en faire un toi-même, en prendre un déjà fait ou même en demander un personnalisé à notre graphiste dévouée. Le modèle disponible se trouve ici.

► Te voilà prêt à rp, tu peux en faire la demande ici

► Dans la foulée, tu peux également ouvrir ton journal de bord ici, là aussi un modèle est à ta disposition. N'oublie pas, quand tu ouvres un rp, de bien mettre la date et d'indiquer son ouverture ici.

► Si tu désires être parrainé par un membre pour prendre pied sur le forum, comme il t'a déjà été proposé pour ta fiche, n'hésite pas à en faire la demande ici. De même, si tu es à l'aise sur le forum et désire aidé les futurs nouveaux, tu peux postuler comme parrain au même endroit.

► Pour la vie du forum, il est important de voter régulièrement aux topsites, peut-être même que c'est ainsi que tu es arrivé ici. Il y a des liens pour nos quatre topsites un peu partout, que ce soit sur la page d'accueil ou en bas, à droite, partout sur le forum. Tu gagnes un point RP tous les quatre votes, n'oublies pas d'indiquer ton nom sur la page de vote pour obtenir les points, qui sont comptabilisés chaque semaine. Les points servent entre autre à obtenir un double compte ou l'accès à des endroits spéciaux sur le forum.

Il me semble avoir tout dit, si ce n'est, encore bienvenue et bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nox-aeterna.faireforum.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Abbygaëlle Rooth : "We can't change the destiny" [Terminée !!! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Either way, options change [Livre I - Terminé]
» La fin d'un contrat et le début d'un échange [PV Shyael][Terminé]
» Rhiannon - Change your past will never change your life. (Terminée)
» Oeil pour oeil, dent pour dent, Mal pour Mal (et oui, je change la fin) [terminée]
» Échange de Monorpale [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Aeterna :: Fun :: Présentations archivées-